Pascaline Lepeltier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lepeltier.
Pascaline Lepeltier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Classes préparatoires littéraires (-)
Maîtrise (jusqu'en )
Magistère (jusqu'en )
DESS (jusqu'en )
Mention complémentaire (jusqu'en )
Master sommelier (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinctions
Meilleur sommelier de France (d) ()
Meilleur ouvrier de France ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Pascaline Lepeltier est une sommelière française, née en 1981 à La Rochelle (Charente-Maritime). En 2018, elle obtient successivement les titres de Meilleur ouvrier de France dans la catégorie sommellerie et de Meilleur sommelier de France. Elle accomplit ainsi un doublé historique en devenant la première femme lauréate de chacun de ces deux concours nationaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à La Rochelle, Pascaline Lepeltier grandit à Angers, dans la vallée de la Loire, elle étudie d'abord la philosophie à Nantes avec la volonté de devenir professeure d'université[1]. Elle se détourne de cette carrière et se passionne pour le vin alors qu’elle réoriente ses études vers un DESS et un Master en management international de la restauration[2]. Elle poursuit sa formation avec une mention complémentaire Sommellerie qu'elle effectue au CFA de la Chambre de commerce et d'industrie(CCI) d'Angers. Elle effectue notamment au cours de ses études des stages chez Potel & Chabot, traiteur à Paris[3], et à L'Auberge Bretonne, Michelin star.gifMichelin star.gif au Guide Michelin à cette époque, sous la direction du chef Jacques Thorel qui lui permet de commencer sa carrière de sommelière[4].

En l'espace d'un an, elle parvient à remporter les concours du « Meilleur jeune sommelier en Vins de Loire »[5] et du « Meilleur sommelier de Bretagne »[6],[7]. Alors qu'elle travaille en tant que directrice des boissons du restaurant Rouge Tomate à Bruxelles, elle effectue en 2008 un stage au restaurant Le Cinq (Michelin star.gifMichelin star.gif au Guide Michelin à cette période) de l'hôtel George V à Paris sous la direction d'Éric Beaumard, meilleur sommelier européen et vice-meilleur sommelier du monde. Promue au poste de directrice des boissons du restaurant Rouge Tomate de New York (Michelin star.gif au Guide Michelin), elle déménage à Manhattan en 2009[4].

En quelques mois, elle est nommée parmi les cinq meilleurs nouveaux sommeliers américains de 2011 par le magazine Wine & Spirits (en), l'un des « prophètes du nouveau vin » de Time Out NY[8], l'un des influenceurs de boissons « 40 under 40 » de Wine Enthusiast (en) et appelé « l’évangéliste du vin naturel » par Ray Isle dans Food & Wine (en)[9]. Le New York Times classe sa carte des vins du restaurant Rouge Tomate parmi les meilleures de New York en 2013 et The World of Fine Wine (en) lui décerne les prix de « Meilleure longue liste de vins du monde 2017 » et « Liste des vins de l'année 2017 »[10],[11]. Elle participe également à la rédaction de guides français sur le vin comme le guide Gault & Millau ou le guide Fleurus des vins[12].

En 2014, Pascaline obtient le diplôme de Master Sommelier (en)[13] qu'elle préparait depuis 2010. Elle enseigne à la Court of Master Sommeliers (en) et à l'International Culinary Center (en) de Manhattan, dans l'État de New York et également à la Wine Scholar Guild. Passant le plus de temps possible dans les vignes et au moment des vendanges, elle créé en 2016 avec le viticulteur Nathan Kendall, «chëpìka», un projet viticole visant à redécouvrir le potentiel des raisins et des vins mousseux issus de l'agriculture biologique dans les Finger Lakes.

Adepte des vins biologiques, naturels et biodynamiques, elle les mets à l’honneur dans le restaurant Racines NY de New York dont elle est responsable de la cave et associée depuis 2018[14],[4]. Cette même année, elle remporte deux autres concours majeurs de sommellerie français : elle devient en effet consécutivement lauréate des titres de Meilleur ouvrier de France catégorie Sommellerie et de Meilleur sommelier de France[4]. Elle a été à trois reprises (en 2008, 2010 et 2012) finaliste de ce dernier concours sans le remporter[15]. Début 2019, elle est nommée personnalité de l'année par La Revue du vin de France[4] qui n'avait jusqu'ici jamais honoré une femme de cette distinction.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Meilleur sommelier de France
  • 2018 : Meilleur ouvrier de France catégorie Sommellerie
  • 2012 : Finaliste du concours de Meilleur sommelier de France
  • 2010 : Finaliste du concours de Meilleur sommelier de France
  • 2008 : Finaliste du concours de Meilleur sommelier de France
  • 2007 : Meilleur sommelier de Bretagne
  • 2006 : Meilleur jeune sommelier en Vins de Loire

Publications[modifier | modifier le code]

  • Alice Feiring (en) avec la contribution de Pascaline Lepeltier, The Dirty Guide to Wine: Following Flavor from Ground to Glass, éd. Countryman Press, 2017 (ISBN 9781581573848).
  • Le Livre du Domaine aux Moines, une année au cœur de la vigne, en Val de Loire (préf. Erik Orsenna, photogr. Hélène de Fontainieu), éd. de l'Entre-Coeur, 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pascaline Lepeltier, première meilleure sommelière de France », sur Franceinfo,
  2. (en)Lettie Teague, « 'Girl' Makes It in Wine Game », sur The Wall Street Journal,
  3. (en)Robin Finn, « Putting a Precocious Palate to Work », sur The New York Times,
  4. a b c d et e Denis Saverot, « Le Grand Prix de La RVF : Pascaline Lepeltier, la sommelière angevine qui brille à New York », sur La Revue du vin de France,
  5. Jean-Jacques Talpin, « Pascaline Lepeltier, la philosophe », sur L'Hôtellerie Restauration,
  6. Julia Benarrous, « Pascaline Lepeltier, une sommelière en or », sur La Croix,
  7. Alexandre Abellan, « "Être la première meilleure sommelière de France veut dire que les choses changent" », sur Vitisphere,
  8. (en)« The new wine prophets », sur Time Out NY,
  9. (en)Ray Isle, « 11 Questions for a Natural-Wine Evangelist », sur Food & Wine,
  10. (en)« Rouge Tomate Chelsea - Best Long Wine List in the World-2017 », sur The World of Fine Wine,
  11. (en)« Team », sur Racines NY
  12. (en)Per Holmberg, « A Drink With: Pascaline Lepeltier », sur Christie's,
  13. « Pascaline Lepeltier, une sommelière "passeuse" de nature », sur L'Obs,
  14. (en)Sylvie Bigar, « Pascaline Lepeltier First Woman Meilleur Ouvrier de France Sommelier Tier Wins Best Sommelier France », sur Forbes,
  15. Jean Bernard, « Meilleur sommelier de France : Pascaline Lepeltier sacrée ! », sur Terre de Vins,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]