Popolasca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Popolasca
Le village et les aiguilles de Popolasca.
Le village et les aiguilles de Popolasca.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Département Haute-Corse
Arrondissement Corte
Canton Golo-Morosaglia
Intercommunalité Communauté de communes Aghja Nova
Maire
Mandat
Lucien Costa
2014-2020
Code postal 20218
Code commune 2B244
Démographie
Gentilé Popolascais
Population
municipale
50 hab. (2014)
Densité 4,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 26′ 00″ nord, 9° 07′ 59″ est
Altitude Min. 380 m
Max. 1 760 m
Superficie 10,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Popolasca

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte topographique de Corse
City locator 14.svg
Popolasca

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Popolasca

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Popolasca

Popolasca est une commune française située dans le département de la Haute-Corse et la Collectivité territoriale de Corse. Le village appartient à la microrégion de la Giovellina.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le village

Popolasca est une petite commune de la Giovellina, un des bassins versants du Golo composé des communes de Piedigriggio, Prato-di-Giovellina, Popolasca et Castiglione. Des quatre communes, seule Popolasca se trouve dans le parc naturel régional de Corse.

Le plus haut sommet de la commune est Punta Cavallare (1 736 m) à l'extrémité nord des aiguilles de Popolasca, un massif de granit rouge aux sommets déchiquetés appréciés depuis la vallée du Golo, « à cheval » sur les communes de Castiglione et de Popolasca.

Deux petits ruisseaux Mulinu et Padule, prennent naissance sur le territoire de la commune.

En dessous du village, le territoire est couvert d'une végétation composée d'arbres moyens, majoritairement de chênes verts. Au-dessus, les parois du massif sont quasiment nues.

Le village
Dans les rues de Popolasca

Habitat[modifier | modifier le code]

Popolasca est un village de montagne, bâti sur un éperon rocheux à une altitude moyenne de 700 mètres, dans le bas d'une vallée. Celle-ci est formée au nord par l'arête montagneuse de Ghineparo, à l'ouest par les aiguilles de Popolasca et au sud par la Serra di Tornatoio, une ligne de crêtes qui rejoint Pinzi à i Ghjuvelli (1 863 m - Castiglione) et qui délimite le territoire des deux communes. Dans le village en grande partie restauré, notamment son église, subsistent quelques maisons du bâti ancien en pierre, schiste et moellon.

Sa population s'élève à 36 habitants (2006). Elle se répartit entre le village et ses quartiers Valdo (Vallu) et Casa Nova.

Accès[modifier | modifier le code]

Le village est accessible par deux routes :

  • la D18 : depuis le lieu-dit Taverna sur la RN 193 à la sortie sud de l'agglomération de Ponte-Leccia (Morosaglia),ou depuis Corte en passant par Ponte-Castirla (Castirla).
  • la D84 depuis l'entrée nord de Francardo (Omessa) sur la RN 193 ou depuis le Niolo.

La gare la plus proche est la gare de Ponte-Leccia.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Moltifao Moltifao Piedigriggio Rose des vents
Asco N Prato-di-Giovellina
O    Popolasca    E
S
Asco Castiglione Prato-di-Giovellina

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom en corse de la commune est Upulasca. Ce toponyme est trouvable dans des textes médiévaux sous la forme A Lupulasca. Il semblait alors désigner les terres qui appartenaient à un propriétaire du nom de Lupu, nom médiéval aujourd'hui éteint[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue des aiguilles de Popolasca depuis la vallée du Golo

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Lucien Costa DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 50 habitants, en augmentation de 2,04 % par rapport à 2009 (Haute-Corse : 5,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
160 193 205 231 255 249 226 230 219
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
210 198 156 153 158 146 141 150 155
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
162 160 135 107 75 90 96 63 59
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 -
59 43 39 31 36 49 50 50 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Monument aux morts
  • Les grottes
  • La fontaine située en haut du village, d'où on peut admirer à hauteur d'yeux l'intégralité de l'église Saint-Dominique.

Les aiguilles de Popolasca[modifier | modifier le code]

Les aiguilles de Popolasca au couchant
Article détaillé : Aiguilles de Popolasca.

Les aiguilles de Popolasca, « à cheval » sur les communes de Castiglione et de Popolasca, sont un massif remarquable moins notoirement connu que les aiguilles de Bavella, ce qui peut expliquer qu'il est injustement délaissé par les randonneurs.

Église paroissiale Saint-Dominique[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Dominique

L'église paroissiale Saint-Dominique, au haut clocher, (du XVIIe siècle ?) est d'architecture baroque. Sa façade principale est très peu décorée. Restaurée depuis quelque temps avec un enduit extérieur, elle est flanquée sur sa droite d'un vieux bâtiment en pierre abritant la mairie.

De l'autre côté est apposée une plaque commémorative aux morts glorieux de Popolasca (14 durant la Guerre de 1914 - 1918 et un durant celle de 1939 - 1945). L'intérieur comporte plusieurs statues dont celles de sainte Jeanne d'Arc, de saint Pancrace le saint patron, de saint Dominique et de saint Michel.

Chapelle Saint-Jean[modifier | modifier le code]

Ancienne église Saint-Jean

La chapelle Saint-Jean, ruinée, est située au cimetière, à l'entrée nord du village (route D18).

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Espaces protégés et gérés[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Parc naturel régional de Corse.

Popolasca est une commune adhérente au parc naturel régional de Corse, dans son « territoire de vie » appelé Caccia-Ghjunsani[6].

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

La commune est concernée par deux Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) :

Massif des aiguilles de Popolasca, Rundinaia Vallon de Castiglione

Situé à moins de dix kilomètres au sud-ouest de Ponte Leccia, le massif aux roches rouges d'origine volcanique domine le sillon central emprunté par le Golo. Les crêtes dentelées, les aiguilles, les parois verticales et ravins encaissés abritent un couple de Gypaètes barbus, des aigles royaux et d'autres espèces de montagne[7].

Grotte de Pietralbella, tourbière Moltifao, chênaie verte

La zone d'une superficie de 1 724 ha concerne six communes : Canavaggia, Castifao, Moltifao, Morosaglia, Piedigriggio et Popolasca. Elle comporte trois parties :

  • La chênaie verte de Piedigriggio : elle s'étend sur un petit massif montagneux, localisé à l'ouest de la dépression centrale, à la hauteur de Ponte Leccia ;
  • La grotte de Pietralbella : c'est une cavité naturelle servant de gîte d'hibernation à plusieurs espèces de chiroptères ;
  • La tourbière de Moltifao : elle se situe dans le sillon central séparant la Corse cristalline de la Corse alpine. Elle comprend une remarquable tourbière acide à sphaignes (Habitat "prioritaire" de l'Annexe I) et une importante aulnaie.

La zone fait l'objet de la fiche ZNIEFF 940004186 - Grotte de Pietralbella, tourbière Moltifao, chênaie verte[8].

Galerie[modifier | modifier le code]

Fêtes et Loisirs[modifier | modifier le code]

Saint Pancrace dans l'église Saint-Dominique
  • Le saint patron Pancraziu (Saint Pancrace) se fête le 12 mai.
  • La fête du village est le 8 septembre, fête de A Natività di a Madonna. Les festiviés ont lieu le même jour que pour la Santa du Niolu à Casamaccioli.
  • Randonnée aux aiguilles de Popolasca. La piste d'accès est signalée par un panneau à l'entrée du village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]