Championnats du monde de patinage de descente extrême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Red Bull Crashed Ice)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le sport
Cet article est une ébauche concernant le sport.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet sport.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Red Bull Crashed Ice
Description de l'image Logo RedBullCrashedIce.png.
Généralités
Sport Patinage de descente X
Création 2001
Autre(s) nom(s) Ice Cross Downhill
Organisateur(s) Red Bull
Lieu(x) Amérique du Nord et Europe
Date En hiver
Site web officiel
Palmarès
Plus titré(s) masculin Drapeau de la Suède Jasper Felder
masculin Drapeau de la Finlande Arttu Pihlainen
masculin Drapeau du Canada Kyle Croxall (7 fois)
Meilleure nation Drapeau du Canada Canada

Les Championnats du monde de patinage de descente extrême[1] sont un événement international regroupant chaque année les épreuves de cette discipline sous l'égide de la All Terrain Skate Cross (ATSX) Federation.

Histoire et mise en place du championnat du monde[modifier | modifier le code]

À l'origine en 2001, il s'agissait de courses événementielles, organisées par Red Bull dans différentes villes d'Amérique du Nord et d'Europe, sous l'intitulé de Red Bull Crashed Ice.

Édition 2007 du Red Bull Crashed Ice à Québec.

L'événement s'est transformé en championnat du monde comportant différentes catégories : hommes depuis 2010, équipes masculines de 2013 à 2016, femmes depuis 2015 et junior depuis 2017. Cette compétition récompense les patineurs sur l'ensemble d'une saison et non sur une seule course, avec l'introduction d'un système de points. Le patineur ayant le plus de points est couronné champion du monde à la fin de la saison. Des points sont attribués aux 100 meilleurs coureurs. 1000 points sont attribués au gagnant, puis 800, 600, 500 et en diminuant jusqu'à 0,5 pour le patineur classé 100e.

Les Riders Cup font leur apparition lors de la saison 2014/2015. Ces courses sont moins extrêmes que celles du championnat Crashed Ice. Elles sont organisées par des champions du Crashed Ice, qui prennent en main l'organisation et la construction de la piste. Elles se déroulent sur des pistes naturelles, et non des pistes construites exprès pour l’occasion. Des points sont également attribués lors des épreuves de la Riders Cup, afin de rendre le sport accessible à un plus grand nombre de patineurs. Les patineurs peuvent gagner jusqu'à 25 % attribués pour les courses de championnat du monde, soit 250 pour le gagnant, puis en diminuant jusqu'à 2,5 points pour le patineur classé 64e ; aucun point n'est marqué au-delà de la 65e place. De plus, afin d'inciter les patineurs à participer au plus grand nombre d'épreuve, le plus mauvais résultat du championnat et de la Riders Cup sont écartés lorsque le patineur a participé à 12 épreuves. Ces courses permettent aux amateurs de mettre un pied dans ce sport[2], de goûter à l'ambiance d'un championnat, et de rencontrer les athlètes.

Le déroulement des courses[modifier | modifier le code]

Les courses se déroulent sur un parcours composé de divers éléments naturels ou artificiels, comme les bosses, les courbes relevées ou tremplins, contenant des virages serrés et des pentes abruptes impliquant des sauts[3].

Les compétitions se déroulent en courses à élimination directe. Quatre par quatre, les concurrents s’affrontent et dévalent la piste le plus rapidement possible. Seuls les deux premiers de chaque course sont qualifiés pour l’étape suivante. Les courses continuent ainsi jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que quatre patineurs en lice. L'avant-dernière course est la « petite finale », pour attribuer les places 5 à 8 ; la grande finale voit s'affronter les quatre meilleurs.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

En individuel (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Hommes (en individuel)
Édition Gold medal with cup.svg 1er Silver medal with cup.svg 2e Bronze medal with cup.svg 3e
2010 Drapeau : Allemagne Martin Niefnecker Drapeau : Canada Kyle Croxall Drapeau : Canada Gabriel Andre
2011 Drapeau : Finlande Arttu Pihlainen Drapeau : Canada Kyle Croxall Drapeau : Canada Scott Croxall
2012 Drapeau : Canada Kyle Croxall Drapeau : Finlande Arttu Pihlainen Drapeau : Canada Scott Croxall
2013 Drapeau : Suisse Derek Wedge Drapeau : Canada Kyle Croxall Drapeau : États-Unis Cameron Naasz
2014 Drapeau : Autriche Marco Dallago Drapeau : Canada Scott Croxall Drapeau : États-Unis Cameron Naasz
2015 Drapeau : Canada Scott Croxall Drapeau : États-Unis Cameron Naasz Drapeau : Canada Dean Moriarity
2016 Drapeau : États-Unis Cameron Naasz Drapeau : Canada Scott Croxall Drapeau : Canada Dean Moriarity
2017 compétition en cours

Par équipes (2013-2016)[modifier | modifier le code]

Hommes (par équipes)
Édition Gold medal with cup.svg 1ers Silver medal with cup.svg 2es Bronze medal with cup.svg 3es
2013 Swatch ProTeam (Jim de Paoli, Kilian Braun, Kim Muller) Internationals Gladiators (Kyle Croxall, Fabian Mels, Coleton Haywood) Living The Dream (Scott Croxall, Adam Horst, Travis Nagata)
2014 Couch Garden Crew (Marco Dallago, John Fisher, Andrzas Wirnstl) Living The Dream (Kyle Croxall, Scott Croxall, Adam Horst) Crazy Canucks (Daniel Guolla, Adam Skube, Dean Moriarity, Tyler Witty)
2015 Living The Dream Prestige Worldwide Team Finland
2016 Living The Dream Team Unrl Couch Garden Crew

Femmes[modifier | modifier le code]

En individuel (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Femmes (en individuel)
Édition Gold medal with cup.svg 1re Silver medal with cup.svg 2e Bronze medal with cup.svg 3e
2015 Drapeau : Finlande Salla Kyhälä Drapeau : Canada Jacqueline Legere Drapeau : Canada Tamara Kajah
2016 Drapeau : Canada Jacqueline Legere Drapeau : États-Unis Alexis Jackson Drapeau : Canada Myriam Trepanier
2017 compétition en cours

Juniors[modifier | modifier le code]

En individuel (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Juniors
Édition Gold medal with cup.svg 1er Silver medal with cup.svg 2e Bronze medal with cup.svg 3e
2017 compétition en cours

Résultats des courses[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

En individuel[modifier | modifier le code]

Avant les championnats du monde (2001-2009)[modifier | modifier le code]
Aux championnats du monde (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Par équipes[modifier | modifier le code]

Aux championnats du monde (2013-2016)[modifier | modifier le code]

Femmes[modifier | modifier le code]

En individuel[modifier | modifier le code]

Avant les championnats du monde (2009-2014)[modifier | modifier le code]
Aux championnats du monde (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon la terminologie retenue par l'Office québécois de la langue française : « patinage de descente extrême », Grand dictionnaire terminologique, 2007.
  2. « Red Bull Crashed Ice : Et voici la Riders Cup ! », sur www.redbull.com, https://plus.google.com/u/0/+RedBull/ (consulté le 7 décembre 2015)
  3. « Le Red Bull Crashed Ice est de retour », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 28 décembre 2016)
  4. Source : Le Soleil du 4 mars 2006
  5. Source : Le Soleil du 3 mars 2007
  6. Journal télévisé TVA du 4 mars 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]