Roulette russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Russian Roulette.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'album d'Alain Bashung, voir Roulette russe (album).

La roulette russe est un jeu de hasard potentiellement mortel consistant à mettre une cartouche dans le barillet d'un révolver, à tourner ce dernier de manière aléatoire (assez vite pour qu'on ne puisse pas suivre l'emplacement de la chambre chargée), puis à pointer le revolver sur sa tempe avant d'actionner la détente. Si la chambre placée dans l'axe du canon contient une cartouche, elle est alors percutée, et le joueur perd (il mourra ou sera grièvement blessé). Dans le cas contraire, la partie continue. Un joueur ne peut gagner que par forfait (volontairement déclaré ou par la force des choses).

Par extension, cette expression désigne une décision importante, voire vitale, prise avec beaucoup de risques.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ancienneté du jeu de la « roulette russe » n'est pas connue avec certitude. Cependant, il existe des indices dans la littérature russe. Par exemple, un jeu nommé « coucou »[1]. L'officier russe est debout sur une table ou une chaise dans une pièce sombre. Lorsque les autres, présents, se cachent et crient « coucou ! », il tire avec un Nagant 95, une arme qui contient sept cartouches.

Il est également fait référence à un duel organisé par des officiers russes à propos d'une jeune femme courtisée par deux d'entre eux[2].

L'américain John Bushnell, spécialiste de l'histoire russe et professeur à l'université Northwestern (Illinois), cite deux livres faisant indirectement référence à ce jeu, Le Duel (1905)[3] et De l'aigle au drapeau rouge (1921)[4].

Aspect psychopathologique[modifier | modifier le code]

La psychopathologie de la « roulette russe » relève du domaine des « conduites à risques ». L'interprétation se fait usuellement à partir de quatre modèles de comportement[5] :

  • recherche de sensations en maintenant une opposition entre sensations (physiques) et émotions (élaborées psychiquement) ;
  • tentative de maîtrise de l'excitation provoquée par l'objet libidinal ;
  • comportement ordalique permettant un « auto-engendrement » ;
  • addiction (économie parallèle de réduction du désir au besoin).

David Le Breton évoque la construction d'un « moi sacrificiel » dans le contexte d'une « ordalie moderne »[6].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • En général, il y a une seule balle, et on utilise un revolver à capacité de six balles, mais on peut aussi :
    • utiliser des armes ayant une autre capacité ;
    • placer plusieurs cartouches dans le barillet au lieu d'une seule, selon la probabilité souhaitée, ainsi au lieu de placer une seule balle dans le barillet, on peut ne laisser qu'un compartiment vide ; ou pour une situation équi-probable, alterner les chambres vides et chargées.
  • La roulette russe peut se jouer seul ou à plusieurs, éventuellement en pointant l'arme non pas sur soi mais sur un autre participant (ce qui pose cependant un problème de responsabilité pénale en cas de perte). Jouer seul revient à sortir du jeu d'argent puisqu'il n'y a alors pas de pot commun à gagner et d'adversaire à battre. Le jeu se rapproche alors plutôt de la recherche de sensations fortes ou d'un comportement suicidaire (exemple de celui qui joue chaque soir, acceptant de continuer à vivre tant que le coup ne part pas).
  • Parfois, on tourne le barillet entre chaque tentative, pour « remettre les compteurs à zéro ». Le jeu devient alors une épreuve de Bernoulli, avec la répétition n fois de l'évènement identique « presser la détente » jusqu'à ce que la probabilité p « le coup part » se réalise (sachant p = 1/6).
  • Parfois, ce n'est pas la tête qui est visée, mais une autre partie du corps, par exemple la main.
  • En utilisant non pas un revolver, mais un pistolet, on ne peut que perdre. En effet, dans ce type d'arme, une cartouche est automatiquement chambrée dès lors que le magasin n'est pas vide et que le chien est armé. Les Darwin Awards[7], citant le Houston Chronicle[8], rapportent que le , à Houston, un jeune homme de dix-neuf ans dénommé Rashaad Taylor se serait tué en jouant à la roulette russe de cette manière, ne s'étant pas rendu compte qu'il ne pouvait pas gagner. Il s'agit en fait d'une légende urbaine, le 1er coup étant à sec, rien n'indique qu'il s'agissait bien d'un pistolet et non d'un révolver[9].
  • Il existe une autre arme avec laquelle il est théoriquement possible de jouer : le fusil à canon basculant deux coups. En effet, cette arme est munie de deux canons, activés de façon indépendante par deux gâchettes. Il suffit donc qu'un participant (non-joueur) charge une balle seulement, à l'abri des regards; et passe l'arme au joueur désigné, canon refermé. Ce dernier choisit au hasard laquelle des deux détentes presser. Évidemment, cette version du jeu est limité à seulement un tour avec une situation équi-probable, sauf à utiliser des armes dotées de plus de canons telles que le drilling (trois canons) ou plus rare, le vierling (quatre canons).

Probabilités[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Les calculs de probabilité pour une partie de roulette russe sont généralement faits en supposant que les chances sont égales pour chaque chambre du barillet de se trouver sous le marteau. Mais cette hypothèse n'est vérifiée que si le poids de la balle n'a pas d'influence sur la position de la balle dans le barillet. Par exemple, lorsque l'on tient l'arme avec le canon pointé vers le bas ou vers le haut, le barillet tourne alors sur un axe vertical et non plus horizontal. Dans le cas où le revolver est tenu à l'horizontale, le poids de la balle fait que le barillet aurait tendance à s'arrêter avec le projectile se trouvant en bas, augmentant ainsi les chances que le tir se fasse à sec.

Par ailleurs, on peut noter que la rotation d'un barillet n'est pas aussi aléatoire que celui de la roulette. Un joueur expérimenté peut très bien réussir à donner l'impulsion juste suffisante en tenant compte de l'emplacement initial de la cartouche, de manière à maximiser les chances de tirer à sec. Ce n'est qu'en confiant le chargement à un tiers participant que le tir sera vraiment à l'aveugle.

Pour des raisons de simplification, dans ce qui suit, on ne prendra pas en compte l'influence du poids de la balle sur le résultat.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Participant : L'un des joueurs.

P1, P2 ... Pn : participants 1 à n respectivement.

To : Le nombre total de participants au jeu.

B : Le nombre de balles dans le revolver.

C : Le nombre de chambres dans le barillet.

Tour : Un tour a lieu lorsqu'un participant tente un tir contre lui-même avec le revolver. Par exemple, une partie normale avec B = 1 et C = 6 et le barillet n'étant pas mis en rotation aurait un maximum de 6 tour. Nous considérons que P1 passe en premier, puis P2 et ainsi de suite.

T1, T2 ... Tn : tour 1 à n respectivement.

Perdre un tour : le coup part.

Gagner un tour : le coup ne part pas.

La partie cesse au premier tour perdant.

Calculs[modifier | modifier le code]

Un participant Pn meurt lorsque Rx resulte en une mort et . Par exemple, s'il y a 2 participants (To = 2) le participant 1 meurt si le tour 13 est une mort : . En changeant de point de vue, Pn perd n'importe lequel des tours n, n + To, n + 2To... résultent en une perte (celles peuvent être représentées par la formule où x est un nombre naturel positif ou 0).

La forme la plus courante pour une partie de roulette russe a To = 2 ; B = 1 ; C = 6 ; P1 perd aux tours 1, 3, 5 et P2 aux tours 2, 4, 6.

Si le cylindre est tourné après chaque coup, la probabilité de perdre un tour est . Alternativement, la probabilité de gagner un tour est . Toutefois, les chances de parvenir au tour n diminuent quand n devient plus grand. Car pour parvenir au tour n, les tours n-1, n-2... doivent être gagnés. La probabilité que la partie cesse au tour n est . Alors, la probabilité que Px perde est lorsque n tend vers l'infini. Ceci peut être simplifié en , où .

Dans une partie standard, P1 a 6/11 chances de perdre, alors que P2 a 5/11 chances. Il est donc préférable de passer en dernier.

On peut remarquer aussi la partie de l'équation. A est toujours plus petit que 1, de cette façon lorsque (x-1) augmente, la probabilité de perdre diminue. Ainsi, il est toujours mieux de passer en dernier, indépendamment du nombre de participants et d'autres paramètres.

Si le barillet n'est pas tourné après chaque coup, la probabilité de perdre la partie peut être déterminée en observant chaque possibilité de configuration de la balle dans le revolver. Par exemple, dans une partie standard, si la balle était en position 3, le participant 1 perdrait. Il existe six positions possibles pour la balle dans une partie standard : 1, 2, 3, 4, 5 ou 6. Le participant 1 perd si elle est en position 1, 3 ou 5 (une chance de 3/6) et le joueur 2 perd si elle est en position 2, 4 ou 6 (une chance de 3/6). Chacun a donc une probabilité égale de perdre (1/2).

Un autre exemple est avec 4 participants, 9 chambres et 1 balle. Il y a neuf positions possibles pour cette partie : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ou 9. Le P1 perd si la balle se trouve en position 1, 5 ou 9 (une chance de 3/9), P2 : 2 ou 6 (2/9), P3 : 3 ou 7 (2/9), P4 : 4 ou 8 (2/9). Dans ce cas il est bien plus avantageux de ne pas passer premier.

Exemples célèbres[modifier | modifier le code]

  • Le , le poète futuriste soviétique Vladimir Maïakovski joue à la roulette russe et se tire une balle dans le cœur[10].
  • Le , le chanteur américain Johnny Ace meurt en jouant à la roulette russe.
  • Le , Michael Boyer, fils de l'acteur franco-américain Charles Boyer et de l'actrice américaine Pat Paterson, se tue en jouant à la roulette russe le soir de son 21e anniversaire.
  • En 1972, le chanteur Johnny Hallyday en compagnie de Nanette Workman, tous deux sous l'emprise de l'alcool et de la drogue, sont surpris en train de jouer avec un revolver chargé.
  • Le , l'acteur américain Jon-Erik Hexum joue à la roulette russe avec un revolver chargé à blanc. Sous l'impact du coup, un fragment d'os provoque une hémorragie cérébrale mortelle.
  • Le , l'ancien rugbyman et recordman de titres en championnat de France Armand Vaquerin se tue en jouant à la roulette russe dans le bar qu'il tenait à Béziers.
  • Le , l'illusionniste et mentaliste anglais Derren Brown joue à la roulette russe sur l’antenne de la télévision britannique Channel 4. Deux jours après la diffusion, la police locale révèle que l'arme était chargée à blanc[11].
  • Le , le combattant de MMA Ivan « J.P. » Cole se tue à l'âge de 25 ans, vraisemblablement en jouant seul à la roulette russe[12].

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Dans la nouvelle The Winter Queen (en) (1998) de Boris Akounine, le jeune Erast Fandorin joue à Moscou à la roulette russe, rebaptisée « roulette américaine ».
  • Dans son roman Le Joué (2009), Guerrier Marc-Aurèle met en scène des étudiants jouant à la roulette russe par goût du risque. [présentation en ligne]
  • Dans Petronille (2014) d'Amélie Nothomb, son amie joue à la roulette russe afin d'arrondir ses fins de mois.
  • Dans le conte grotesque Les Cataleptiques d'Alexis Tchkotoua, publié [Quand ?] dans la revue littéraire La Roulette russe, le personnage principal joue à la roulette russe face à un miroir, laissant ainsi à son reflet l'initiative du premier tir.

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Plusieurs scènes du film Voyage au bout de l'enfer (1978) de Michael Cimino mettent en scène la roulette russe : lors de la Guerre du Viêt Nam, des tortionnaires Viet-Cong imposent aux prisonniers de guerre américains de jouer à la roulette russe. Des allégations, non vérifiées, font état d'une vague de suicides par ce moyen aurait été déclenchée par le film.[réf. nécessaire]
  • Dans Malcolm X (1992) de Spike Lee, Malcolm X (Denzel Washington) veut jouer à la roulette russe pour savoir qui sera le cerveau de l'opération.
  • Dans Arizona Dream (1993) d'Emir Kusturica, Axel Blackmar (Johnny Depp) joue à la roulette russe.
  • Dans Sonatine, mélodie mortelle (1993) de Takeshi Kitano, Murakawa (Kitano) fait une farce en faisant croire à ses subordonnés qu'il veut se tuer en jouant à la roulette russe. Il actionne la détente jusqu'au dernier coup, les faisant paniquer alors qu'il avait retiré la balle.
  • Dans la version longue de Léon (1994) de Luc Besson, la petite Mathilda (Natalie Portman) joue à roulette russe pour pousser le tueur Léon (Jean Reno) à lui apprendre son métier de nettoyeur.
  • Dans Soleil trompeur (1994) de Nikita Mikhalkov, Mitia, un agent du NKVD, joue à la roulette russe avant de prendre un appel pour une nouvelle mission, et s'en remet au hasard pour décider s'il l'accomplira ou non.
  • Dans La Haine (1995) de Mathieu Kassovitz, Astérix (François Levantal) met une balle dans le barillet du révolver de Vinz (Vincent Cassel), pointe le canon sur sa tempe, tire dans le vide puis ajoute une cartouche et recommence. Il tend ensuite le revolver à Vinz en le provocant. S'ensuivent, des insultes et des mots... Finalement, Astérix interpelle Vinz et lui montre les deux cartouches qu'il avait en fait gardées dans sa main.
  • Dans une scène du film 187 code meurtre (1997) de Kevin Reynolds, Trevor Garfield (interprété par Samuel L. Jackson) joue à la roulette russe avec Cesar Sanchez (Clifton Collins Jr.), en référence à Voyage au bout de l'enfer.
  • Dans Cursus fatal (1998) de Dan Rosen, trois adolescents rejouent la scène de Voyage au bout de l'enfer avec des canettes de bière.
  • Dans Starsky et Hutch (2004) de Todd Phillips, quand Starsky (Ben Stiller) veut faire parler le Vietnamien en salle d'interrogatoire, il sort son arme pour jouer à la roulette russe.
  • Dans Dirty (2005) de Chris Fisher, Salim Adel (Cuba Gooding Jr.) et Armando Sancho (Clifton Collins Jr.) sont contraints de jouer à la roulette russe d'une manière des plus perverses : soit presser une fois la détente en se prenant pour cible, soit presser deux fois la détente en visant son partenaire.
  • Dans 13 Tzameti (2005) de Gela Babluani, le héros doit participer à un jeu de roulette russe collective.
  • Dans American Pie : Campus en folie (2007) d'Andrew Waller, Dwaight Stifler participe à une variante de la roulette russe, le revolver étant chargé de « semence » de cheval.
  • Dans Live ! (2007) de Bill Guttentag, une femme travaillant pour une chaîne de télévision américaine souhaite faire augmenter l'audience en exploitant la roulette russe dans une émission de téléréalité.
  • Dans Esther (2009) de Jaume Collet-Serra, Esther récupère le revolver du père et veut jouer avec Max, sa demi-sœur à la roulette russe, mais n'a pas le temps et repose le revolver.
  • Dans 2 Guns (2013) de Baltasar Kormákur, un agent corrompu de la CIA interroge ses victimes en leur faisant subir une variante de la roulette russe, l'arme étant pointée sur des organes non vitaux.
  • Dans The November Man (2014), Peter Devereaux (Pierce Brosnan) utilise la méthode de la roulette russe pour faire avouer ses crimes au criminel russe Arkady Federov.

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Dans la série télévisée Numb3rs, dans l’épisode « Pari sur la mort » (épisode 3 de la saison 6), un ancien réalisateur de télévision organise des tournois clandestins de roulette russe en obligeant les participants à risquer leur vie pour régler de fortes dettes.
  • Dans 24 heures chrono (épisode 5 de la saison 3), le personnage principal Jack Bauer est obligé de jouer à la roulette russe quand il est fait prisonnier.
  • Dans Lance et Compte : La reconquête (2004), le personnage principal Danny Bouchard se tue en jouant à la roulette russe.
  • Dans l'épisode de La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède intitulé « Jouons à la roulette russe avec un imbécile », Pierre Desproges démontre la nécessite d'avoir un imbécile pour partenaire lorsqu'on joue à la roulette russe, afin de pouvoir passer son tour sans que son adversaire ne proteste lorsque les probabilités sont défavorables.
  • Dans Les Simpson, on retrouve souvent le personnage de Krusty le clown jouant à la roulette russe dans l'arrière salle du bar de Moe.
  • Dans La Ballade des Dalton, Sam Game, ancien joueur et juré ayant condamné Henry Dalton, demande à Joe Dalton s'il peut mourir en jouant à la roulette russe jusqu'à ce qu'il perde (mais bien évidemment, en taisant le fait que l'arme était chargée à blanc).
  • Dans Castle (la saison 1), des jeunes font une sorte de roulette russe.
  • Dans Las Vegas, un homme est retrouvé mort avec une balle dans la tête dans les poubelles du Montecito. Un ami de Danny McCoy (Josh Duhamel), qu'il engage comme bagagiste, lui apprend que la victime a vraisemblablement perdu à l'une des roulettes russes clandestines de Las Vegas, auxquelles on participe en échange de fortes sommes d'argent afin de divertir des couples fortunés. Au cours de l'épisode, cet ami ex-marine envisage de tenter d'y jouer.
  • Dans Sons of Anarchy (saison 4), Happy pousse les prospects à jouer à la roulette russe pour prouver leur innocence au club, par ordre de Clay Morrow ; ils en sortent indemnes en fin de compte.
  • Dans True Blood (saison 7, épisode 1), la vampire Pam (Kristin Bauer) passe un marché avec un de ses congénères : celui-ci lui donne des informations à propos du lieu où se trouve celui qui l'a transformée, Eric (Alexander Skarsgård) si elle survit à une partie de roulette russe version « vampire » (les balles sont en bois et le revolver est dirigé sur le cœur). Pam gagne la partie.
  • Dans Gomorra, un mafieux russe veut conclure un marché avec Ciro, à condition qu'il survive à une partie de roulette russe ; il survit.
  • Dans Epitafios, la policière Marina Segal (Cecilia Roth) joue à la roulette russe pour gagner de l'argent.
  • Dans La Casa de Papel partie 2, Tokyo torture Berlin en jouant à la roulette russe contre son gré. Elle tire cinq fois sans succès (mais sans tourner le barillet entre les coups).

Bande dessinée et manga[modifier | modifier le code]

  • Dans le manga Liar Game (saison 2), la première épreuve à laquelle sont confrontés les protagonistes est une variante de la roulette russe : la « 24-Shot Russian Roulette ». Le barillet peut accueillir 24 balles et contient 6 cartouches à blanc.
  • Dans Mirai Nikki, lors du tome 6, Kurusu, un agent de police, joue à la roulette russe avec le personnage principal.
  • Dans Gunsmith Cats, Rally Vincent menace un truand en employant une variante de la roulette russe. Juste après, elle lui révèle qu'elle sait verrouiller le barillet dès que la chambre est chargée et que son record a été douze réussites d'affilée, puis elle lui propose de battre ce record.

Musique[modifier | modifier le code]

  • Dans l'album Russian Roulette (1986) du groupe Accept, dont la principale thématique est la dénonciation de la guerre. L'image de la roulette russe est prise comme une parabole de la guerre.
  • Dans la chanson Sugar (1998) du groupe System of a Down : « Je joue à la roulette russe tous les jours, un sport d'homme, avec une balle qui s'appelle la vie. »
  • Dans la chanson « Count down to six and die (The Vacuum of Infinite Space Encompassing) » de l'album Holy Wood (2000) du chanteur Marilyn Manson, on peut entendre en fond sonore une partie de roulette russe.
  • Dans la chanson Fanny de l'album Pieds nus sur la braise (2006) du groupe Merzhin.
  • Dans la chanson Russian Roulette de l'album Sonic Boom (2009) du groupe Kiss, la chanson parle du fait d'oser ou non avouer des sentiments amoureux.
  • Dans la chanson Poker Face (2008) de Lady Gaga : « Russian Roulette is not the same without a gun » (« La roulette russe, c'est pas la même chose sans un révolver »), la chanson se référant à divers jeux de hasards.
  • Dans la chanson Russian Roulette (2009) de Rihanna, une femme joue à la roulette russe et traduit son angoisse dans les paroles de la chanson.
  • Dans la chanson Vécu de l'album Capitale du Crime 3 de La Fouine avec Kamelanc', qui se mettent en situation d'une partie de roulette russe durant toute la durée du clip.
  • Dans la chanson Alligator Blood du groupe Bring Me the Horizon, le jeu est évoqué tout au long.
  • Dans la chanson Russian Roulette du groupe SPICA, qui interprète et se met en situation d'une partie de roulette russe durant le clip.
  • Dans la chanson Russian Roulette du groupe Lords of the New Church.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu vidéo Metal Gear Solid 3: Snake Eater (2004), Ocelot teste la chance de deux protagonistes en utilisant une variante très proche de la roulette russe : il jongle avec trois revolvers dont un seul est chargé d'une balle placée au hasard et tire six coups en direction de sa victime. Celle-ci a ainsi 6 chances sur 18 chances de mourir, soit une probabilité de 1/3 (33,3 %).
  • Dans Call of Duty: Black Ops (2010), des Viet Congs obligent Woods et Mason à jouer au fameux jeu pendant leur captivité. Mais cela leur donne aussi l'occasion de s'enfuir avec fracas.

Autour du terme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1840 : Mikhaïl Lermontov dans Un héros de notre temps (A Hero of Our Time), traduction anglaise de 1958 (Vladimir Nabokov).
  2. 1991 : Kenneth Binmore dans Jeux et théorie des jeux (Fun and game: a text on game theory), Ed. De Boeck, 1999 (ISBN 2-8041-2766-4) ; édition originale en anglais en 1991, Publisher : D.C. Heath ; édition illustrée, 1991 (ISBN 978-0-669-24603-2)
  3. 1905 : Alexandre Kouprine dans The Duel
  4. 1921 : Piotr Krasnov dans Double Eagle to Red Flag
  5. 2005 : J.-L. Pedinielli a, , G. Rouan b, G. Gimenez c, P. Bertagne dans Psychopathologie des conduites à risques, Annales médico-psychologiques, Volume 163, numéro 1, pages 30-36 (février 2005)- Doi : 10.1016/j.amp.2004.06.016
  6. 2000: David Le Breton dans Passions du risque, éditeur : Métailié ; Édition : Ed. mise à jour (9 février 2000), (ISBN 978-2-86424-334-2)
  7. (en) « Gun Safety Training », proposé par Casey, Larry Legendre, Eric Burns, Richard Lacap et Brian Miller pour les Darwin Awards 2000.
  8. (en) « Game with pistol fatal », The Houston Chronicle, 1er mars 2000.
  9. (en) « 22-year-old Houstonian killed in Russian roulette game », Chron.com, 7 decembre 2008.
  10. (ru) « Lib.ru/Классика: Маяковский Владимир Владимирович. Ал. Михайлов. Маяковский », sur az.lib.ru (consulté le 25 juillet 2018)
  11. (en) « Roulette gun stunt 'a hoax », BBC News, 7 octobre 2003.
  12. « Un combattant de MMA se tue en jouant à la roulette russe  », RMC Sport, 13 juin 2016.
  13. « Roulette Russe », 1001cocktails.com (consulté le 3 août 2018).
  14. « Cocktail Roulette Russe », frenchbar.com (consulté le 3 août 2018).
  15. « La roulette belge, ou Une seule ânerie : le "fédéralisme" », Olivier Berruyer, les-crises.fr, 24 juin 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]