Paul Saintenoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saintenoy.
Paul Saintenoy
Présentation
Naissance
Ixelles, Belgique
Décès
Ixelles, Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Mouvement Art nouveau
Activités Architecte
Œuvre
Réalisations Old England
Bruxelles, rue Montagne de la Cour : la Pharmacie Delacre (à gauche). À droite, l’immeuble Old England (1898-1899).
Old England (1898-99)

Paul Saintenoy (1862–1952) est un architecte, enseignant, historien de l'architecture et écrivain belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né le à Ixelles (Bruxelles), fils de Gustave Saintenoy, et petit-fils de Jean-Pierre Cluysenaar, tous deux architectes. Il commennce l'étude de l'architecture à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers en 1881, il y sera marqué par les recherches de Joseph Schadde[1], puis retourne chez lui pour compléter sa formation à Bruxelles en compagnie de Victor Horta et de Paul Hankar, il est fortement influencé par l'Art nouveau, mais également par Viollet-le-Duc au début de sa carrière.

Intéressé par l'archéologie, il occupe un temps le poste de secrétaire général de la Société royale d’archéologie de Bruxelles. Il commence une carrière d’enseignant, en 1910, à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles en tant que professeur d’histoire de l’architecture, fonction qu'il exercera une trentaine d'années.

À la fin de la Première Guerre mondiale, Saintenoy était membre de la Commission royale des Monuments et des Sites où il a joué un rôle important dans la reconstruction de la Belgique après-guerre.

Paul Saintenoy est mort le et a été inhumé dans le cimetière d'Ixelles, commune du sud de Bruxelles.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Maison de J. Van Ophem (1900)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, Fondation pour l'architecture (Brussels, Belgium), Académie de Bruxelles: deux siècles d'architecture, Archives d'architecture moderne, 1989 p. 336 extrait (consulté le 3 mai 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]