Ato Boldon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ato Boldon Portail athlétisme
Mens 100m medalists, Sydney2000.jpg
Ato Boldon (à gauche) lors des Jeux olympiques de 2000
Informations
Disciplines 100 m, 200 m
Période d'activité 1991-2004
Nationalité Drapeau : Trinité-et-Tobago Trinidadien
Naissance (42 ans)
Lieu Port-d'Espagne
Taille 1,76 m
Poids 75 kg
Palmarès
Jeux olympiques - 1 3
Championnats du monde 1 1 2
Jeux du Commonwealth 1 - -
Jeux panaméricains - 1 -

Ato Jabari Boldon (né le à Port-d'Espagne) est un athlète trinidadien spécialiste des épreuves de sprint.

Carrière[modifier | modifier le code]

Né à Trinité-et-Tobago d'une mère Jamaicaine et d'un père Trinidadien, il rejoint dès l'âge de 14 ans les États-Unis où il pratique le football américain. Ses capacités de sprinter sont rapidement détectées et il représente son pays lors des Jeux olympiques 1992 à Barcelone.

Il fait partie avec Maurice Greene du groupe d'entrainement de John Smith. En 1996, Boldon remporte deux médailles de bronze lors des Jeux olympiques d'Atlanta sur 100 m (9 s 90) et 200 m (19 s 80). L'année suivante, il est sacré champion du monde du 200 m en 20 s 04.

En 1998, il réussit l'exploit encore non dépassé de terminer toutes ses courses sur 100 mètres sous les dix secondes. Il est également très ami avec le sprinteur Jon Drummond.

En 2000, lors des Jeux olympiques de Sydney, Boldon devient vice-champion olympique sur 100 m (9 s 99) et médaillé de bronze sur 200 m (20 s 20). Il est de nouveau médaillé lors des mondiaux suivants sur 100 m (bronze) et 4 x 100 m (argent).

Lors des championnats du monde 2003 de Paris, il est éliminé en demi-finale du 100 m dans un temps de 10 s 22, finissant 5e.

Il est l'un des sportifs trinidadiens les plus connus et reste le sprinteur trinidadien le plus célèbre qui a ouvert la voie à une nouvelle génération très talentueuse de coureurs de 100 m (Richard Thompson, Keston Bledman, Darrel Brown, Marc Burns, Emmanuel Callander, Aaron Armstrong, ...) s'est récemment distinguée lors des JO 2008, des mondiaux 2005 et 2009[1].

Coaching[modifier | modifier le code]

En 2012, il commence à coacher Khalifa St. Fort et fait améliorer en un mois son record de 12 s 30 à 11 s 50. St. Fort remporte la médaille d'argent des championnats du monde cadets 2015 à Cali sur 100 m puis remporte, chez les séniors, à 17 ans, la médaille de bronze du relais 4 x 100 m des championnats du monde 2015 à Pékin.

Contrôle antidopage[modifier | modifier le code]

En mai 2001, il est contrôlé positif à l'éphédrine (stimulant)[2] et fait l'objet d'un blâme de la part de la Fédération internationale d'athlétisme[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Place Épreuve Temps
1992 Championnats du monde juniors Séoul 1er 100 m 10 s 30
1er 200 m 20 s 63
1994 Jeux du Commonwealth Victoria 4e 100 m 10 s 07
1995 Championnats du monde Göteborg 3e 100 m 10 s 03
1996 Jeux olympiques Atlanta 3e 100 m 9 s 90
3e 200 m 19 s 80
1997 Championnats du monde Athènes 5e 100 m 10 s 02
1er 200 m 20 s 04
1998 Goodwill Games New York 2e 100 m 10 s 00
1er 200 m 20 s 15
Jeux du Commonwealth Kuala Lumpur 1er 100 m 9 s 88
2000 Jeux olympiques Sydney 2e 100 m 9 s 99
3e 200 m 20 s 20
2001 Championnats du monde Edmonton 3e 100 m 9 s 98
2e 4 × 100 m 38 s 58
2003 Jeux panaméricains Saint-Domingue 2e 4 × 100 m 38 s 53
2004 Jeux olympiques Athènes 7e 4 x 100 m 38 s 60

Records personnels[modifier | modifier le code]

Épreuve Date Lieu Temps
60 m 23 février 1997 Birmingham 6 s 49 (RN)
100 m 19 avril 1998
17 juin 1998
16 juin 1999
2 juillet 1999
Walnut
Athènes
Athènes
Lausanne
9 s 86
200 m 13 juillet 1997 Stuttgart 19 s 77 (RN)

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Profil d’Ato Boldon sur le site de l’IAAF

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Glanant une médaille d'argent sur 4 × 100 m lors de ces compétitions
  2. « Ato Boldon avait besoin de stimulants », sur Libération.fr,‎ (consulté le 5 septembre 2011)
  3. « Ato Boldon contrôlé positif », sur Sports.fr,‎ (consulté le 5 septembre 2011)