Présidence de Charles de Gaulle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Présidence de Charles de Gaulle

Président de la République française

Description de cette image, également commentée ci-après
Type
Type Président de la République française
Résidence officielle Elysée, Paris

Élection
Mode de scrutin Scrutin uninominal majoritaire à deux tours
Élection 1958
1965
Début du mandat
Fin du mandat
(Démission)
Durée 10 ans, 3 mois et 24 jours
Présidence
Nom Charles de Gaulle
Date de naissance
Date de décès (à 79 ans)
Appartenance politique Union pour la nouvelle République
Union pour la défense de la République
Gouvernements
Michel Debré Pompidou I
Pompidou II Pompidou III
Pompidou IV Couve de Murville
Divers
Site web www.elysee.fr
Voir aussi Politique de la France

La présidence de Charles de Gaulle a commencé le , lorsque de Gaulle prend ses fonctions de président de la République au palais de l'Élysée, en succédant à René Coty.

La présidence Charles de Gaulle a dirigé six gouvernements successifs, placés sous l'autorité des Premiers ministres Michel Debré, Georges Pompidou et Maurice Couve de Murville :

Premier mandat (du au )[modifier | modifier le code]

Le chef du gouvernement porte désormais le titre de « Premier ministre », la présidence du Conseil des ministres étant assurée par le président de la République (alors que ses prédécesseurs n'y avaient qu'un rôle de figuration).

Après le vote d'une motion de censure par l'Assemblée nationale le , le président de la République refusait la démission du gouvernement et dissolvait l'Assemblée. Une nouvelle majorité étant élue, le Premier ministre fut chargé de constituer un nouveau gouvernement, qui obtint la confiance de la nouvelle chambre :

Ce deuxième gouvernement Pompidou s'achève avec la fin du mandat de Charles de Gaulle, et après la réélection de ce dernier, le .

Second mandat (du au )[modifier | modifier le code]

Les élections législatives de mars 1967 sont remportées de justesse par la majorité sortante. Georges Pompidou est chargé de former un nouveau gouvernement :

La crise de mai 1968 ébranle le régime. Elle devient politique et Charles de Gaulle dissout l'Assemblée nationale : les élections législatives sont largement remportées par l'UDR, le parti du Président et de la majorité sortante. Maurice Couve de Murville devient Premier ministre :

Le président de Gaulle démissionne après le rejet, par référendum, d'une révision de la constitution (qui prévoyait notamment une transformation radicale du rôle du Sénat et du mode d'élection des sénateurs).

Alain Poher, président du Sénat, devient président de la République par intérim (du au [1]).

Références[modifier | modifier le code]