Magistère (diplôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir magistère.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section adopte un point de vue régional ou culturel particulier et nécessite une internationalisation. (décembre 2012)

Merci de l'améliorer ou d'en discuter sur sa page de discussion ! Vous pouvez préciser les sections à internationaliser en utilisant {{section à internationaliser}}.

Le magistère est un diplôme universitaire français à accréditation nationale, préparé en trois ans, après deux premières années d'études supérieures.

Création et étymologie[modifier | modifier le code]

Le diplôme universitaire du magistère a été créé en 1985 à l'instigation de Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de l'Éducation nationale, pour former des filières dans les universités ou dans les ENS. Il existe donc des magistères dans des disciplines très diverses et différentes d'une université à l'autre comme :

  • Assurance - Banque - Économie - Économétrie - Finance - Gestion
  • Droit des affaires - Fiscalité
  • Droit appliqué
  • Sciences sociales
  • Communication
  • Mathématiques - Informatique
  • Physique fondamentale
  • Physico-chimie moléculaire
  • Biologie - Biochimie - Chimie - Génétique
  • Sciences de la Terre
  • Sport

But de la formation[modifier | modifier le code]

Le magistère est une formation professionnalisante d'excellence conjuguant des connaissances fondamentales et une spécialisation, pratiquant une forte sélection et gardant un contact étroit avec le milieu professionnel. Il est accessible aux titulaires du bac + 2 (DEUG/Licence 2, classes préparatoires aux grandes écoles) et sa durée est de trois ans au cours desquels les étudiants acquièrent en même temps les grades universitaires "classiques" : L3, M1, M2. Ainsi les magistères s’apparentent à d’autres formations professionnalisantes à Bac + 5 telles des écoles d’ingénieurs ou de commerce.[réf. nécessaire]

Ces formations sont soumises (par les pratiques administratives du ministère de l’Éducation nationale) au respect des principes définis lors de leur création (contrôle préalable de la qualité du programme, finalité professionnelle fortement affirmée, promotions limitées autorisant l’instauration d’un véritable tutorat…) permettant une grande souplesse pédagogique et une ouverture vers le monde professionnel (stages, interventions d’experts,...).[réf. nécessaire]

Les magistères offrent aux étudiants un environnement privilégié et ouvrent à ces futurs jeunes cadres de nombreux débouchés.[réf. nécessaire]

Les observations menées depuis leur instauration permettent d’affirmer qu’ils sont pour l’université un facteur important d’innovation et de dynamisme[1].

Préparation et cursus[modifier | modifier le code]

L'entrée en magistère se prépare soit au cours des deux premières années de licence, soit en classes préparatoires aux grandes écoles. L'admission se fait après une sélection, généralement sur dossier, entretien et/ou test ou, dans le cas de concours, en accordant un poids prépondérant à un entretien final destiné à apprécier la motivation des candidats et les traits marquants de leur personnalité.[réf. nécessaire]

Le cursus consiste à suivre les cours de 3e année de licence, puis des deux années de master de la discipline correspondante mais éventuellement remaniés, ainsi que des cours supplémentaires. Quelle que soit la discipline, le magistère offre une pédagogie active (fondée sur la réflexion et la recherche) et des programmes intenses et denses sur trois ans incluant des stages, année de césure ou alternance (selon les disciplines) afin de maintenir une activité académique soutenue des étudiants tout en leur faisant découvrir le monde professionnel dans ce laps de temps. L'obtention de ces diplômes nationaux avec mention est généralement requise mais aussi, selon les disciplines, la possibilité d'un diplôme étranger est envisageable.[réf. nécessaire]

Les promotions ont des effectifs limités, soit un à deux groupes de 35 à 40 étudiants chacun, parfois moins dans certaines formations.

Liste des magistères par université[modifier | modifier le code]

École d'économie de Toulouse TSE et université Paul-Sabatier Toulouse III[modifier | modifier le code]

  • Économiste statisticien [2]

ENS Paris-Saclay[modifier | modifier le code]

  • Mathématiques et Informatique
  • Physicochimie moléculaire (en partenariat avec l'université Paris-Sud 11) [3]
  • Informations, Systèmes et Technologie
  • Droit et Gestion

ENS Rennes[modifier | modifier le code]

  • Mathématiques
  • Informatique
  • Mécatronique
  • Droit et Gestion
  • Sciences du sport et éducation physique

Université Aix-Marseille II[modifier | modifier le code]

  • Ingénieur économiste [4]

Université Aix-Marseille III[modifier | modifier le code]

Université Angers[modifier | modifier le code]

Université Bordeaux IV[modifier | modifier le code]

  • Économie et finance internationales

Université Clermont-Ferrand I[modifier | modifier le code]

  • Économie du développement

Université Joseph Fourier - Grenoble[modifier | modifier le code]

  • Informatique
  • Mathématiques et Applications
  • Physique [7]
  • Mécanique [8]

Université Lille I[modifier | modifier le code]

  • Développement des ressources humaines

Université Montpellier[modifier | modifier le code]

  • Magistère Juriste d'affaires/DJCE[9],[10]
  • Magistère Droit public appliqué[11]

Université Nancy I[modifier | modifier le code]

  • Génie moléculaire, matériaux, procédés
  • Microbiologie et Enzymologie

Université Nancy II[modifier | modifier le code]

  • Juriste d'affaires européen[12]

Université Paris I Panthéon-Sorbonne[modifier | modifier le code]

Université Paris II Panthéon-Assas[modifier | modifier le code]

Université Paris IV-Sorbonne[modifier | modifier le code]

  • Management de la communication

Université Paris V Descartes[modifier | modifier le code]

  • DIU magistère européen de génétique

Université Paris VI en collaboration avec l'université Paris V et l'ENPC[modifier | modifier le code]

  • Magistère d'informatique appliquée d'Île-de-France

Université Paris VII - Diderot[modifier | modifier le code]

Université Paris-Dauphine[modifier | modifier le code]

Université Paris-Sud[modifier | modifier le code]

  • Mathématiques[24]
  • Physique fondamentale[25]
  • Physicochimie moléculaire (en partenariat avec l'ENS Paris-Saclay) [3]
  • Biologie et Biotechnologie (en partenariat avec l'ENS Paris-Saclay) [26],[27]
  • Information, Systèmes et Technologie (en partenariat avec l'ENS Paris-Saclay)[28]
  • Informatique

INALCO[modifier | modifier le code]

  • Communication interculturelle[29]

Université de Poitiers[modifier | modifier le code]

  • Droit des techniques de l'information et de la communication (TIC) [30]

Université Rennes I[modifier | modifier le code]

  • Mathématiques[31]
  • Mécatronique (ENS Rennes, en partenariat avec l'université de Rennes 1)[32]
  • Matériaux[33]
  • Magistère Juriste d'affaires franco-britannique (JAFB) [34]
  • Informatique et télécommunications [35]
  • Statistique et modélisation économique (en partenariat avec l'université Rennes 2)[36]

Université Rennes 2[modifier | modifier le code]

  • Statistique et modélisation économique (en partenariat avec l'université Rennes 1)[37]

Université de Strasbourg[modifier | modifier le code]

  • Économie[38]
  • Chimie-Biologie
  • Mathématiques[39]
  • Juristes d'affaires franco-allemands[40]
  • Physique Fondamentale

Annexes[modifier | modifier le code]

Depuis 1988, l'association loi de 1901 AGREMA (Association générale des responsables de magistères) regroupe la majeure partie des responsables de magistère et a pour vocation la défense et promotion des magistères.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.studyrama.com/article.php3?id_article=25365
  2. Site du magistère d'économie-statistique
  3. a et b Site du magistère PCM
  4. http://www.magistere-eco.org/
  5. Site du magistère DAFC
  6. Site du magistère tourisme
  7. Site du magistère physique
  8. Liste des magistères de France
  9. « D.U magistère de Juriste d'Affaires/DJCE | Montpellier », sur www.cde-montpellier.com/formation-droit/du-magistere-juriste-conseil-d-entreprise-djce/
  10. « magistère Juriste d'Affaires/DJCE | Montpellier », sur www.djce-montpellier.com
  11. « DU magistère Droit public appliqué | Montpellier », sur http://formations.umontpellier.fr/fr/formations/droit-economie-gestion-DEG/diplome-universite-niv-form-bac-2-UC/du-magistere-droit-public-applique-program-fruai0342321nprhnesbbsa.html
  12. magistère JAE nancy, « Site du magistère Juriste d'affaires européen de Nancy », sur magistere-jae-nancy.eu (consulté le 21 septembre 2016)
  13. Site du magistère MUAT
  14. Site du magistère MFS
  15. Site du magistère METE
  16. Site du magistère MDAE
  17. Site du magistère MRIAE
  18. Site du magistère MJA
  19. Site du magistère MBF
  20. Site du magistère de physique de l'université Paris VII - Diderot
  21. Site du magistère européen de génétique de l'université Paris VII - Diderot
  22. Site du magistère BFA
  23. Site du magistère de sciences de gestion
  24. Site du magistère de mathématiques de Paris Sud
  25. Site du magistère de physique fondamentale de Paris Sud
  26. Site du magistère de biologie et biotechnologie de Paris Sud
  27. Site de l'association des étudiants du magistère de biologie et biotechnologie de Paris Sud
  28. Site de l'université de Paris Sud : Page du magistère Information, systèmes et technologie (EEA)
  29. « Les formations interculturelles à l'INALCO », sur http://www.inalco.fr
  30. Site du magistère droit des TIC
  31. Site du magistère de mathématiques de Rennes I
  32. Site du magistère de mécatronique de l'ENS de Renne
  33. Site du magistère Matériaux de Rennes I
  34. Site du magistère JAFB
  35. Site du magistère MIT
  36. Plaquette du magistère Statistique et modélisation économique de Rennes 1/Rennes 2
  37. Plaquette du magistère Statistique et modélisation économique de Rennes 1/Rennes 2
  38. « Site du magistère en génie économique »
  39. Site du magistère de mathématiques de Strasbourg
  40. Site du magistère Juristes d'affaires franco-allemands de Strasbourg

33. http://otdrh.univ-lille1.fr/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]