Michel Antony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antony (homonymie).
Michel Antony
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Michel Antony, né le 5 juillet 1950 à Valentigney (Doubs), est un historien, d'inspiration socialiste libertaire, spécialisé dans l'étude des utopies et de l'autogestion. C'est un militant et un responsable syndical et associatif.

Biographie[modifier | modifier le code]

En Mai 1968, il est parmi les organisateurs de l'occupation de l'École normale d'instituteurs de Besançon qui pratique une ébauche d'autogestion pendant une dizaine de jours.

En juin 1968 dans le Pays de Montbéliard (Valentigney), il contribue à la réalisation d'un vote clandestin pour les mineurs. Les résultats de celui-ci sont à l'opposé du vote national, les gauches y étant majoritaires.

De 1969 à 1971, il est membre du Groupe communiste libertaire de Besançon[1].

En 1972-1973 avec des libertaires anciens du GCL il contribue à organiser un cycle de conférences et de débats sur les autogestions (yougoslave, algérienne, espagnole) qui se clôt avec l'intervention de Daniel Guérin.

En mars 1971 il est un des organisateurs de l'exposition à la salle de l'Ancienne poste à Besançon pour le Centenaire de la Commune de Paris.

De 1970 à 1973, il participe activement au soutien des travailleurs durant l'Affaire Lip, dont il reste un des analystes reconnus[2]. Membre de l'Union locale CFDT de Besançon il en est l'un des intervenants sur l'économie politique et sur l'autogestion.

De 1974 à 1978 il est membre de l'Union Départementale CFDT de Mulhouse et participe à la Commission formation de la CFDT Alsace. En 1977 il soutient l'occupation du futur Musée Schlumpf de Mulhouse, à laquelle il participe.

Durant la même période, il appartient au Comité de gestion mis en place pour tenter de maintenir la librairie Maspéro à Mulhouse.

En 1978, de retour en Franche-Comté, à Lure en Haute-Saône (où il réside toujours en 2018) il milite dans différents secteurs associatifs et militants :

- il soutient les renvoyeurs de livrets militaires de Haute Saône et du Territoire de Belfort, et appuie les jeunes réprimés pour tenter de constituer des comités de soldats et obtenir plus de démocratie dans les casernes. Solidaire il a obtenu, dans la réserve, le statut d'objecteur de conscience en 1985.

- il est un des animateurs, et président de 1980 à 2004, de l'Union Locale CFDT de Lure et Environs

- il est un des animateurs de divers Comités de défense des services publics de proximité. Les premiers se fondent en 1981-1982 pour la défense de la maternité de Lure, et en fin des années 1990 pour la défense du CHI Lure-Luxeuil. Depuis 2003 il est président du Comité de Vigilance pour le maintien des services publics de proximité de la région de Lure-Luxeuil : notamment pour la défense des sites hospitaliers, la défense de la ligne Paris-Bâle, la défense de la Maison d'arrêt et des institutions judiciaires, etc. Au début de 2004 il est un des organisateurs du référendum local qui touche plus de cent communes pour défendre les urgences et les Smur 24 heures sur 24 à Lure, Luxeuil et Vesoul. Les inscrits (plus de la moitié) se sont déplacés massivement pour soutenir ce mouvement et soutenir la revendication à plus de 99 % des exprimés. Ce référendum a eu lieu dans les mairies de la manière la plus officielle possible pour éviter toute contestation sur les résultats.

- depuis les années 1980 il est un des animateurs des Comités d'entraide aux réfugiés de Lure et environs.

- depuis les années 1990 il est membre du Bureau de la Mission-Locale Espace-Jeunes, d'abord de Lure, puis avec la fusion, de celle de Lure-Luxeuil-Champagney. D'abord trésorier, il est en 2018 Vice-président depuis plusieurs années.

En 2003, il passe avec succès un Diplôme d'études approfondies d'histoire sur les Utopies libertaires, qui lui permet d'étoffer un site internet toujours mis à jour et très diversifié sur le thème Anarchisme et Utopie[3].

En 2004, il est un des fondateurs de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité à Lure puis Saint-Affrique, et en devient le président de 2006 à 2013[4],[5]. Depuis 2013 il est toujours membre du Conseil d'administration de la Coordination, dont le siège national est toujours localisé à Lure en Haute-Saône. En 2017 et 2018 il est un des organisateurs de la 29° Rencontre nationale de la Coordination, centrée sur l'accès aux soins de proximité, la démographie médicale et la nécessaire régulation des installations, et le maintien des urgences : Lure les 08-10 juin 2018.

En 2005 il participe pour la Coordination nationale aux Journées de Guéret qui vont donner naissance à la Convergence nationale des Collectifs de Défense et de Développement des Services Publics[6]. En 2015 au nom du Comité de Vigilance et de la Coordination nationale il participe aux nouvelles rencontres de Guéret. Lors de ces rencontres est décidé la tenue en 2016 d'Assises pour les Services publics du XXIe siècle, dans lesquelles il intervient, à Montreuil les 18 et 19 novembre 2016. Il participe à la rédaction du Manifeste pour le Service Public du 21e Siècle, édité aux Éditions Arcane 17 en 2017.

En avril 2015 à Madrid, il participe pour la Coordination nationale à une rencontre de l'Europe du Sud sur la santé organisée par la CAS - Coordinadora Antiprivatización de la Sanidad de Madrid [7].

Le 06 juillet 2016 à Besançon il introduit le débat inaugural de l'Université d'été des Mouvements sociaux et de la Solidarité Internationale.

En 2017-2018 il est cofondateur du groupe de recherches Utopies et Alternatives, aujourd'hui, qui cherche à approfondir les notions d'utopies, d'alternatives, d'imaginaires sociaux et qui vise à faire converger les expérimentateurs, analystes et militants sur toute la Franche Comté.

Il contribue régulièrement aux Cahiers Charles Fourier.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Autogestion et socialisme. L'expérience algérienne (1962-1970), Maîtrise d'histoire, Faculté des Lettres, Université de Franche-Comté, 262 pages, 1972.
  • Utopie : anarchistes et libertaires, 1995, 377 pages, texte intégral, lire en ligne.
  • Internet : une utopie libertaire ?, Créteil, Medialog, n°36, pages 58–61, décembre 1999.
  • Citoyen et responsable sur Internet, Créteil, Medialog, n°38, p.15-19, septembre 2000.
  • Utopies libertaires, DEA d'histoire, Université de Franche-Comté, 2003.
  • Communes Libertaire et Anarchiste en France, in Essais utopiques libertaires de « petite » dimension, 2005, lire en ligne.
  • Essais Utopiques Libertaires de Grande Dimension, 2005, lire en ligne, lire en ligne.
  • Essais Utopiques Libertaires de Petite Dimension, 2005, lire en ligne.
  • Droits, Devoirs et Liberté en informatique et sur les réseaux, Besançon-Lure, 59p, première publication en 1995, dernière mise à jour en mai 2008, lire en ligne.
  • Movimenti eretici e/o libertari nel mondo islamico ; Appendice de Pier Francesco Zarcone, Islam, un mondo in espansione, Bolsena (Italia), Massari Editore, p. 185-200, 2009.
  • Os Microcosmos. Experiências utópicas libertárias sobretudo pedagógicas : "Utopedagogias", São Paulo (Brasil), Editora Imaginário, Tradução Plínio Augusto Coêlho, 256p., 2011.
  • Un Che libertaire ? - Un Che libertario ?, Quaderni de la Fondazione Che Guevara, n°9, Bolsena, Massari Editore, 2014
  • Prólogo, Gerardo GARAY La vida es un arma. El pensamiento anarquista de Luce FABBRI y Rafael BARRETT, Montevideo, Alter ediciones, p. 09-13, Noviembre de 2015.
  • Capítulo 6. Francia. La lucha de la Coordinadora Nacional en defensa de los Hospitales y Maternidades de proximidad (avec Patrick TOURNADRE), Juan Antonio Gómez Liébana (coord.) Se vende Sanidad Pública, Madrid: La Catarata, p. 63-69, 2017.

Publications universitaires[modifier | modifier le code]

Avant-gardes artistiques et politiques autour de la Première Guerre mondiale, Dissidences, n°3, pages 37-58, octobre 2007, sommaire.

Préface/postface[modifier | modifier le code]

Caroline Granier, Quitter son point de vue. Quelques utopies anarcho-littéraires d’il y a un siècle, Éditions du Monde Libertaire, 2007[8],[9].

Articles[modifier | modifier le code]

  • Histoire et Géographie. Une initiative intéressante de nos collègues suisses, EPI, Bulletin trimestriel, n.50, p. 137-140, juin 1988, texte intégral
  • Quelques idées pour la formation dans le cadre de la MAFPEN en direction des historiens/géographes, EPI, Bulletin trimestriel, n°58, p. 83-90, Juin 1990, texte intégral.
  • Les libertaires face à l’utopie, entre critiques et projets, Bella Ciao, 26 mars 2006, texte intégral.
  • Sauvons et développons une santé publique, solidaire et égalitaire s'appuyant sur une nécessaire solidarité , Cahiers de santé publique et de protection sociale, Pantin: Fondation Gabriel Péri, p. 16-18, avril 2011.
  • Un Venezuela bien ambigu sur le front des autonomies, Utopia Rossa, 5 août 2011, texte intégral.
  • Un Che libertaire ?, Polémica Cubana, 25 septembre 2013, texte intégral.
  • Ces Amériques anarchistes, Le Monde Libertaire, n.1767, 26 février-4 mars 2015, texte intégral.
  • Les communautés utopiques sont-elles toujours condamnées à disparaître ?, Cahiers d'Histoire, Paris, n.133, p.19-42, octobre-décembre 2016
  • La Colonie d'Aymare (1939-1967), Site de l'Association Autogestion, 13 avril 2017, texte intégral
  • Un situationnisme mêlant (en le niant) surréalisme, lettrisme, marxisme, anarchisme et autres courants radicaux, Valentin Schaepelynck (a cura di), DéRive gauche. Punto della Situazione-Point de la Situation n.3, Bolsena, Massari editore, p.142-169, 2017
  • Nous auto-organisons tout, Christelle Dormoy-Rajramanan, Boris Gobille, Erik Neveu (Coord.), Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu, Paris, Éditions de l'Atelier & Mediapart, p.105-106, mars 2018
  • Les libertaires sont-ils les rares fouriéristes conséquents dans le domaine de la sensualité et de l'amour libre ?, posté par M.D.M. sur le blog Utopia rossa (Red Utopia roja) le 07 mai 2018, [1].
  • Utopie et réalité, et la nécessaire cohérence entre moyens et fin, La Gazette des signaux faibles, Besançon, Utopies et Alternatives Aujourd'hui, n.12, p.1-2, janvier-avril 2018
  • Compte-rendu de Guido CANDELA & Antonio SENTA La pratica dell'autogestione, Milano, Elèuthera, 224p, 2017", Site de l'Association Autogestion, [2], mis en ligne le 17 mai 2018.

Articles dans les Cahiers Charles Fourier ou pour le Site de l'Association d'études fouriéristes[modifier | modifier le code]

  • Peut-on rattacher Fourier à l’anarchisme ?, inédit, juillet 2009, texte intégral.
  • Quelques remarques sur le fouriérisme et l’éducation libertaire, n°20, décembre 2009, notice, texte intégral.
  • Quelques expérimentations fouriéristes et libertaires latino-américaines, n°22, décembre 2011, texte intégral.
  • Entre Italie et Brésil. Autour de Giovanni Rossi et de La Cecilia. Expérimentations et ouvrages utopiques, n°23, décembre 2012, texte intégral.
  • Autour d'un livre de Jean-François Aupetitgendre, n°24, décembre 2013
  • Notes de lecture (Vuillaumier Marc Histoire et combats : mouvement ouvrier et socialisme en Suisse, 1864-1960, Lausanne, Éditions d'en bas et Collège du Travail, 565p, 2012), n°24, décembre 2013
  • La Comunidad del Sur (Uruguay-Suède-Uruguay). Un exemple de communauté intentionnelle libertaire sur la longue durée (De 1954 à nos jours), n°25, décembre 2014
  • Après la commune libre de Saint-Martin, une utopie écrite aux accents libertaires et post-fouriéristes (Jean-François Aupetitgendre, Le Porte-monnaie. Une société sans argent, Saint Georges d'Oléron, Les Éditions libertaires, 2013, 140 pages), n°25, décembre 2014
  • Donner la première place aux acteurs et à leurs témoignages (Marisa González de Oleaga, En Primera persona. Testimonios desde la Utopía, Barcelona, Ned Ediciones, 2013, 334 pages), n°25, décembre 2014
  • Notes de lecture. Pierre-Luc Abramson, Mondes nouveaux et Nouveau Monde - Les utopies sociales en Amérique latine au XIX° siècle, Dijon, Les Presses du Réel, collection l'Écart absolu, 2014, 408 pages), n°25, décembre 2014
  • Nouvelles de nulle part de William Morris (1888). Une utopie post-fouriériste et libertaire, n°26, décembre 2015
  • Notes de lecture : Joël Delhom, Daniel Attala (dir.) Cuando los anarquistas citaban la Biblia. Entre mesianismo e propaganda, Madrid: Los libros de la Catarata, Colección Investigación y debate, 129p, 2014, n°26, décembre 2015
  • Connaître le fouriérisme en Russie et en URSS : la somme de Michel Antony, octobre 2016, texte intégral
  • L'Essai d'Aiglemont (1903-1909), un milieu libre dans les Ardennes et sa transposition en bande dessinée par Nicolas Debon en 2015, n°28, décembre 2017
  • Sur les soumises aux soumis. (Elena Bignami, Le schiave degli schiavi. La questione femminile dal socialismo utopico all'anarchismo italiano (1825-1917, Bologna, Clueb, 2001), n°28, décembre 2017
  • Notes de lecture : Joseph Déjacque, À bas les chefs ! Écrits libertaires, présentation et notes de Thomas Bouchet, Paris, La Fabrique, 338p, 2016, n°28, décembre 2017
  • Notes de lecture : Pierre-Henri Lagedamon, Travail, temps libre et socialisme. Le temps du travailleur dans la pensée d'Owen, Fourier, Cabet et Proudhon, Rennes, PUR, 336p, 2016, n°28, décembre 2017
  • Notes de lecture : Javier León, Apoyo mutuo y cooperación en las Comunidades utópicas. Identidad, valores, experiencias comunitarias y redes sociales alternativas en las sociedades postmaterialistas, Madrid, Dharana editorial, 2°ed, 208p, 2016, n°28, décembre 2017

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Florent Schoumacher, Caroline Garnier. Quitter son point de vue : Quelques utopies anarcho-littéraire d'il y a un siècle . Introduction et conclusion de Michel Antony, éditions du Monde libertaire, Paris, décembre 2007, Dissidences, Bibliothèque de comptes rendus, août 2011 - 22 juin 2011, texte intégral.
  • Historiens et géographes, n°386, Société des professeurs d'histoire et de géographie (France), Association des professeurs d'histoire et géographie, 2004, page 123.
  • Thomas Bouchet, Fourier et les fouriéristes par Michel Antony, Cahiers Charles Fourrier, novembre 2007, notice.
  • Robi Morder, Michel Antony. Une bibliographie sur l’autogestion, Association Autogestion, 14 octobre 2011, texte intégral.
  • Bruno Thibault, Keith Moser (dirs), J.M.G. Le Clézio dans la forêt des paradoxes, Paris, L'Harmattan, 2012, page 265.
  • Suzy Canivenc, Repenser l’autogestion à l’heure de la société de l’information, 2009, texte intégral.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Kérilia Duverger, Michel Antony, Visions de demain, 28 septembre 2013, voir en ligne.
  • Michel Antony, président de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, voir en ligne.
  • L. Ducrozet, C. Jeannin, 50 après, comment les militants libertaires perçoivent le mouvement de Mai 68 ?, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 5 mai 2018, voir en ligne.

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire international des militants anarchistes : notice biographique.
  2. Voir le dernier chapitre de Essais Utopiques Libertaires de Petite Dimension, texte intégral.
  3. Anarchisme et Utopie, site internet.
  4. Liste des invités, C dans l'air, France 5, 29 juillet 2010, lire en ligne.
  5. Michel ANTONY, président de la Coordination Nationale sur le site officiel.
  6. site officiel.
  7. CASmadrid,site internet.
  8. WorldCat : notice.
  9. Sudoc : notice.