Tentatives de coup d'État de 1992 au Venezuela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tentatives de coup d'État de 1992 au Venezuela

Informations générales
Date et
Lieu Drapeau du Venezuela Venezuela
Issue Les deux tentatives n'ont pas réussi à renverser le gouvernement dirigé par le président Carlos Andrés Pérez
Belligérants
Drapeau du Venezuela Gouvernement du VenezuelaDrapeau du Venezuela Mouvement révolutionnaire bolivarien - 200 (MBR-200)
Commandants
Drapeau du Venezuela Carlos Andrés Pérez
Drapeau du Venezuela General Fernando Ochoa Antich
Drapeau du Venezuela Hugo Chávez
Drapeau du Venezuela Francisco Arias Cárdenas
Drapeau du Venezuela Luis Reyes Reyes
Pertes
Entre 143 et 300 morts et 95 blessés

Deux tentatives de coup d'État ont eu lieu au Venezuela les et .

Tentative du 4 février[modifier | modifier le code]

Une première tentative de coup d'État eut lieu le . Le Movimiento Bolivariano Revolucionario 200 (MBR-200), dirigé par Hugo Chávez, tenta un coup d'État contre le président Carlos Andrés Pérez accusé de mener une politique contraire aux engagements électoraux et d'avoir engagé l'armée dans une vague de répressions sanglantes qui indignent Chávez (qui prétexta d'ailleurs un arrêt maladie pour ne pas y participer). Le putsch prit pour nom « opération Ezequiel Zamora ».

Cette tentative échoua et Chávez fut emprisonné pendant deux ans.

Tentative du 27 novembre[modifier | modifier le code]

Lors de son séjour carcéral, il enregistra une vidéocassette dans laquelle il appelait à l'insurrection. Elle fut diffusée vers 4 heures du matin dans la nuit du 26 au 27 novembre 1992, lors d'un deuxième coup d'État préparé par le MBR-200. La deuxième tentative avorte également, bien que les membres du MBR-200 aient tout de même pris le contrôle du pays pendant quelques minutes. Lors de cette seconde tentative, deux F-16 loyalistes abattent deux OV-10 Bronco et un Tucano AT-27 rebelles[1]. Deux autres Bronco sont abattus[2] dont un par un missile sol-air RBS 70.

En 1994, Rafael Caldera est élu pour la deuxième fois au Venezuela. Réalisant une de ses promesses politiques faites avant d'être élu, il ordonne la libération de Chávez, qui sera ensuite président de son pays de 1999 à 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tyler Rogoway, « Watch This Crazy Video Of A Venezuelan F-16 Gunning Down An OV-10 Bronco », sur =http://www.thedrive.com/, (consulté le 20 mars 2018).
  2. "Briefing: Coup attempt splits Venezuelan AF". World Air Power Journal, Volume 14, Autumn/Fall 1993, pp. 28—29. London: Aerospace Publishing. (ISBN 1-874023-32-8).