Alice Feiring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alice Feiring
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Site web

Alice Feiring, née en 1954, est une journaliste et autrice américaine. Pendant plusieurs années, elle fut chroniqueuse vin et voyages pour le magazine Time[1] et s'est fait connaître en tant que défenseuse du vin naturel[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Outre ses contributions à des publications telles que le New York Times, le New York Magazine, le San Francisco Chronicle, le LA Times, le Condé Nast Traveler et le Forbes Traveler, son blog The Feiring Line (anciennement Veritas in Vino) est considéré parmi les meilleurs de sa catégorie[3]. En 2011, Alice Feiring a été élue « communicante de l'année en ligne » par le Louis Roederer International Wine Writer Awards[4].

Son premier livre, publié en mai 2008[5], La bataille du vin et de l'amour : ou comment j'ai sauvé le monde de la Parkerisation, porte « un regard éclairé sur la lutte pour la préservation de l'authenticité et de la diversité du vin » et est une « déclaration de guerre » contre le critique Robert Parker bien avant sa date de publication[6]. Pour Eric Asimov, critique vinicole : « Mme Feiring est une juge sans compromis pour le vin et les gens qui ne supportent pas plus la préférence d'un amoureux pour un vin dont elle a horreur que la présence d'un micro-ondes dans sa cuisine »[7].

Les déclarations critiques d'Alice Feiring contre le vin californien le décrivant comme « excessivement gonflé, trop alcoolisé, trop boisé, trop cher et trop manipulé »[8] ont également suscité la controverse[9].

Dans un article écrit pour The Upgrader on Men. Style.com, site en ligne de GQ and Details, et intitulé « Les dix vins les plus surestimés au monde », elle répertorie les « Garagistes de Bordeaux », le Shiraz australien, le Marlborough Sauvignon blanc, les super-toscans, le Clos de Vougeot, le vin de Long Island, l'Albariño, le Screaming Eagle, le Sea Smoke Pinot noir et le Cabernet du Chili[10], ce qui a principalement suscité la réaction des défenseurs du vin de Long Island[11].

Son deuxième livre, Le Vin nu : Laisser les raisins faire ce qui vient naturellement, est publié en septembre 2011[12]. Il relate son expérience de vinification naturelle et présente des adeptes de cette méthode, comme Jacques Néauport, Marcel Lapierre ou Pierre Overnoy.

En 2017, elle s'attache à décrire le vin naturel géorgien traditionnel produit comme il y a 8 000 ans, dans des kvevris, avec son livre Skin Contact, Voyage aux origines du vin nu[13].

Son dernier livre, Natural wine for the people, non traduit en français, sort en 2019.

Publications en France[modifier | modifier le code]

  • La bataille du vin et de l'amour : ou comment j'ai sauvé le monde de la Parkerisation (trad. de l'anglais par Arnaud Puillot), Éditions Jean-Paul Rocher, (ISBN 978-2-917411-27-8, OCLC 869601850).
  • Le Vin nu : Laisser les raisins faire ce qui vient naturellement (trad. de l'anglais par Gilles Mourier, préf. Thierry Puzelat), Éditions Jean-Paul Rocher, (ISBN 978-2-917411-51-3, OCLC 795442635).
  • Skin Contact : Voyage aux origines du vin nu (trad. de l'anglais par Sophie Brissaud), Éditions Nouriturfu, (ISBN 978-2-9559660-0-6, OCLC 994766532).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Butts, « Seven Best Wine Blogs », sur Food & Wine, .
  2. (en) Feiring Alice, « Au Naturel », Time,‎ (lire en ligne).
  3. (en) Marcus, « Niche Wine Blogs », sur Food & Wine, .
  4. Vainqueurs précédents des Louis Roederer International Wine Writer Awards.
  5. (en) « Nonfiction Reviews: The Battle for Wine and Love: Or, How I Saved the World from Parkerization », sur Publishers Weekly, .
  6. (en) Hellman, « Food Blogger Takes on the Biggest Name in Wine: Robert Parker », sur The New York Sun, .
  7. (en) Eric Asimov, « Good Wine Reading With Mellow Aftertaste », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  8. (en) Alice Feiring, « California wine? Down the drain », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  9. « Rencontre avec Alice Feiring, la papesse du vin naturel », sur Les Inrocks, (consulté le 31 décembre 2019).
  10. (en) Alice Feiring, « The Ten Most Overrated Wines in the World », sur GQ, .
  11. Lenn Thompson, « I Guess Alice Feiring Doesn't Like Long Island Wine...Or Hasn't Tasted Much of It », sur lenndevours.com, .
  12. (en) Publishers Weekly, « Nonfiction Reviews: Naked Wine », sur publishersweekly.com, .
  13. « Skin contact : Alice Feiring en mission pour défendre le vin naturel de Géorgie », sur La Revue du vin de France (consulté le 31 décembre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]