Château Le Fy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château Le Fy
Image illustrative de l’article Château Le Fy
Le château Le Fy vu des bois.
Architecte Paul Saintenoy
Début construction 1904
Fin construction 1905
Propriétaire initial Jean-Édouard-Jules Van Parys
Propriétaire actuel Arthur Paes
Destination actuelle Résidentiel
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1986, no 62032-CLT-0022-01)
Coordonnées 50° 31′ 58″ nord, 5° 34′ 15″ est
Pays Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Commune Esneux
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Château Le Fy

Le château Le Fy est situé à Esneux près de Liège en Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Château Le Fy a été construit à Esneux en 1904-1905 par Paul Saintenoy, architecte de renommée internationale, pour Jean-Édouard-Jules Van Parys, gendre d’Ernest Solvay. Construit par des Francs-maçons[réf. nécessaire], le château, placé sur une hauteur, comme c'est d'ailleurs le cas pour la plupart des châteaux, surplomberait volontairement[réf. nécessaire], selon le folklore local, l'église du village. Occupé par l’armée allemande à la mort de son propriétaire (1915), puis devenu en 1923 propriété de François Paul Lefévre, ingénieur en Chine, il est à nouveau réquisitionné durant la Seconde Guerre mondiale. Il est classé comme monument depuis le 1er avril 1986.[réf. souhaitée]

En 1964, à la suite du départ des enfants de François Paul Lefévre, le château n'est plus habité. La famille déménage dans une maison annexe. Le château est alors loué à l'association du père Pire (prix Nobel de la paix 1958) pour loger les réfugiés venant des pays de l'Est (association au nom de : Aide aux Personnes Déplacées). À la suite du décès des propriétaires dans les années 1970, il devient la propriété de la commune d’Esneux en 1982. Ce monument en péril est inscrit sur la liste de l’Institut du Patrimoine wallon en 1999 afin de lui trouver une affectation.[réf. souhaitée]

Acheté par un richissime homme d'affaires hollandais, Arthur Paes, le château rénové est désormais la demeure privée du nouveau propriétaire[1] qui a reçu un subside de 1.321.915 euros de la Région wallonne sur l'avis de l'Institut du Patrimoine wallon pour la restauration de l'extérieur du bâtiment[2],[3].

Les travaux ont mis un terme à une mobilisation sans précédent dans la commune, mouvement orchestré par le conseil d'administration de l'Asbl château Le Fy (650 membres) qui a travaillé depuis 1994 afin de trouver une solution réaliste à cette problématique. Le 23 mai 2006, l'Asbl, qui n'avait plus d'objet, a été officiellement dissoute. L'actif net fut cédé au propriétaire pour l'affecter aux travaux de rénovation du château[4].


Selon le folklore local, la tour du château aurait inspiré Walt Disney pour l'architecture du château de La Belle au bois dormant à Disneyland. Il aurait en effet remarqué son élégant clocher sur une photo prise par un soldat américain en 1944.[réf. souhaitée]

Le château de Neuschwanstein construit par Louis II de Bavière est une option plus probable.[réf. souhaitée]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le château Le Fy, un vrai conte de fée » [vidéo], Les Ambassadeurs, sur RTBF Auvio, (consulté le ).
  2. « Assistance aux propriétaires, Château Le Fy - Esneux », sur http://www.institutdupatrimoine.be, Institut du Patrimoine wallon (consulté le )
  3. Estelle Aubert, « 1,3 million pour « aider » à restaurer », sur www.lesoir.be, Le Soir, (consulté le ), p. 20
  4. « Château Le Fy ASBL, Mise en liquidation et clôture de liquidation en un seul acte », Annexes du Moniteur belge, sur http://moniteur.be, Moniteur belge, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]