Parti socialiste unifié du Venezuela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parti socialiste unifié du Venezuela
(es) Partido Socialista Unido de Venezuela
Image illustrative de l’article Parti socialiste unifié du Venezuela
Logotype officiel.
Présentation
Président Nicolás Maduro
Fondation
Siège Caracas, Venezuela
Organisation de jeunesse Jeunesse du Parti socialiste unifié du Venezuela
Positionnement Gauche à gauche radicale
Idéologie Socialisme du XXIe siècle[1]
Populisme de gauche[2],[3]
Bolivarisme
Chavisme
Marxisme (officiellement) Nationalisme de gauche
Patriotisme
[réf. nécessaire]
Affiliation internationale COPPPAL
Adhérents 5,7 millions (2007)[réf. nécessaire]
Couleurs Rouge et blanc
Site web www.psuv.org.ve
Représentation
Députés
27 / 167
Gouverneurs
19 / 23
Maires
303 / 335

Le Parti socialiste unifié du Venezuela (en espagnol : Partido Socialista Unido de Venezuela, abrégé en PSUV) est le nom du parti politique vénézuélien créé en 2007 dans lequel se sont regroupées l'essentiel des forces politiques qui soutiennent la « Révolution bolivarienne » initiée par le président Hugo Chávez et poursuivie par son successeur Nicolás Maduro.

Description[modifier | modifier le code]

Les partis qui acceptent de se fondre dans ce nouvel ensemble sont le Mouvement Cinquième République, qui est majoritaire, le Mouvement électoral du peuple, le Movimiento Independiente Ganamos Todos, l'Unidad Popular Venezolana, le Movimiento Tupamaro de Venezuela et la Liga Socialista.

À l'inverse, Patria Para Todos, Podemos et le Parti communiste du Venezuela refusent de s'intégrer à ce mouvement bien qu'ils soutiennent la politique menée par le président vénézuélien.

Créé en 2007, le parti connaît ses premières élections internes le 9 mars 2008. À cette date sont élus les 30 membres de la direction permanente (15 permanents et 15 suppléants). Le parti compte alors près de 2,5 millions de militants. En juillet 2009, le parti compterait quelque 7 millions de membres dont 1 270 000 jeunes affiliés à la JPSUV (Juventud del Partido Socialista Unido de Venezuela ou Jeunesse du Parti socialiste unifié du Venezuela)[4].

Pour Germán Ferrer, député du PSUV et mari de Luisa Ortega Díaz, le parti est devenu une institution verticale où il n'y a pas de débat et ses membres agissent en tant que simples exécutants[5].

Patrouilles[modifier | modifier le code]

À partir de 2009, une partie de ses membres forment des « patrouilles socialistes » de 20 à 30 personnes chacune ; celles-ci ont pour mission de quadriller la totalité du territoire. Début octobre 2009, plus de 100 000 patrouilles, comprenant un total de plus de 2 millions de membres, ont ainsi été constituées[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les élections législatives de 2015 sont une défaite pour le PSUV, une première depuis 1999.

Le , le GPP dont le PSUV fait partie, obtient 17 États contre cinq pour la MUD lors des élections régionales[7].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Année Candidat 1er tour
Voix % Rang
2012 Hugo Chávez 8 191 132 55.1 1er
2013 Nicolás Maduro 7 587 579 50.6 1er
2018 Nicolás Maduro 6 205 875 67.8% 1er

Élections parlementaires[modifier | modifier le code]

Année Assemblée nationale
Voix % Sièges Leader
2010 5 451 419 48,3
96 / 165
Diosdado Cabello
2015 5 599 025 40,9
55 / 167
Diosdado Cabello

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Nicolas Maduro, « Propuesta del Candidato de la Patria Comandante Hugo Chávez para la Gestión Bolivariana Socialista 2013-2019 » (consulté le 3 janvier 2014).
  2. Left-Wing Populists in Latin America?
  3. (en) Steve Ellner et Daniel Hellinger, Venezuelan politics in the Chávez era: class, polarization, and conflict, Boulder, Lyne Rienner, (ISBN 1-58826-297-9), p. 67.
  4. (es) Agencia Bolivariana de Noticias (ABN) /, « JPSUV aspira incorporar 70% de jóvenes a patrullas socialistas », Aporrea,‎ (lire en ligne, consulté le 27 avril 2018).
  5. (es) « Germán Ferrer: La Constituyente unió a la oposición y fracturó al chavismo », sur runrun.es, (consulté le 27 avril 2018).
  6. (es) « PSUV conformó más de 100 mil patrullas y cuenta con aproximadamente 7 millones de militantes », sur rebelion.org, .
  7. « Venezuela : Nicolas Maduro remporte les élections régionales, colère de l'opposition », sur Le Parisien, (consulté le 16 octobre 2017).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Parti socialiste unifié du Venezuela.