Polandball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Personnages des Polandballs.
Personnages des Polandballs.

Polandball (balle-Pologne en français) également appelé Countryball (balle-Pays en français) est un mème internet apparu en 2009 sur le site allemand Krautchan.net. Ce même se présente sous la forme de bandes dessinées dans lesquelles les pays sont présentés comme des personnages sphériques qui communiquent entre eux, généralement en anglais mal formulé. Elles exploitent les stéréotypes des pays représentés et des relations qu'ils entretiennent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Polandball est né d'une « cyberguerre » entre les internautes polonais et le reste des internautes sur le site drawball.com en août 2009. Ce site propose aux internautes de dessiner ce qu'ils veulent dans un cercle, y compris par-dessus les dessins existants. Les internautes polonais eurent l'idée de dessiner le drapeau polonais sur la boule, des centaines d'internautes ont alors tenté de prendre le contrôle de la boule pour y mettre du blanc en haut et du rouge en bas, avec l'inscription « POLSKA » en son milieu[1],[2].

Le site Krautchan.net est un imageboard en allemand, avec des utilisateurs anglophones dans sa section internationale. Le début du mème est dû à Falco, un utilisateur britannique. En septembre 2009, il poste le Polandball dessiné avec Paint. C'était pour lui une manière apolitique de troller Wojak, un utilisateur polonais du forum qui employait mal l'anglais[1],[3],[4].

Par la suite, Polandball devient un subreddit (un groupe de pages du site Reddit focalisées sur un thème) important, au point que Polandball est parfois défini comme un subreddit[5].

Thèmes[modifier | modifier le code]

Polandball se fait connaitre après le crash de Smolensk, dans lequel le président polonais Lech Kaczyński perdit la vie. Les productions ont pour thèmes l'histoire de la Pologne, ses stéréotypes et les relations qu'elle entretient avec les autres pays. La Pologne est représentée en rouge en haut et en blanc en bas, à l'inverse du drapeau polonais. Les interactions entre les countryballs se font en anglais, souvent de mauvaise qualité quand les pays ne sont pas anglophones.

Un gag récurrent sur la Pologne est qu'elle n'est pas capable d'aller dans l'espace ("Poland cannot into space"). Un autre consiste à lui attribuer le travail de plombier.

Autres pays[modifier | modifier le code]

Countryballs de pays francophones.

D'autres pays peuvent être représentés. Par convention, cela s'appelle également un Polandball, ou un countryball. La plupart des pays sont simplement représentés par des balles arborant leur drapeau, mais certains ont leurs propres caractéristiques. Le Royaume-Uni est représenté avec un chapeau haut-de-forme et un monocle, les États-Unis portent constamment des lunettes de soleil, Singapour est dessiné comme un triangle (et souvent désigné comme Tringapore), Israël est représenté par un cube de préférence transparent (à l'origine la projection d'un hypercube, mais cette représentation est rarement reprise), le Kazakhstan est un rectangle (car le pays souhaite rejoindre les BRICS et que son drapeau est jugé trop dur à dessiner sur une countryball classique) ; et le Népal, dont le drapeau est le seul avec l'Ohio à ne pas être de forme quadrilatère, n'est pas une balle mais conserve la forme de son drapeau ; il est ainsi souvent représenté comme un monstre des montagnes[1],[4],[6].

De plus, toute entité ayant un drapeau reconnaissable peut être représentée, qu'il s'agisse d'une région non-indépendante (Écosse, Québec, Principauté de Sealand, Transnistrie) d'une entité supranationale (Union européenne, OTAN, ONU) ou d'un état n'existant plus de nos jours (Empire romain, URSS, Troisième Reich, Empire allemand, États confédérés d'Amérique). Les règles du site sont néanmoins très strictes à ce sujet, et la représentation des ONG, des villes qui ne sont pas des cités-états, des micronations ; ainsi que l'usage des drapeaux militaires à la place des drapeaux civils sont par exemple strictement interdits[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (pl) Wojciech Orliński, « Wyniosłe lol zaborców, czyli Polandball », Gazeta Wyborcza,‎ (lire en ligne)
  2. (pl) Radosław Zapałowski, « Znowu lecą z nami w... kulki », Cooltura,‎ (lire en ligne)
  3. (pl) Kuba Kapiszewski, « Fenomem - Polska nie umieć kosmos », Przegląd,‎ 13/2010 (lire en ligne)
  4. a et b « Polandball », Knowyourmeme (consulté en 26 mars 2012)
  5. Polandball: The World's Most Sophisticated Subreddit
  6. (ru) « Int », Lurkmore.to, (consulté le 27 mars 2012)
  7. https://www.reddit.com/r/polandball/wiki/index/about/why

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :