Parc national de Dry Tortugas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de Dry Tortugas
Nom local
(en) Dry Tortugas National ParkVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Identifiant
Adresse
Coordonnées
Superficie
261,83 km2
Création
Classement
 Réserve de biosphère (1976, Everglades et Dry Tortugas)
Visiteurs par an
75 171
Administration
Site web
[span class="indicateur-langue">(en) Site officiel]

Le parc national de Dry Tortugas abrite les îles de Dry Tortugas, dans l'archipel des Keys (Floride) ainsi que le fort Jefferson, qui en est la pièce maîtresse. Le parc couvre une superficie de 262 km², dont la majeure partie est sous-marine. Il se trouve à 108 km à l'ouest de Key West, dans le Golfe du Mexique.

Les îles Dry Tortugas sont un ensemble de 11 îlots de sable affleurant à peine au-dessus du niveau de la mer et protégés par des récifs coralliens réputés pour leur richesse et l'abondance de leur faune marine, mais également pour leurs naufrages et leurs légendes de trésors engloutis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Fort Jefferson.

Le nom, qui veut dire « îles sèches des tortues » est un mélange de l'anglais et l'espagnol. « Sèches » (dry) est une référence au manque d'eau douce et de ruisseau dans les îles.

Inspectées fin 1824 par le commodore américain David Porter, les îles sont alors considérées comme étant impropres à la construction d'une base navale permettant de lutter contre la piraterie dans les Antilles. En 1825, il est cependant décidé de construire un phare sur l'île de Garden Key, qui est achevé l'année suivante. Le phare, de presque 20 mètres de haut, est constitué de briques et d'un parement extérieur blanc, et est accompagné d'une petite maisonnette blanche servant à accueillir le gardien.

De nouveau inspectées par le commodore John Rodgers en mai 1829, les îles se révèlent en fait être un endroit stratégique pour la construction d'un poste avancé destiné à défendre le golfe. En 1846 débute la construction du fort Jefferson, en référence à Thomas Jefferson, une imposante forteresse côtière qui restera inachevée. Composée de plus de 16 millions de briques, elle est, aujourd'hui encore, la plus importante construction en maçonnerie du continent américain.

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]