Zharnel Hughes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Zharnel Hughes
Image illustrative de l’article Zharnel Hughes
Zharnel Hughes en 2018.
Informations
Disciplines 100 m, 200 m
Période d'activité depuis 2012
Nationalité Drapeau d'Anguilla Anguilla
Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Naissance (24 ans)
Lieu Sandy Ground, Anguilla
Taille 1,90 m
Poids 83 kg
Entraîneur Glen Mills
Records
100 m : 9 s 91 (2018)
200 m : 20 s 02 (2015)
Palmarès
Championnats panaméricains juniors 1 - -
Jeux du Commonwealth 1 - -

Zharnel Hughes (né le à Sandy Ground) est un athlète d'Anguilla, spécialiste du sprint. En 2015, il choisit de représenter la Grande-Bretagne afin de pouvoir participer aux Jeux olympiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débutant l'athlétisme à l'âge de 10 ans, il rejoint très vite, en 2012, l'IAAF High Performance Training Center de Kingston en Jamaïque, où il côtoie notamment Usain Bolt et Yohan Blake dans le groupe d'entrainement de Glen Mills[1].

Troisième du 100 mètres lors des Jeux de la CARIFTA 2012, il participe aux championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes juniors, à San Salvador. Il se classe deuxième du 100 m en établissant un nouveau record personnel en 10 s 34, et premier du 200 m en 20 s 98.

En 2013, il remporte le titre des Jeux de la CARIFTA et s'impose par ailleurs en finale des championnats panaméricains juniors, à Medellín, dans le temps de 10 s 31.

Le 30 mars 2014, lors des championnats inter-scolaires de Jamaïque, à Kingston, il porte son record personnel du 100 m à 10 s 12 (+ 1,7 m/s) et bat le record des championnats détenu par Yohan Blake[2].

Comme Anguilla n'est pas reconnue par le Comité international olympique, Hughes pourrait participer aux Jeux uniquement comme athlète britannique[3].

Le 16 mai 2015 à George Town, il bat son record sur 200 m en 20 s 15, derrière le Sud-Africain Anaso Jobodwana, 20 s 06. Concourant par la suite pour le Royaume-Uni[4], il remporte le 4 juillet 2015 le 200 m des championnats britanniques en 20 s 42[5]. Il remporte successivement l'Athletissima de Lausanne en 20 s 13[6] puis le meeting de Londres en 20 s 05, battant à chaque fois son record personnel[7]. Aligné à Pékin sur 200 m, il prend la cinquième place de la finale des championnats du monde en 20 s 02 (- 0,1 m/s), record personnel[8].

En 2016, il est éliminé dès les séries des championnats d'Europe d'Amsterdam[9]. Cette élimination lui coûte sa place aux Jeux olympiques de Rio, et est principalement due à une blessure des ligaments du genou suite à une chute lors d'un entrainement[10].

L'année suivante, il est sélectionné pour les championnats du monde de Londres sur 200 m[11]. Aux championnats, il est éliminé en demi-finale (20 s 85)[12].

Le 23 janvier 2018, il est agressé par des hommes armés à Kingston alors qu'il était à son stade d'entrainement. Des tirs ont été tirés mais ne l'ont pas touché. Cependant, il en reste choqué[13]. Le 24 février, à Kingston, il porte son record du 100 m à 10 s 01, battant par la même occasion Yohan Blake (10 s 05)[14]. Le 28 mars, à Brisbane, il court en 20 s 23, malgré un fort vent de face (- 1,6 m/s)[15]. Le 9 juin 2018, à Kingston, il franchit pour la première fois de sa carrière la barrière des dix secondes sur 100 m en parcourant la distance en 9 s 91 (+ 0,4 m/s), meilleure performance européenne[16].

Le 7 août 2018, en l'absence de son rival Jimmy Vicaut qui déclare forfait pour la finale, Zharnel Hughes remporte le titre du 100 m aux championnats d'Europe de Berlin en 9 s 95, améliorant le record des championnats de 9 s 97 réalisé par Vicaut en demi-finale. Le Britannique remporte ainsi son premier titre international majeur chez les séniors, et devance sur le podium son compatriote Reece Prescod (9 s 96) et le Turc Jak Ali Harvey (10 s 01)[17]. Cinq jours plus tard, il est également sacré avec ses coéquipiers sur le relais 4 x 100 m en 37 s 80, devant la Turquie (37 s 98) et les Pays-Bas (38 s 03)[18].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Zharnel Hughes est né d'un père anguillan et d'une mère jamaïcaine. Il a deux frères cadets[19].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
Concourant pour Drapeau : Anguilla Anguilla
2013 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes Morelia 7e 100 m 10 s 25
Championnats panaméricains juniors Medellín 1er 100 m 10 s 31
2014 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes juniors Morelia 1er 200 m 20 s 33
Championnats du monde juniors Eugene 5e 200 m 20 s 73
Concourant pour Drapeau : Royaume-Uni le Royaume-Uni
2015 Championnats du monde Pékin 5e 200 m 20 s 02
2017 Relais mondiaux de l'IAAF Nassau finale 4 x 100 m DNF
Championnats d'Europe par équipes Lille 1er 4 x 100 m 38 s 08
Ligue de diamant 6e 200 m 20 s 27
2018 Jeux du Commonwealth Gold Coast finale 200 m DQ
1er 4 x 100 m 38 s 13
Championnats d'Europe Berlin 1er 100 m 9 s 95
1er 4 x 100 m 37 s 80
2019 Ligue de diamant 6e 100 m 10 s 15

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Temps Lieu Date
100 m 9 s 91 (+ 0,4 m/s) Drapeau : Jamaïque Kingston 9 juin 2018
200 m 20 s 02 (- 0,1 m/s) Drapeau : République populaire de Chine Pékin 28 août 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Simon Hart, « 'New Usain Bolt' Zharnel Hughes could represent Team GB in Rio Games », sur telegraph.co.uk, (consulté le 3 avril 2014)
  2. (en) Elena Dyachkova, « Chambers, Hughes and Francis provide the Boys and Girls Championships highlights in Jamaica », sur iaaf.org, (consulté le 3 avril 2014)
  3. https://www.bbc.com/sport/0/commonwealth-games/26834645
  4. (en) Martha Kelner, « Zharnel Hughes and Cindy Ofili among five athletes to switch allegiance to Great Britain as 'Plastic Brits' row rears its head again », sur dailymail.co.uk, (consulté le 12 avril 2016)
  5. (en) John Goodbody, « Hughes makes winning start », sur thesundaytimes.co.uk, (consulté le 12 avril 2016)
  6. (en) « Mo Farah and Zharnel Hughes among Lausanne Diamond League winners », sur athleticsweekly.com, (consulté le 12 avril 2016)
  7. (en) Matthew Brown, « Hughes provides London’s sparkle – IAAF Diamond League », sur iaaf.org, (consulté le 12 avril 2016)
  8. (en) Giles Mole, « Usain Bolt destroys Justin Gatlin in 200m final: as it happened », sur telegraph.co.uk, (consulté le 12 avril 2016)
  9. (en-GB) « Zharnel Hughes says Rio Olympics dream is over after Euros agony », Evening Standard,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2017)
  10. (en-GB) « Zharnel Hughes: Great Britain sprinter will miss Rio Olympics », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2017)
  11. (en-GB) « World Athletics Championships: Adam Gemili misses out on 200m place as GB name squad », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 31 décembre 2017)
  12. « IAAF: 200 Metres Result | IAAF World Championships London 2017 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 31 décembre 2017)
  13. (en-GB) « Great Britain sprinter Zharnel Hughes shot at by armed robber », The Sun,‎ (lire en ligne, consulté le 27 janvier 2018)
  14. (en) « Zharnel Hughes beats Yohan Blake over 100m at Gibson McCook Relays », sur www.loopjamaica.com (consulté le 25 février 2018)
  15. « IAAF: Hughes impresses in Brisbane | News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mars 2018)
  16. (en) « Hughes clocks 9.91 world lead in Kingston while Fraser-Pryce and James impress in comeback races », sur iaaf.org,
  17. « IAAF: Britain’s Asher-Smith and Hughes take 100m titles at European Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 8 août 2018)
  18. « IAAF: Duplantis vaults 6.05m while Asher-Smith completes sprint triple as European Championships conclude| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 13 août 2018)
  19. « IAAF: Zharnel Hughes | Profile », sur iaaf.org (consulté le 31 décembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]