Rencontres déconnomiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rencontres déconnomiques
Image illustrative de l'article Rencontres déconnomiques

Genre manifestation populaire et scientifique centrée sur l'économie
Lieu Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur Drapeau de la France France
Coordonnées 43° 31′ 52″ nord, 5° 27′ 14″ est
Période début juillet
Date de création 2012
Collaborations Amis du Monde diplomatique, Fakir, Là-bas si j'y suis, La Marseillaise, Le Monde diplomatique, Politis[1]
Site web Site officiel des Rencontres déconnomiques

Les Rencontres déconnomiques constituent un forum d'échanges entre grand public et économistes alternatifs, organisées chaque année à Aix-en-Provence le premier week-end de juillet.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Rencontres déconnomiques ont été initiées et animées dès l’origine par des militants locaux des Amis du Monde diplomatique, d’Attac ou des Cafés repaires relayant l’émission radiophonique désormais disparue Là-bas si j’y suis de Daniel Mermet sur France Inter. Le rendez-vous annuel des Rencontres fait figure de point d’orgue national d’une campagne locale permanente d’éducation populaire.

Selon les initiateurs des Rencontres, la naissance de cet évènement résulte du constat qu'ils établissent :

  • d'aveuglement des économistes orthodoxes n'ayant pas vu survenir la crise bancaire et financière systémique de 2007-2009 ;
  • d'omniprésence de ces mêmes économistes dans les médias ;
  • de l'inféodation de ces derniers au système bancaire et financier qui souvent les rémunère.

Au terme de ce constat, l'article de Renaud Lambert, publié dans Le Monde diplomatique de mars 2012[2] dénonçant les liens entre économistes et groupes bancaires fait figure d'élément déclencheur dans la naissance des Rencontres déconnomiques.

Le choix de la date et du lieu ne doit rien au hasard ; la manifestation se déroule en effet simultanément aux Rencontres économiques d'Aix-en-Provence organisées quant à elles par le Cercle des économistes d'inspiration libérale. Créées en 2012, les Rencontres déconnomiques veulent être ainsi l'expression d'une pensée économique hétérodoxe clairement alternative aux politiques austéritaires d'inspiration monétaristes et néo-libérales.

Organisation[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Outre les lieux universitaires aixois, les débats ont lieu en plein air, dans les parcs, les brasseries, les cinémas, les places, rues et parcs publics d'Aix-en-Provence afin d'interpeller le grand public et souligner le caractère délibérément non élitiste des échanges.

Activités[modifier | modifier le code]

La citation de Condorcet résume la philosophie des organisateurs :

« Le suffrage universel peut conduire à la dictature des imbéciles lorsqu’il n’est pas assorti d’une instruction publique éclairant les esprits. »

Aussi pour contrer la pensée dominante, les Rencontres déconnomiques se veulent être à la foi didactiques, joyeuses, créatives et studieuses[3]. Afin de souligner l'inanité théorique — selon eux — de la pensée économique néo-libérale, les intervenants reçoivent lors de leur intronisation la distinction suprême des déconnomistes : le fameux nez rouge. Cette acte de dérision jubilatoire figure de manière emblématique dans le logotype et les affiches des Rencontres déconnomiques créées par Siné [4].

Éditions[modifier | modifier le code]

Participants[modifier | modifier le code]

Quelques participants des différentes éditions[5] :

Liste des éditions[modifier | modifier le code]

  • 2012 : « Loin des micros, loin des caméras : une pensée économique foisonnante » (6, 7 et 8 juillet 2012)[8].
  • 2013 : Les Rencontres n'ont pas eu lieu.
  • 2014 : « Comment remettre l'histoire sociale en marche » (4, 5 et 6 juillet 2014)[9].
  • 2015 : « Le capitalisme est fini ! Si vous le voulez » (3, 4 et 5 juillet 2015)[10].
  • 2016 : « Les multinationales peuvent-elles sauver le climat ? » (1, 2 et 3 juillet 2016)[11].
  • 2017 : dates communiquées mais thème à ce jour demeurant à définir (7, 8 et 9 juillet 2017)[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Démosphère, « liste des partenaires 2015 »
  2. Renaud Lambert, « Les économistes à gages sur la sellette », sur Le Monde diplomatique, (consulté le 9 novembre 2015)
  3. Philippe Léger, « Les premières rencontres déconnomiques d'Aix : un évènement pas orthodoxe », sur Médiapart,
  4. « Siné dessine l'affiche des Rencontres déconnomiques (vidéo) », sur Youtube.
  5. Rencontres déconnomiques, « Les hétérodoxes ».
  6. « Les Rencontres Déconnomiques à Aix-en-Provence », sur reporterre.net, (consulté le 13 juillet 2016).
  7. « Association du Pas Sage A L'Acte », sur apsala.org, (consulté le 13 juillet 2016).
  8. Michel Abherve, « Fin des Rencontres déconnomiques 2012 », sur Alternatives économiques,
  9. France3, « Les Rencontres déconnomiques contre la pensée économique unique », (consulté le 13 juillet 2016)
  10. Démosphère, « programme et invités de l'édition 2015 »,
  11. Rencontres déconnomiques, « Programme des Rencontres 2016 »
  12. Rencontres déconnomiques, « Programme des Rencontres 2017 »

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]