Oric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Logo Oric

Oric est une marque de micro-ordinateurs, de la société britannique Tangerine Computer Systems puis de la société française Eureka, diffusant trois modèles dans les années 1980 : l'Oric-1, premier micro-ordinateur à avoir pénétré massivement les foyers des particuliers au Royaume-Uni et en France où il fut élu "Ordinateur de l'année" en 1983, puis l'Oric-Atmos également élu "Ordinateur de l'année" en 1984 en France. Après un troisième modèle Oric Telestrat à la diffusion plus confidentielle, des clones de l'Atmos continuent à être commercialisés en Europe de l'Est jusque dans les années 1990.

La gamme cumulera un peu moins de 400 000 exemplaires[1] commercialisés en Europe, un volume honorable mais néanmoins loin d'égaler ses concurrents ZX Spectrum et Commodore 64.

Unités centrales[modifier | modifier le code]

Oric-1[modifier | modifier le code]

Oric-1
Image dans Infobox.
Caractéristiques
Développeur
Fabricant
Type
Génération
Date de sortie
Janvier 1983
Fin de production
1984
Unités vendues
210 000
Environnement
Oric Extended Basic v1.0
Système d'exploitation
Oric DOS
Alimentation
Alimentation externe
Processeur
Stockage
Mémoire
16 ou 48 ko
Résolution
240 × 200 en haute résolution, 40 × 28 en mode texte
Entrées
Clavier QWERTY
Connectivité
Sortie RGB Péritel (Scart), port parallèle, port d'extension, port lecteur de cassette audio.
Dimensions
28 × 17.8 × 1.5 cm
Masse
848 g
Prédécesseur
Tangerine Microtan 65 (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits connexes

L'Oric-1 est le premier micro-ordinateur de la marque Oric, conçu et produit par la société Tangerine Computer Systems. Il est le premier micro-ordinateur à avoir pénétré massivement les foyers des particuliers en France et au Royaume-Uni, et sera élu ordinateur de l'année en 1983[2]. L'Oric-1[3] a été créé en deux versions 16 ko et 48 ko, animées par un microprocesseur Rockwell 6502 A tournant à 1 MHz. L'affichage proposait un mode texte 8 couleurs de 28 lignes de 40 colonnes ou haute résolution 240x200 pixels. Un processeur sonore à 4 voies General Instrument PSG AY-3-8912, particulièrement évolué pour l'époque (deux ans plus tard le puissant Atari ST en sera également équipé). Le langage de programmation des Oric-1 est une version du langage BASIC de Microsoft et modifié par la société Tangerine Computer Systems, dont le noyau (non compris les extensions graphiques et sonores) est similaire à celui de l'Apple II.

Historique[modifier | modifier le code]

La société britannique Oric Products International, fondée en avril 1982, projette de créer un ordinateur de bureau pouvant se connecter aux services télématiques Vidéotex à la norme Prestel[4]. Pour cela elle s'appuie sur le savoir faire de la société Tangerine Computer Systems, créée en 1979, qui avait produit l'ordinateur Microtan 65 et travaillait sur un projet Microtan 2 qui servira de base à l'Oric. En août 1982, l'Oric-1 est annoncé, avec des bons de réservation, puis commercialisé en janvier 1983[4]. Son directeur commercial, Peter Harding, ambitionne de "battre Sinclair en offrant beaucoup plus pour beaucoup moins cher" avec des contrats avec des revendeurs de Londres pour leur fournir plus de 200 000 unités, et à brève échéance la disponibilité d'un modem et d'un lecteur de disquettes[4]. Le nom Oric est une anagramme de Micro, à la lettre M près (il ne vient pas de l'ordinateur AURA de la série Blake's 7 comme certains ont pu le penser)[5].

Basé sur un processeur 8 bits 6502 cadencé à 1 MHz, avec 16 Ko de mémoire vive, rapidement étendu à 48 Ko, il dispose d'un Basic étendu préinstallé en ROM et d'un clavier de 57 touches « semi-mécanique à pivot » composées du même plastique rigide que les touches des calculatrices HP[6], progrès indéniable face aux claviers à membrane (comme le ZX-81) et touches caoutchouteuses à rebond (comme le ZX Spectrum). Son interface cassette offre une vitesse record de 2400 bauds, plus rapide que la concurrence (1500 bauds pour le ZX Spectrum et 300 bauds chez Commodore). Ses remarquables capacités sonores pour l'époque sont facilement mises en évidence par des instructions Basic spécifiques (Ping, Zap, Shoot, Explode). L'interface compatible Centronics était également remarquable sur un ordinateur familial. Malgré quelques bugs de la ROM[7], son faible prix (2 000 FF puis 1 000 FF) lui assure un succès en France et au Royaume-Uni, d'autant plus que son concurrent direct, le ZX Spectrum, est victime de difficultés de production. L'annonce prochaine de périphériques comme l'imprimante MCP-40[8] ou un lecteur de disquette[9] le rendent encore plus populaire.

Ordinateur de l'année 1983[modifier | modifier le code]

C'est le premier ordinateur grand public à pénétrer massivement chez monsieur tout le monde, avec un prix modique et une connexion au téléviseur, créant de nombreuses vocations pour l'informatique et demeurant encore aujourd'hui la pierre fondatrice de l'ordinateur à la maison[10]. En juin 1983, Oric annonce disposer de 350 000 commandes d'ici fin 1983, prévoit un cumul de 400 000 ventes d'ici février 1984 (pour l'Europe seule) et annonce la disponibilité du modem en juillet et le lecteur de disquettes Microdisc 3" en septembre-octobre[11], annonces qui se révèleront prématurées (le modem et le lecteur Microdisc sortiront avec un an de retard l'été 1984). En France, les ventes d'Oric-1 en France atteignent 50 000 unités dès 1983[12] (sur une production totale de 210 000 unités[à définir]). Il est élu ordinateur de l'année en France en 1983 [2] comme le sera son successeur Atmos en 1984.

Sa production se termine à l'été 1984 alors qu'il est remplacé par l'Oric Atmos, qui est compatible avec sa logithèque, comme le sera l'Oric Téléstrat qui sortira en 1986.

Spécifications techniques[modifier | modifier le code]

  • Processeur principal : MOS Technology 6502 cadencé à 1 MHz
  • Mémoire vive (RAM) : d'abord en 16 Ko, puis 48 Ko. Le modèle 48 Ko possède 64 Ko de RAM, mais 16 Ko sont masqués par la ROM et inaccessibles à l'utilisateur qui ne peut donc se contenter que de 48 Ko. L'utilisation d'un lecteur de disquettes permet, via un dispositif sur le bus d'extension, d'utiliser les 16 Ko masqués en substitution de la ROM pour un charger un autre Basic ou l'Oric-Dos[13],[14].
  • Mémoire morte (BIOS) : 16 Ko comportant le langage Basic Tangerine/Microsoft Extended Basic v1.0
  • Affichage mode texte : 28 lignes de 40 caractères de 6 × 8 pixels en 8 couleurs (2 couleurs maxi par caractère) + mode inversé (8-numéro courant), permettant d'en ajouter 2. Les 2 bits de poids forts de l'octet servant à définir les modes, inverse et attribut)[15]. Outre les couleurs, des attributs de type Videotex de clignotement et de double hauteur sont également utilisables. Deux autres modes LORES 0 et LORES 1 permettent d'utiliser une police de caractères "alternés" redéfinissables permettant de simuler de la haute résolution en mode texte.
  • Affichage mode graphique : 240 × 200 pixels en 8 couleurs (maxi 2 couleurs sur 6 pixels). Les 3 dernières lignes du bas de l'écran sont en mode texte. Comme les autres ordinateurs familiaux, le mode graphique de l'Oric a des contraintes de proximité ne permettant pas d'attribuer librement une couleur distincte à chaque pixels contigus sur une même, mais par paquets de 6 pixels.
  • Son : 3 voies mono, sur 8 octaves et un générateur de bruit blanc via processeur sonore General Instrument AY-3-8912, sortant sur haut-parleur intégré ou sur sortie Péritel.
  • Connecteur DIN 7 broches pour lecteur de cassette externe 300 ou 2400 bauds.
  • Connecteur Centronics parallèle pour imprimante à aiguilles.
  • Connecteur 34 broches de port d'extension pour lecteur de disquettes 3" (Microdisc puis Jasmin), ou modem V23, possibilité d'ajouter d'autres extensions comme un synthétiseur de phonèmes vocaux.
  • Sortie vidéo couleur via connecteur RGB 5 broches pour câble Péritel (en PAL) fourni.
  • Sortie vidéo couleur via modulateur TV UHF (sur canal 36 du téléviseur).
  • Clavier intégré 57 touches semi-mécanique QWERTY à auto-répétition.
  • Voltage : 9 V.
  • Consommation Max : 600 milliampères.

Déclinaisons[modifier | modifier le code]

  • Certaines versions sont dotés d'un logotype arc-en-ciel.
  • Des versions modifiées circulent avec deux ROMs : la V1.0 d'origine de l'Oric-1 et la V1.1 de l'Oric Atmos.


Oric-1 avec logotype arc-en-ciel 
Carte mère 

Oric Atmos[modifier | modifier le code]

Oric Atmos
Image dans Infobox.
Caractéristiques
Développeur
Fabricant
Fin de production
1987
Unités vendues
120 000
Environnement
Oric Extended Basic v1.1
Processeur
Dimensions
28 x 17.5 x 5.5 cm
Masse
1 kg environ
Compatibilité
Oric-1
Prédécesseur
Tangerine Microtan 65 (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

L'Oric Atmos[16] est le deuxième ordinateur de la firme Oric. Commercialisé à partir de 1984, il reprend la base de l'Oric-1 en remplaçant son clavier par un modèle offrant un toucher plus conventionnel permettant une saisie plus rapide, et en corrigeant quelques bugs de sa ROM. Il sera élu ordinateur de l'année en 1984[10]. Seul le modèle 48 ko a été commercialisé en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Le problème majeur de l'Oric-1 était son clavier « semi-mécanique à pivot ». Les claviers des micro-ordinateurs grand public étaient loin d'égaler ceux des modèles professionnels car pour des raisons de coûts ils n'utilisaient généralement qu'une simple membrane plastique (comme sur le ZX-81) surmontée éventuellement de touches en gomme. Le clavier de l'Oric-1 était qualifié de semi-mécanique car ses touches étaient en plastique rigide, ce qui était un progrès indéniable, mais d'un usage restant moins pratique qu'un vrai clavier mécanique. L'Oric Atmos règle donc le problème n°1 de l'Oric-1 grâce à son clavier mécanique.

Hormis ce changement et l'aspect visuel du boitier, sa mémoire morte fait l'objet de correctifs mineurs touchant le chargement cassette ainsi que le Basic intégré (le Tangerine Basic produit par Microsoft passe de la version 1.0 à la 1.1[17]), mais qui se révèleront à double tranchant, certains programmes Oric-1 ne tournant plus sur l'Atmos. De plus, le correctif du chargement cassette s'avère buggé lui aussi, provoquant des erreurs de chargement lors de la synchronisation du signal, qui rendent paradoxalement l'Atmos moins fiable que l'Oric-1[18]. Ce bug a été corrigé discrètement par la suite, sans modification du numéro de version de la ROM. Il existe donc plusieurs versions de la ROM 1.1. Le Basic intégré est enrichi néanmoins de 5 nouvelles instructions.

La commercialisation de l'Atmos est accompagnée d'extensions en option qui n'étaient pas disponibles du temps de l'Oric-1 et qui sortent un an après la date prévue[19] : le modem, et le lecteur de disquettes 3 pouces "Microdisc" (néanmoins particulièrement onéreux : à 3 600 FF il coûte à sa sortie plus de trois fois le prix de l'ordinateur lui-même). Le fabricant anglais table sur une vente de « 350 000 exemplaires pour 1984 »[20].

Ordinateur de l'année 1984[modifier | modifier le code]

Les ventes de Atmos atteignent 27 000 unités entre février et [21]. La fabrication de l'Atmos est plus fiable, avec un taux de retour de 8%, contre 22% pour l'Oric-1 [22]. Les baisses de prix successives, de 1 990 FF à 990 FF, contribuent grandement à son succès en France où il est élu ordinateur de l'année en 1984. En 1985, l'Atmos est, par son aspect, son gabarit, son positionnement et son prix, l'un des concurrents les plus directs du Thomson MO5.

Sa fabrication s'arrête définitivement en mars 1987[23]. Le parc d'Atmos en France aurait atteint 120 000 unités[à définir], ce qui constitue un beau succès. Néanmoins les ventes cumulées de l'Atmos et de l'Oric-1 sont loin d'égaler celle de son concurrent ZX Spectrum et surtout le Commodore 64.

Spécifications techniques[modifier | modifier le code]

Les spécifications sont identiques à celles de l'Oric-1 hormis :

  • nouveau clavier mécanique, avec touche FUNCT supplémentaire ;
  • nouveau boitier rouge et noir ;
  • correction de bugs mineurs (la ROM passe de V1.0 en V1.1) ;
  • le Basic est enrichi de 5 instructions : MERGE, VERIFY, PRINT AT, STORE, RECALL.

Déclinaisons[modifier | modifier le code]

Trois déclinaisons rares de l'Oric Atmos ont été commercialisées :

  • Atmos 2, un Atmos modifié permettant de faire un micro-serveur Minitel : le modulateur TV UHF, devenu inutile pour la majorité des utilisateurs en raison de la prise Péritel, est remplacé par un détecteur de sonnerie. L'Atmos, devenu Atmos 2 se raccorde alors au Minitel en guise de modem. Cette modification des Oric Atmos est proposée aux possesseurs d'Atmos en décembre 1986 par Informatique & Nature, l'éditeur de Nibble, qui vend également des Atmos neufs pré-modifiés[24],[25].
  • Nova 64, clone de l'Atmos, a été commercialisé en Yougoslavie. La seule variation par rapport à l'Atmos 48 Ko en clavier "Qwerty" concernait l'étiquette, dont le nom "64" provenait simplement de l'addition des 48 Ko de RAM aux 16 Ko de ROM[26]. Ce changement de nom était peut-être destiné à laisser penser qu'il y avait 64 Ko de RAM utilisateur et d'apporter un avantage concurrentiel. Plus de 5 000 exemplaires auraient été vendus[26].
  • Pravetz 8D, clone de l'Atmos, a été commercialisé en Bulgarie entre 1985 et 1991[27]. Il est entièrement compatible avec l'Atmos. La seule différence majeure étant le boitier blanc nettement plus large et intégrant l'alimentation électrique. Le Basic en ROM a été modifié pour gérer également l'alphabet Cyrillique (les majuscules sont des caractères romans et les minuscules des caractères cyrilliques, ce qui nécessite l'ajout d'une touche CAPS LOCK). Un DOS dédié a été créé, baptisé DOS-8D, et créé en 1987–88 par Borislav Zahariev.
Oric Atmos 02.jpg Pravetz 8d with manual.png
Ports d'extensions de l'Atmos, et le Pravetz 8D

Oric Telestrat[modifier | modifier le code]

Oric Telestrat
Image dans Infobox.
Caractéristiques
Développeur
Fabricant
Type
Génération
Fin de production
1988
Unités vendues
6 000
Environnement
Aucun (Basic disponible sur cartouche séparée)
Système d'exploitation
Stratsed (compatible avec les anciens Oric DOS)
Alimentation
Alimentation externe
Processeur
Stockage
Mémoire
64 ko
Résolution
240 × 200 en haute résolution, 40 × 28 en mode texte
Entrées
Clavier AZERTY
Connectivité
Sortie RGB Péritel (Scart), port parallèle, port série, 2 connecteurs de joysticks au format Atari, lecteur de cassette audio, port lecteur de disquette, socket MIDI, prise Minitel
Dimensions
34,8 × 26 × 7,1 cm
Masse
1,3 kg
Prédécesseur
Tangerine Microtan 65 (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ordinateur français, l’Oric Telestrat[29] est le troisième ordinateur de la firme Oric. Commercialisé à partir de 1986, il reprend la base de l’Oric Atmos auquel il apporte des améliorations logicielles et matérielles en faisant une "bête à communiquer"[30] dans le domaine de la Télématique, "Le serveur clef en mains"[31], le destinant principalement à concevoir et héberger un Micro-serveur Minitel[32].

C'est un Oric Atmos évolué dont il étend la capacité mémoire à 64 ko plus 7 banques commutables de 16 ko et est livré avec un lecteur de disquettes double face au format 3 pouces. Sa ROM est portée à 40 Ko + 11 Ko de DOS et le TELEMON, sorte de système d'exploitation du Telestrat fournissant une bibliothèques de fonctions internes permettant d'alléger le poids de nombreux logiciels et cartouches (le logiciel Telematic ne pèse que 8 Ko !)[33]. Mais ce sont surtout trois autres particularités qui le distinguent de l'offre de micro-ordinateurs 8 bits de l'époque :

  • un grand nombre d'entrée-sortie (onze connecteurs différents, un record pour ce type de matériel, dont deux bus d'extensions et deux ports cartouche).
  • un BASIC compilé "Hyper-Basic", une nouveauté révolutionnaire pour un langage BASIC sur micro-ordinateur familial. Il propose un éditeur pleine page avec analyse syntaxique à la volée et assistance à la saisie, où chaque ligne est précompilée dès sa validation, signalant immédiatement les erreurs de syntaxe immédiatement, sans avoir à sortir de l'éditeur[34]. Le BASIC est compilé à la volée au moment du lancement. Il est également possible de stocker un programme déjà compilé, ce qui permet de gagner un peu de place mémoire (inutile de charger le source). Cette compilation permet d'afficher des performances très supérieures au BASIC interprété des autres ordinateurs (voir : interpréteur Ce lien renvoie vers une page d'homonymie). Ses instructions Basic sont de 4 à 200 fois plus rapides que sur Atmos (disposant du même processeur) et d'une manière générale un programme existant s'exécutera 2 à 4 fois plus vite[31].
  • un logiciel intégré "Telematic" adapté à la télématique française (Minitel) et permettant de construire des pages vidéotex, une arborescence, de gérer une messagerie avec boites aux lettres et d'héberger un serveur mono-voie sur une ligne RTC[35],[36]. Il permet également aux professionnels de créer une borne de communication en magasin ou afficher des informations en vitrine[30], compléter un Minitel en stockant les pages en local pour réduire sa facture téléphonique[32],[37], transférer des programmes à distance[30], permettre le dialogue entre Minitels pour personnes handicapées, sourds ou malentendants[30].

Historique[modifier | modifier le code]

Le succès de l'Oric Atmos mène son constructeur anglais Oric International à annoncer en travailler sur un modèle plus performant, le Stratos, aussi appelé "IQ164", prévu pour le printemps 1985[38],[39]. En janvier 1985, Barry Muncaster et Bruce Everiss annoncent avoir vendu 350 000 ordinateurs Oric-1 et Oric Atmos les deux premières années et annoncent qu'ils mettront l'Oric Stratos en vente en France à partir de février, avec une prévision de 20 000 exemplaires vendus[40]. Mais les résultats financiers et la dette cumulée en diffèrent sa sortie, qui n'est désormais plus envisagée qu'en France dans un premier temps[38]. Le Stratos est finalement présenté le au salon informatique de Francfort où il suscite un réel intérêt ...qui se fragilise dès le lendemain lorsqu'est annoncé la mise en liquidation d'Oric international[38]. Le Oric International est mis en vente et plusieurs sociétés, dont l'importateur français ASN et la future société Eureka, se portent acquéreurs alors que le Stratos reste annoncé pour juin à 2995 francs[41]. Le 1er juin Eureka gagne le marché et reprend en France toutes les activités d'Oric International, qui révèle qu'une partie de sa dette venait de l'importateur français ASN[41]. Eureka annonce que le projet Stratos sera disponible à la fin de l'année et de fabrication française[42]. L'été 1985 voit une réappropriation rapide des projets côté Eureka, qui en novembre sort le système d'exploitation Sedoric (gestion de disquettes pour ordinateur Oric, et un Basic enrichi de fonctions remarquables), développé par Fabrice Broche et Denis Sebbag, faisant l'objet d'articles élogieux[43],[44] alors que parallèlement le projet Stratos, rebaptisé Telestrat[45] s'enrichit de la compatibilité Minitel[46] et est annoncé pour avec un accueil favorable dans la presse[46]. La disponibilité du Telestrat est repoussée à avril, à la suite du dépôt de bilan de l'Usine ATV en Normandie qui oblige à réorganiser la production dans une usine à Livarot[47],[48]. Eureka/Oric International prévoit de vendre 10 000 Telestrat.[48].

Le Telestrat ne sortira finalement qu'en [49],[36] pour 3 990 francs avec un lecteur de disquettes, une cartouche Telematic et une cartouche Hyper-Basic. Mais la production ne satisfait pas la demande et il n'est livré qu'aux clients ayant passé commande et en tête de liste d'attente. De plus, la cartouche Hyper-Basic qui ne sera finalisée qu'en septembre, après des mises à jour régulières des cartouches Telematic et Hyper-Basic, mises à jour qui nécessitaient d'échanger les cartouches en boutique (car il n'y avait pas de téléchargements de mises à jour à l'époque). Au delà des faibles disponibilités, cette sortie s'effectue avec un an de retard dans un marché informatique révolutionné par l'Amiga de Commodore, l'Atari ST et le Macintosh (processeurs 16 bits, Atari ST avec 1 Mo de mémoire, loin de la contrainte du plafond mémoire de 64 Ko du 6502, performances graphiques supérieures). De plus, le marché télématique est également moins attractif en raison de la hausse des tarifications téléphoniques de France Telecom. Pour augmenter les ventes, Oric International propose une offre Telestrat à 3300 FF au lieu de 3990 FF, avec reprise de l'ancien Oric 690 FF[50]. En novembre 1986, Oric International (chiffre d'affaires de 38 millions de francs) entre en bourse[51] sur le marché hors cote de Paris[52].

Une gamme croissante de cartouches et de périphériques est néanmoins proposée pour le Telestrat : cartouches Tele-Forth, horloge temps réel (compatible Atmos), pavé numérique avec prise Joystick[53]. En 1987 sort l'extension RAM 64 Ko[54] et la cartouche Tele-Ass[55].

Une diffusion confidentielle[modifier | modifier le code]

La faillite d'Oric International entraîne celle du Telestrat, qui sera encore vendu à la boutique du siège d'Oric international[56] jusqu'à sa fermeture en décembre 1988, avec un cumul de 6 000 exemplaires vendus[48]. Certains serveurs Minitel tournant sur Telestrat fonctionnaient encore en 2006.

Cette faillite entraîne également l'abandon des projets en cours :

  • Carte 80 colonnes : carte d'extension entièrement compatible Videotex, sortie Péritel RVB, incrustation vidéo possible [57];
  • Interface MIDI : interface à laquelle vient se raccorder une boîte comportant les prises standard MIDI (cette boite ne contient que la connectique, l'interface est intégrée au Telestat mais il était impossible de rajouter deux connecteurs DIN et deux jacks au Telestrat)[34] avec logiciels de téléchargement de séquences et de sons, séquenceur, ainsi que des extensions au Basic pour réaliser ses propres logiciels MIDI[57] ;
  • Gang programmer[57] : programmateur d'Eproms 2708 à 27512 pour développer des applications sur cartouches ROM[57].
  • Oric Net[57] : réseau de Telestrats communiquant entre eux. Exemple : un Telestrat maître avec 4 Microdiscs et 4 Telestrats esclaves en serveur partagent une base de données et ses périphériques, formant le système multivoie le moins cher du marché[57].
  • Telestrat II[48] : projet annoncé en , il devait proposer un boîtier métallique avec clavier séparé, écran 80 colonnes[48], deux lecteurs 720 Ko et gérer un serveur multivoie via Oric Net avec plusieurs Telestrats II en réseau[58]. Son prototype était équipé d'une liaison Wifi très novatrice pour l'époque, comme l'explique Georges El Andaloussi (co-auteur avec Fabrice Broche du Manuel du Telestrat), qui a quitté Oric International pour travailler au sein de l'IEEE où il a mis au point le protocole Wifi 802.11[58].
  • Oric Phoenix[59] : prototype HD64180 (Z80 amélioré) à 6 MHz, 256 Ko de RAM extensible à 512 Ko[60],[61],[62] (mais seuls 64 Ko sont adressables, le reste n'étant utilisable qu'en RAM disk[63]), fonctionnant sous CP/M 2.2 avec le processeur graphique Thomson du Minitel et une carte horloge temps-réel intégrée auto-alimentée (mais qui ne sert qu'à afficher l'heure à l'écran car sous CP/M les fichiers ne sont pas horodatés[64]). Baptisé Nova 800, il est conçu en 1985 en Slovénie[63] par la société qui avait fait le Nova 64 et destiné au marché Croate. L'unique ROM retrouvée date de 1986 et 1987[63],[64]. Fabrice Francès, ayant restauré le prototype, explique que "même si elle était arrivée deux ans plus tôt cette machine n'avait aucune chance face à un Amstrad 664"[64].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

  • Unité centrale processeur 6502 : identique à l'Oric-1 et à l'Atmos ;
  • 64 Ko RAM ;
  • Gestion des périphériques par 2 VIA 6522, une ACIA 6551[34] ;
  • Contrôleur de disquette FDC 1793 intégré avec toute l’électronique embarquée dans une seule puce[34],[65] ;
  • 2 ports cartouche pouvant supporter en tout 7 banques de 16 Ko par superposition (la banque #4 étant commune aux deux ports cartouche) ;
  • 1 clavier Azerty (modifiable en Qwerty par voie logicielle + étiquettes) ;
  • 1 port RS-232 (format DB-25) jusqu'à 19200 bauds en full duplex[34] ;
  • 1 port pour brancher un Minitel, le Minitel faisant office de Modem (connecteur DIN 8 broches) ;
  • 1 port lecteur de disquette Microdisc (connecteur 30 broches) avec possibilité de chaîner jusqu'à 4 lecteurs (trois en plus du lecteur de base) ;
  • 1 port MIDI (sans aucune électronique MIDI) ;
  • 2 ports joystick (format DE-9) l’un pouvant être utilisé pour une souris, l’autre pour un joystick ;
  • 1 câble téléphonique pour détection d'appel (détection de sonnerie) ;
  • 1 port Bus d'extension (connecteur 30 broches) : identique à l'Oric-1 et à l'Atmos ;
  • 1 port parallèle pour imprimante (connecteur 18 broches) : identique à l'Oric-1 et à l'Atmos, mais avec bufferisation pour plus de rapidité et de confort[34] .
  • 1 sortie RVB/Péritel (connecteur DIN 8 broches) : identique à l'Oric-1 et à l'Atmos ;
  • 1 port lecteur de cassette (connecteur DIN 7 broches) : identique à l'Oric-1 et à l'Atmos ;
  • Affichage mode texte : identique à l'Oric-1 et à l'Atmos ;
  • Affichage mode graphique : identique à l'Oric-1 et à l'Atmos ;
  • Son : identique à l'Oric-1 et à l'Atmos ;
  • Bouton Reset modifié pour perdre un minimum de données[34] contrairement à l'Oric-1 et à l'Atmos ;
  • Livré avec un lecteur de disquettes externe 3 pouces "Microdisc".

Note : contrairement aux Oric-1 et Oric Atmos, le Telestrat était dépourvu de sortie vidéo PAL.

Déclinaisons[modifier | modifier le code]

  • AdressTel était un Telestrat livré dans un boîtier métallique avec deux lecteurs 3 pouces et une cartouche AdessTel soudée, destiné à automatiser la récupération d'adresses depuis l'annuaire électronique par Minitel (numéro d'appel 11, puis 3611)[66].

Logotypes[modifier | modifier le code]

Oric-1 standard 
Oric-1 avec logotype arc-en-ciel 
Oric Atmos 
Telestrat 
Oric Nova 64 

Périphériques et extensions[modifier | modifier le code]

Stockage[modifier | modifier le code]

  • Magnétophone Oric (Eureka)[67]
  • Lecteur de disquettes 3" Microdisc[68] : lecteur de disquette au format 3 pouces. Le périphérique par excellence de l'Oric, un contrôleur à base de FDC1793 / 9216, un boîtier d'alimentation séparé permettant de connecter deux lecteurs. Système d'exploitation associé : SEDORIC. Son prix était très élevé, près de trois fois le prix de l'unité centrale, mais offrait des performances exceptionnelles par rapport aux cassettes avec seulement "9 secondes pour charger 30 Ko"[69].
  • Lecteur de disquettes 3" Jasmin : lecteur de disquette au format 3 pouces, 178 Ko par face[70]. Le prix élevé du lecteur de disquettes Microdisc favorise l'apparition de concurrents avec la société T.R.A.N, basée à Toulon à cette époque, à La Valette-du-Var, qui propose un lecteur Jasmin. Ces disquettes sont au même format 3" que les lecteurs Amstrad (lecteur DD1 connectable à l'Amstrad CPC 464, lecteur intégré au CPC 664 et au CPC 6128). Le lecteur est composé de trois boîtiers noirs, le premier contient l'alimentation ainsi que le contrôleur Jasmin (à base de WDC1770 de Western Digital) qui permet de connecter l'ensemble via le connecteur « Expansion » de l'Oric. Les boutons poussoirs en façade Reset et Boot proposent un redémarrage à froid du système ainsi que le bootstrap du SED contenu sur une disquette MASTER. Les deux autres boîtiers contiennent un lecteur de disquette double face robuste de marque Hitachi alimenté en 5 V/12 V DC. Système d'exploitation associé : TDOS pour T.R.A.N.D.O.S se logeant dans la Ram Overlay de l'Oric (les 16 ko masqués par la ROM), ainsi que dans la plage 4 (#0400-#04FF) - ce qui provoque des problèmes d'incompatibilité car certains logiciels utilisent aussi cette plage mémoire. En raison des limitations intrinsèques du contrôleur, ce SED ne peut pas accéder simultanément aux deux faces d'une disquette, il faut retourner celle-ci pour y avoir accès. Le Jasmin permet de s'affranchir de l'alimentation 9 V DC d'origine de l'Oric. Le gros défaut du Jasmin est l'échauffement de son dissipateur qui fait fondre le plastique du boîtier d'alimentation à long terme. Mais avec le TDOS, le Jasmin est plus rapide que le Microdisc, lisant "48 Ko en moins de 5 secondes"[71].
  • Lecteur de disquettes 3" Jasmin II : 3 pouces, double tête, double face, double densité, 357 Ko par disquette[70]. Version améliorée du Jasmin, un tout nouveau contrôleur toujours à base de WDC1770 permettant enfin d'accéder aux deux faces d'une disquette sans avoir à les retourner, un TDOS remanié permettant le formatage double face[72].
  • Lecteur de disquettes 3" Byte drive 500 (ITL Kathmill LTD)[73] : 3 pouces, double tête, double face, double densité, capacité de 440 Ko par disquette[74].
  • Lecteur de disquettes 3,5" (Eureka) : lecteur de disquette au format 3,5 pouces[75]
  • Lecteur de disquettes 5"¼ (MSE) : en , la firme allemande MSE de Düsseldorf propose un lecteur de disquette 5"¼.
  • Lecteur de disquettes 5"¼ (Opelco) : en , au Royaume-Uni, Opelco lance une nouvelle gamme de lecteurs de disquettes moins chers que le modèle standard : un modèle simple-face à 184 livres et un modèle double-face à 235 livres, avec deux variantes de DOS. Il ne sera pas diffusé en France.
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Lecteur Microdisc 3" 
xxxxxxxxx
Les différents DOS 
xxxxxx.
Lecteur Jasmin 3" 

Impression[modifier | modifier le code]

  • Imprimante "MCP-40" (Eureka)[76] : petite imprimante 4 couleurs (noir, bleu, vert et rouge) de type traceur vectoriel à stylos[77]. Son boitier initialement blanc à l'époque de l'Oric-1, est décliné en noir pour s'adapter aux couleurs de l'Oric Atmos.
  • Imprimante "Jasmin Printer" (Tran)[78].

Communication[modifier | modifier le code]

  • Modem V23 (Oric) : compatible Prestel et Videotex, 1200/75bds non retournable et sans détecteur de sonnerie. Conçu en Angleterre, il était doublement handicapé : d'abord sur un aspect technique, puisqu'il ne pouvait permettre la création d'un serveur, chose dont était capable un simple Minitel[79]. Ensuite parce qu'à 950 francs, il ne pouvait contre le Minitel fourni gratuitement par France Telecom avec chaque ligne téléphonique et dont modem V23 était retournable.
  • Modem (Digitelec)[80],[81]
  • Interface Minitel (Mageco)[82]
  • Multi Telestrat (Eureka)[75]

Saisie[modifier | modifier le code]

  • Pavé numérique "Caculator" (ICV)[83]
  • Pavé numérique avec prise joystick additionnelle (se branchant sur le port DE-9).
  • Pavé numérique (marque inconnue)[67]
  • Souris (se branchant sur le port DE-9).
  • Interface Joystick (Periph'Oric)[67]
  • Interface Joystick (Protek)[67]
  • Interface Joystick (Master Paddle)[67]
  • Interface Joystick (Mageco)
  • Interface Joystick (ECSI)[84]
  • Crayon optique (VTR)[67]
  • Crayon optique (marque inconnue)[85]
  • Table graphique Graphiscop II (G3I)[73]

Affichage[modifier | modifier le code]

  • Modulateur noir et blanc "Periph'Oric" (Mageco)[67]
  • Démodulateur "P6015" (Eureka)[67]
  • Multividéo Péritel (Eureka)[75]

Divers[modifier | modifier le code]

  • Synthétiseur vocal (Mageco)[86]
  • Synthétiseur vocal (Techni-Musique)[87]
  • Synthétiseur vocal "Synthévoc 1" (marque inconnue)[85]
  • Interface multi-ports (marque inconnue)[67]
  • Carte horloge temps réel (Eureka) : permettant de conserver la date et l'heure après un redémarrage.
  • Amplibus Jasmin (Tran)[85]
  • Carte E/S Oric (marque inconnue)[85]
  • Carte E/A, entrées analogique Oric (marque inconnue)[85]
  • Carte compatible IBM PC : en 1986, TRAN annonce une carte destinée à rendre l'Oric, équipé du lecteur Jasmin, 100 % compatible avec l'IBM PC. Voilà qui, commente le magazine Théoric non sans malice, « va donner un nouveau souffle à l'Atmos ».
  • Cartouche "RAM 64 Ko" : extension mémoire 64 Ko.
  • Cartouche "ROM Oric-1" : pour émuler un Oric-1.
  • Cartouche "ROM Atmos" : pour émuler Oric Atmos.
  • Cartouche "Stratoric" : pour émuler à la fois un Oric-1 ou un Oric Atmos.

Logiciels[modifier | modifier le code]

Les ordinateurs Oric étaient livrés avec un langage Basic situé en ROM, ou sur cartouche pour le Telestrat. Une vaste bibliothèque de programmes, principalement des jeux, était proposée sur cassette pour l'Oric-1 et Atmos. En ce qui concerne le Telestrat, son faible nombre d'unités vendues et sa compatibilité avec les logiciels de la gamme précédente Oric-1 et Oric-Atmos, n'a pas poussé au développement d'une aussi large logithèque propre, qui s'est cantonnée principalement à des outils de développements fournis sur disquette et sur cartouche.

Karaté 
Reversi Champion 
Cobra Pinball 
L'Aigle d'Or 
Chess II 
Zorgon's revenge 
Titre Éditeur Auteur Date de sortie Genre Compatibilité Support initial Remarques
Oric-1 Atmos Telestrat
1337 [88] Defense Force Chema 2010 Oui Oui Oui Oui Disquette
1815 [89] ARG Informatique Bertrand Brocard et Alain Savetier 1985 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette Porté sur Amstrad CPC, MO5, TO7/70, TO9.
3D Fongus [90] Loriciels Luc Édouard Thibaud 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
3D Invaders [91] Quark Data 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
3D Maze [92] IJK Software N. Sharp 1983 Labyrinthe Oui Oui Oui Oui Cassette Distribué avec Breakout.

Existe sur d'autres plateformes.

3D Munch [93] Loriciels Laurent Benes / Karine le Pors 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Acheron's Rage [94] Prism Steven Chapman 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Africa[95] Hebdogiciel Alain Faraut 1984 Stratégie Oui Oui Oui Oui
Arsène Lapin[96] Infogrames A. Caillaud et P. Moizan 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Atlantis [97] Cobrasoft Serge Querné 1985 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Atmon[98] Oric International Lionel Ponnelle 1987 Développement Oui Oui Oui Oui Disquette Moniteur/mini-assembleur.
Attack of the Cybermen[99] IJK Software Stephen Haigh 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Bataille navale[100] Proriciel / ASN Diffusion 1983 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette
Bombyx[101] Dialog Informatique François Lionet Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Centipede
Bozy Boa [102] CDS Micro Systems 1983 Arcade Oui Oui Cassette
Breakout[103] IJK Software 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Distribué avec 3D Maze
Bricky[104] Breakpoint Limited Matthew Vinyl 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Businessman [105] ERE Informatique P. Rouillier 1984 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette Porté sur Commodore 64.
Calcul mental[106] Loriciels Alain Lalisse 1984 Educatif Oui Oui Oui Oui Cassette
Canada[107] Micrologic Nicolas Menoux 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Carn-3 [108] Loriciels G. Espeche 1983 Arcade Oui Oui Cassette
Carnaval[109] Proriciel Eric Chahi 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Casse Briques [110] Loriciels 1983 Arcade Oui Oui Cassette
Categ-oric [111] No Man's Land Jean-Michel Ruells 1983 Simulation Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Centipede [112] PSS John B. Marshall 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Centrale Nucléaire Hebdogiciel 1983 Simulation Oui Oui Oui Oui Cassette
Challenge voile [113] Loriciels Philippe Darmagnac 1984 Simulation Cassette
Chase[114] Frédéric Pigamo Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Chef[115] Sprites Eric Caen et O.Corviole 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Chess[116] IJK Software D. Thompson 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Chess[117] Tansoft S.J. Laws 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Chess II[118] Tansoft S.J. Laws et Geoff Phillips 1984 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Cobra[119] Norsoft Philippe Marti 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Cobra Pinball[120],[121] Cobrasoft Gilles Bertin 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Aperçu dans le film "Spécial Police".[122]
Concours Hippique[123] No Man's Land JM Cruells 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Course avec saut d'obstacles
Cosmos 1999[124] Chema Chema 2009 Arcade Oui Oui Disquette
Cribbage[125] IJK Software M. Jones et G. Privett 1984 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette Jeu de cartes.
Crisp Cassette
Crocky[126] Loriciels C. Perconti 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Pac-Man
Crypt Show[127] Norsoft Guillaume Saviard 1985 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Damae[128] Bleu Ciel Informatique Oui Oui Cassette
Dambuster[129] IJK Software Pete Beckett, Barbara Beckett et Chris Beckett 1984 Simulation Oui Oui Oui Oui Cassette
Damsel In Distress[130] IJK Software M. v. Driel 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Dangereusement Votre[131] Domark / Severn Software 1985 Aventure Oui Oui Cassette
Dedal[132] Infogrames Christophe Roman et Gilles Pollet 1984 Labyrinthe Oui Oui Oui Oui Cassette
Dedale dingue[133] Cassette
Dernier métro[134] Micro Programmes 5 Claude Akriche et MP5 1985 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Defence Force[135],[136] Tansoft Andrew Moore 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Detective Story[137] No Man's Land 1985 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Dico 5[138] Loriciels 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Digger[139] Mercury Microware 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Dinky Kong Severn Software Adrian Sheppard 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Doggy[140] Loriciels Éric Chahi 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Dominos Cassette
Don Juan[141] Innelec / No Man's Land 1984 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette
Don Juans et Dragueurs[142] ERE Informatique M. Brassinne et E. Tollemer 1984 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette
Don't Press the Letter Q][143] IJK Software 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Dracula's Revenge[144] Softek Steven Chapman 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Driver[145] Dialog Informatique Francois Lionet 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Durandal Cobrasoft Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Echecs[146] ASN Stephen J. Laws 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Einstein Soft & Micro Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette Test de QI
Esquive[147] Oric France Marc Rolin 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Elektro Storm[148] PSS Tony Stoddart 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Fantasy Quest[149] IJK Software John Wolstencroft 1983 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Fireflash[150] No Man's Land Georges Depriester 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Defence Force.
Formule 1[151] ARG Informatique 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Frelon[152] Loriciels Marc Duren 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Frigate Commander IJK Software Simulation Oui Oui Oui Oui Cassette
Frog Hop Cassette
Galactic Attack Simon Phillips Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Galaxians
Galaxians[153] Softek Gordon Russell 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Galaxion[154] Loriciels 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Galaxie[155] Micro Programmes 5 Tristan Childoric 1984 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette
Galaxy 5[156] Durell Software Robert White, Philip Dierks et Duncan Bett Cassette
Gastronon Loriciels C. Perconti 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Ghost Gobbler[157] IJK Software Ian Hothersall 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Pac-Man
Ghostman[158] Infogrames Stephen Haigh 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Glouton[159] Hebdogiciel Olivier Courcot 1985 Arcade Oric Cassette Licence privée (?)
Godill'Oric[160] Loriciels V. Nicolas 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Gravitor[161] Severn Software Stephen Haigh 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Green Cross Road Cassette
Harrier Attack[162] Durell Software Ronald Jeffs 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Hellion[163] Orpheus John Cumming, Ian Marshall et Gary Munro 1895 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Honey Kong Sprites Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Hopper[164] PSS A. J. Clarke 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Hubert le Mineur Cassette
Hunchback (en) Ocean Philip Hulme 1983 Oui Oui Cassette
Hu*bert[165] Loriciels C. Perconti 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Hyper-Basic Oric International Fabrice Broche 1986 Développement Oui Oui Cartouche BASIC compilé, livré avec le Telestrat.
Hyper Master Mind[166] Loriciels 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Ice Giant[167] Softek Steven Chapmen 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Impossible Mission Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Insect Insanity[168] Tansoft John B. Marshall 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Intertron[169] Loriciels L. Benes 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Invaders[170] IJK Software Barrie Cridland 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Jimmy Poubelle Loriciels Thonny junior 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Jogger[171] Severn Software Adrian Sheppard 1983 Arcade Oui Oui Cassette
Karate Gasoline Software Christophe Andréani 1986 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Kilburn Encounter Cassette
L'Aigle d'or [172] Loriciels Louis-Marie Rocques 1985 Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette Porté sur MO5 et Amstrad CPC.
La Chenille Infernale[173] Loriciels 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Centipede
La Cité de Cristal[174] Bleu Ciel Informatique Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
La cité maudite[175] ERE Informatique J.M. Duchazeaubeneix et René Rouil 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
La Flute Inca[176] Marco Polo Pascal Bougault 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
La quête des anneaux[177] Hebdogiciel B. Dalens 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui
La quête du Graal J.M. Boudet 1983 Aventure Oui Oui Oui Oui
La Tour Fantastique[178] No Man's Land Laurent Larbalette 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Lancelot[179] Sprites Eric Caen et O.Corviole 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Land of Illusion Tansoft Daniel J. Morris 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Diamant de Khéops Sprites Alain Fernandes et Olivier Waltispurger. 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Diamant de l'Ile Maudite[180] Loriciels Bertrand D'Armagnac/ Frédéric Baille 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Fer d'Amnukor[181] Norsoft Rémy Gosselin et Matthias Wystrach 1986 Jeu de rôle Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Général[182] Loriciels 1984 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Magot[183] Oric Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Manoir du Dr Genius[184] Loriciels Laurent Benes et Karine Le Pors 1983 Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Le Masque d'Or[185] No Man's Land J.M. Drouillet et P. Charrier 1985 Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Millionaire[186] ERE Informatique Michel de Guilhermier 1984 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Mystère de Kikekankoi[187] Loriciels Laurent Benes 1983 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Protector[188] Loriciels C. Perconti 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Rendez-vous de la Terreur[189] ERE Informatique Robert Piechaud 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Retour du Dr Genius[190] Loriciels Laurent Benes et Karine Le Pors 1984 Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Sceptre d'Anubis[191] Micro Programmes 5 Éric Chahi 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Secret de Kaipur[192] France Logiciel Hervé et Thierry Lange 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Secret des Pharaons[193] Hebdogiciel H. Bellamy 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui
Le Tombeau d'Axayacatl Loriciels Yves Petitjean, Serge Schunder 1985 Aventure, puzzle Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur Amstrad (Le Secret du Tombeau)
Le Tour du Monde en 80 Jours[194] No Man's Land 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Trésor du Pirate[195] Free Game Blot F. Blot et Laurent G. 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Trésor du Tarakunda[196] Micro Programmes 5 M. Fievre et J.-P. Ledru 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Le Trident de Neptune[197] No Man's Land J. Beaubernard 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Les aventures de Lilla et Jacky[198] Micropuce 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Light Cycle[199] PSS A. J. Clarke 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Course de motos genre Tron
Loki[200] Joe the lion John H. Sandham 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Lone Raider[201] Severn Software Adrian Sheppard Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Loritel[202] Loriciels JL Allard et O Duygeot 1985 Utilitaire Oui Oui Oui Oui Cassette Capture de pages Videotex, dialogue en direct entre Minitels, transfert de fichiers. Livré avec un câble pour relier le Minitel à l'Oric. Porté sur MO5.
Lotoriciels[203] Loriciels Didier Roy 1984 Oui Oui Oui Oui Cassette Prévisions du loto
Manic Miner[204] Software Projects Ltd Matthew Smith et Steven Green 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur ZX Spectrum, Commodore 16 et 64, Amstrad CPC, BBC Micro, Dragon 32/64 et Amiga.
M.A.R.C.[205] PSS Tony Stoddart 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Macadam Bumper[206] ERE Informatique Rémi Herbulot 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, MS-DOS, MSX, Sinclair ZX Spectrum, Thomson (MO6, TO8, TO9, TO9+.
Maze Cascade Games Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Méfies-toi de Méphisto[207] Bleu Ciel Informatique J.-P. Prete 1987 Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Meurtre à grande vitesse[208] Cobrasoft / ARG Informatique Bertrand Brocard 1985 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Mission Delta ERE Informatique 1984 Simulation Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur Amstrad CPC, Thomson MO5, ZX Spectrum et ZX81.
Monopolyc[209] Free Game Blot F. Blot 1983 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette Egalement paru sous le nom Monopolic.
Monster mind Cassette
Montségur[210] Norsoft C. Hugel Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette
Morpion 10*10[211] Proriciel / ASN Diffusion J. Devos et J.-Y. Le Guen 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Morpion 3D[212] Micropuce Jean-Max Soufflet et Gaston Venant 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Mr Wimpy (en) Ocean 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Mushroom Mania[213] Arcadia Software M. J. Williams 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Nessy[214] Free Game Blot F. Blot 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Centipede
Nibbler Oric International 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
OricMunch[215] Tansoft G. Phillips 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Pac-Man
Oric Parchen Kirchen[216] Cytel Jan Bolh 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Oric Trek Cassette
Orion[217] Loriciels C. Perconti 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Painter[218] A & F Software Andrew Houston 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Panagram Cassette
Panic[219] No Man's Land Laurent et Marc DUREN 1984 Action-Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Pasta Blasta[220] Arcadia Software 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Pengoric[221] Loriciels 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Planete bleue[222] ARG Informatique René MOLLES 1984 Educatif Oui Oui Oui Oui Cassette
Playground 21[223] IJK Software Mattias Gyllerup 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Donkey-Kong.
Portrait robot Hebdogiciel Vincent Cauquil 1984 Réflexion Oui Oui Oui Oui
Pousse-pousse Cassette
Power Maze of Agrenon[224] Oric Owner Lupton et Hunt 1983 Labyrinthe Oui Oui Oui Oui Cassette
Psychiatric[225] Sprites Bernard Auré 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Puissance 4[226] Loriciels 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Plouf[227] Dominique Larcher 1985 Réflexion Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Probe 3[228] IJK Software Barrie Cridland 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Quack a Jack ![229] Severn Software Paul Shirley 1984 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Rabbit[230] Norsoft Joel Brunet 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Rainbow Warrior[231] D. Lefebvre 1985 Enquête Oui Oui Oui Oui Cassette
Rat Splat[232] Tansoft John Marshall 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Reverse[233] IJK Software G. Privett et M. Jones 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Reversi Réflexion Cassette
Reversi Champion[234] Loriciels Vincent Baillet 1984 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette Genre Othello.
Ringo[235] Elephant Software R. F. Frier 1983 Stratégie Oui Oui Cassette
Roland Garros[236] Sprites Bernard Auré 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Tennis
Royaume Salamender Software 1983 Stratégie Oui Oui Oui Oui
S.a.g.a ERE Informatique P. Taupin et J-P. Biscay 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Scuba Dive[237] Durell Software Ronald Jeffs 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Scorbutt[238] Micro Programmes 5 Emma Bovaire 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Simulateur de vol[239] Club Europe Oric Roger Barbier Simulation Oui Oui Disquette
Skramble[240] Microdeal Rita Jay 1983 Arcade Oui Oui Cassette
Sorvivor[241] Loriciels Jean Michel Nguyen 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Space 1999 Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette
Space Crystal[242] Quark Data T. Free et K. Butler 1983 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette
Space Mission[243] Cascade Games D. Cock 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Spooky Mansion[244] Mercury Microware 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Stanley[245] Loriciels C. Perconti 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Star[246] Loriciels Thierry Mallet 1985 Cassette
Star Fighter[247] Durell Software Mike Highfield 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Starter 3D[248] Landscape Georges Depriester 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Stratmon[249],[250] Oric International Lionel et Damien Ponnelle 1987 Développement Oui Oui Disquette Moniteur/mini-assembleur, adaptation d'Atmon pour Telestrat.
Stratools[251] KIM Software Damien Ponnelle 1987 Utilitaire Oui Oui Disquette Éditeur de secteurs avec fonctions avancées (désassembleur notamment), distribué en tant que freeware sur le micro-serveur Pinky[36] (téléchargement) puis également sur disquette par l'association AEDIT[252].
StratDisk[253] Oric International Guillaume Meister 1987 Utilitaire Oui Oui Disquette Éditeur de secteurs avec fonctions avancées (récupération de fichiers supprimés notamment).
Strip 21[254] Micropuce J.L. le B.B. 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette Strip poker.
Styx[255] No Man's Land G. Depriester 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Super Advanced Breakout[256] Tansoft Alan Readman 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Super Frelon Loriciels Marc Duren 1984 Cassette
Super Jeep[257] Loriciels C. Perconti 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Super Meteors[258] Softek Gordon Russell 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Talisman Infogrames Remi Valantin et R-P Gilibert Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Teknis[259] Gasoline Software Olivier Sigaud 1986 Jeu de Rôle Oui Oui Oui Oui Cassette
Tele-Ass Oric International Pierre Grenet 1987 Développement Oui Oui Cartouche Pour développer en assembleur 6502.
TELE-CHESS Cassette
Tele-Forth Oric International Développement Oui Oui Cartouche Pour développer en langage Forth.
Telematic Oric International 1986 Utilitaire Oui Oui Cartouche Création et hébergement de serveur Minitel monovoie.
Tendre Poulet[260] Sprites Olivier Espeche 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Terminus ERE Informatique Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette
Terrific Terra Invaders[261] Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
The Hobbit[262] Tansoft Aventure graphique Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
The House of Death[263] Tansoft Geoff Phillips 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
The Nowotnik Puzzle[264] Tansoft David Nowotnik 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
The Ultra[265] PSS John B. Marshall 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Third World War[266] Free Game Blot F. Blot 1983 Stratégie Oui Oui Oui Oui Cassette
Titan[267] Infogrames Gilles Pollet et Christope Roman 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Transylvania[268] Hebdogiciel G. Saviard 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui
Triathlon ERE Informatique M. Fievre et J. P. Ledru 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Trick Shot[269] IJK Software Stephen Haigh 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette Jeu de billard
Tyrann[270] Norsoft Rémy Gosselin et Matthias Wystrach 1984 Jeu de Rôle Oui Oui Oui Oui Cassette Existe sur d'autres plateformes.
Ultima Zone[271] Tansoft Andy Green 1983 Cassette
Une Affaire en Or[272] Simulation Cassette
Video Flipper[273] Loriciels T. Schiex et J.C. Bandini 1984 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Vision[274] Loriciels Jean Michel Nguyen 1984 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Vocer 4[275] Christophe Andréani Réflexion Oui Oui Oui Oui Jeu de type Puissance 4.
Warlord[276] Lothlorien 1983 Oui Oui Oui Oui Cassette
Waydor[277] IMS Software David Brown 1984 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Xenon 1[278] IJK Software John S. Sinclair 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Xenon 3, the genesis probe[279] IJK Software John S. Sinclair 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Yam[280] ASN P.-A. Jablonka 1983 Réflexion Oui Oui Oui Oui Cassette
Zebbie[281] IJK Software J. Buckley 1985 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette
Zodiac[282] Tansoft Geoff Phillips 1983 Aventure Oui Oui Oui Oui Cassette
Zorgon's Revenge[283] IJK Software John S. Sinclair 1983 Arcade Oui Oui Oui Oui Cassette

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Initiation et programmation[modifier | modifier le code]

  • Guide Pratique de l'Oric, du Basic à l'Assembleur, Michel Bussac, Robert Lagoutte, Dominique Carrara, Cedic/Nathan, 1983
  • Faites vos jeux avec Oric, Claude Delannoy, Eyrolles, 1983
  • Pratique de l'Oric-1 et 36 programmes, Jacques Deconchat, Editions Radio, 1983
  • Des programmes pour votre Oric, Michel Piot, Editions Cedic/Fernand Nathan, 1983
  • 30 programmes Oric-1 pour tous, Jacques Boisgontier, Editions PSI, 1983, ISBN 2 86595 116 2
  • Oric-1 pour tous, Jacques Boisgontier et Sophie Brebion, Editions PSI, 175 pages, 1983, ISBN 2 86595 098 0
  • Jeux sur Oric, David Chane-Hune, François Darbois, Editions Edimicro, 1983
  • Guide de l'Oric, Philippe Bayvejiel, Editions PSI, 1983
  • Tout savoir sur Oric, Roger Politis et Bruno Vanryb, Eyrolles, 1983[284]
  • Programmes pour votre Oric, Edgar Jacob et Joseph Portelli, Editions Soracom, 1984
  • Votre Oric (Oric-1 et Atmos), Ian Mc Lean, 288 pages, Intermicro, 1984[285]
  • Clefs pour l'Oric : Oric-1 et Oric-Atmos, Emmanuel Flesselles, Editions PSI, 1984
  • Pilotez votre Oric, Patrick Gueulle, Collection Microsystèmes, Éditions Techniques et Scientifiques Françaises, 127 pages, 1984[286]
  • Guide Pratique de l'Atmos, du Basic à l'Assembleur, Michel Bussac, Robert Lagoutte, Dominique Carrara, Cedic/Nathan, 1984
  • A la découverte de l'Oric-1 et Atmos, Daniel-Jean David, 176 pages, Editions PSI, 1984[287]
  • L'Oric à l'affiche, Jean-Francois Sehan, 136 pages, Editions PSI, 1984[287]
  • Faites vos jeux avec Atmos, Claude Delannoy, Eyrolles, 1984
  • 20 programmes en Basic - Boite à outils pour Oric, tome 1, Michel Martin, 128 pages, PSI, 1984 ISBN 978-2-87109-008-3[287]
  • 20 programmes en Basic - Boite à outils pour Oric, tome 2, Michel Martin, 128 pages, PSI, 1984[287]
  • 102 programmes pour l'Oric Atmos, Jacques Boisgontier, 96 pages, Editions PSI, 1984[287]
  • Oric pour tous - Oric-1 et Atmos - Initiation + programmes", 176 pages, Editions PSI, 1984[287]
  • 52 programmes, Oric 1 pour tous - Oric 1 et Atmos, Jacques Boisgontier, 164 pages, Editions PSI, 1984[287]
  • Oric, premiers programmes, Rodnay Zacks, Sybex, 1984[288]
  • Atmos a la conquête des jeux, Jean Yves Astier, 131 pages, Eyrolles, 1984[289]
  • Pratique de l'Oric Atmos et 36 programmes, H. Lilen et J. Benard, Editions Radio, 1984
  • Oric Atmos, votre micro ordinateur, Michel Bussac, Cedic Nathan, Collection micro monde, 1984, ISBN 2 7124 1506 X
  • Le cahier du Basic sur Oric 1 et Atmos, Jacques Boisgontier, et S. Brebion, 96 pages, Editions PSI, 1984[287]
  • Jeux en Basic sur Atmos, Sybex, 1984
  • Oric Atmos, vos programmes, Collection Micro Monde, Editions Cedic/Fernand Nathan, 1984
  • Mieux programmer sur Oric 1 et Atmos, 142 pages, Editions Soracom, 1985 ISBN 978-2904032301[290]
  • Naviguez avec Oric 1 et Atmos, Edgar Jacob Joseph Portelli, 120 pages, 1984[291]
  • Jeux graphiques sur Atmos, David Chane-Hune, François Darbois, 182 pages, Édimicro, 1984[292]
  • Nouveaux jeux sur Atmos, Czes Kosniowski, 125 pages, Édimicro, 1984[293]
  • Jeux sur Atmos, Mike James, S.M. Gee, Kay Ewbank, 104 pages, Editions Belin, 1985[294]

Programmation avancée[modifier | modifier le code]

  • Forth pour Oric, Editions Soracom, 1983
  • Atmos-Oric 1, manuel de référence, André Chenière, IS EDITIONS, 1984
  • Au cœur de l'Oric-Atmos, Gilles Bertin, Collection INFORM'atic, 144 pages, 1984
  • Visa pour l'Oric, Frederic Blanc et Francois Normant, ASN diffusion, 1984
  • L'Oric et son micro-processeur 6502, François Normant et Frédéric Blanc, 187 pages, Micro Programmes 5, 1984https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb347582599
  • L'assembleur de l'Oric-1 et Oric-Atmos - Programmation en langage machine, Marcel Henrot, 159 pages, PSI, 1984[295]
  • L'Oric à nu, Fabrice Broche, 424 pages, Editions Soracom, 1986[296]
  • Manuel d'utilisation Telestrat, par Fabrice Broche, 72 pages, Edition Oric-International/Eureka, 1986.
  • Index Hyper-Basic, par Fabrice Broche et Georges El Andaloussi, 239 pages, Edition Oric-International, 1987.
  • A la découverte du Telestrat, par Fabrice Guerin, 181 pages, Edition Oric-International, 1987.
  • Manuel développeur du Telestrat, par Fabrice Broche, 50 pages, Edition Oric-International, 1987.
  • Telestrat à cœur ouvert, par Guillaume Meister, 213 pages, Editions AEDIT, 1988.

Hardware[modifier | modifier le code]

  • Communiquez avec votre Oric 1 et votre Atmos, Denis Bonomo et Eddy Dutertre, Editions Soracom, 1984[297]
  • Interfaces pour Oric 1 et Atmos - Robotique, E.A., automatismes, Michel Levrel, 105 pages, Editions Soracom, 1984[298]
  • 60 solutions pour Oric 1 + Atmos - Matériels, extensions, logiciels, R. Schulz, Micro-systèmes éditions, 1985[299]
  • Des extensions à construire pour votre Oric-Atmos, Patrick Garrec et Cyril Vignet, Eyrolles, 126 pages, 1985[300]
  • Apprenez l'électronique avec votre Oric, Pierre Beaufils, SORACOM, 1984[301]

Revues périodiques[modifier | modifier le code]

Plusieurs revues périodiques sont consacrées à l'Oric :

Au cinéma[modifier | modifier le code]

  • En 1985, le film Spécial Police met en scène un inspecteur de police, David Ackerman, spécialiste de l'informatique développant sur Oric Atmos le flipper Cobra Pinball (son auteur réel, Gilles Bertin, en a réalisé une version spécifique où son nom était remplacé par celui de David Ackerman). Les autres logiciels, comme la reconnaissance vocale ou semblant tourner sur Apple II, sont en fait des simulations réalisées également sur Oric car il était plus facile de synchroniser l'affichage de l'Oric avec la caméra[306].

Postérité[modifier | modifier le code]

Émulateurs[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs émulateurs gratuits sur plusieurs systèmes d'exploitation :

  • Euphoric, écrit par Fabrice Francès[307], pour MS-DOS,
  • Oricutron, écrit par Peter Gordon[307] pour Windows et macOS,
  • Clock signal (CLK), écrit par Tom Harte[308],[307] pour macOS et Linux,
  • Oric, écrit par Richard Bannister[309] pour macOS.
  • MESS[310],

Plusieurs sites référencent les émulateurs :

Une communauté toujours active[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui encore, bien que confidentielle, la passion pour l'Oric-1 et ses successeurs est encore vivace comme en témoignent encore quelques sites et groupes communautaires très actifs :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. 350 000 ventes en janvier 1985, auxquelles il faut ajouter les ventes d'Atmos en 1985 et 1986 (quantités à déterminer) plus les 6 000 ventes de Telestrat, plus les clones.
  2. a et b AURORÆ LIBRI, www.auroraelibri.com, « Oric », sur www.jeuxvideovintage.com (consulté le 1er juin 2020).
  3. (en) « Oric-1 », sur www.old-computers.com (consulté le 5 avril 2021).
  4. a b et c « Oric, l'histoire sans fin - Conception et naissance », sur oric.free.fr (consulté le 10 avril 2021).
  5. Théoric n°1, Visite chez Oric Products international, p. 10
  6. Interview Fabrice Francès, 2018, émission CPU.
  7. Théoric n°1, avril 1984, page 34, Les tares cachées d'Oric-1.
  8. La MCP-40 était une petite « table » traçante 4 couleurs à stylos.
  9. Au format Hitachi 3 pouces.
  10. a et b « Oric-1 – 1983 », sur Informatique Annecy et agglomération 2A à Zaide assistance Informatique (consulté le 1er juin 2020).
  11. « Oric, l'histoire sans fin - Des promesses, toujours des promesses », sur oric.free.fr (consulté le 10 avril 2021).
  12. « Les pionniers de l'informatique : 17 ordinateurs qui ont marqué les années 80 », sur ZDNet France (consulté le 23 mars 2021).
  13. Théoric n°3, septembre 1984, page 20.
  14. Théoric n°5, février 1985, page 40, Accès à la RAM overlay.
  15. (en) John Scriven, chap. 9 « Advanced Graphics », dans ORIC-1 Basic Programming Manual, Oric Products International Ltd., Sunshine Publication Ltd., , p. 91
  16. (en) « Oric Atmos », sur www.old-computers.com (consulté le 5 avril 2021).
  17. Plusieurs sites cités en référence indiquent par erreur que l'Atmos possède un Basic v1.0, mais il suffit d'allumer l'Atmos pour voir qu'il affiche "Oric extended Basic v1.1". C'est l'Oric-1 qui possède un "Oric extended Basic v1.0".
  18. Théoric n°3, septembre 1984, page 18.
  19. « Oric, l'histoire sans fin - Un été fou, fou, fou », sur oric.free.fr (consulté le 10 avril 2021).
  20. Théoric n°1, avril 1984, page 23.
  21. Théoric n°3, septembre 1984, page 10 (source Oric France).
  22. Science et Vie Micro n°3, février 1984, page 8. Taux de l'Oric-1 fourni par Oric International, taux de l'Atmos par l'importateur Oric France.
  23. « Oric, l'histoire sans fin - Plus ca change... », sur oric.free.fr (consulté le 10 avril 2021).
  24. Théoric n°25, décembre 1986, page 7.
  25. "Oric, l'histoire sans fin", Chapitre 11 Chapitre11.
  26. a et b (en) « Nova 64 », sur www.old-computers.com (consulté le 14 avril 2021).
  27. (en) « Pravetz 8D », sur www.old-computers.com (consulté le 18 juin 2017)
  28. (en) « Old Compturers : The Museum », sur www.old-computers.com (consulté le 22 novembre 2019).
  29. (en) « Oric Telestrat », sur www.old-computers.com (consulté le 5 avril 2021).
  30. a b c et d Théoric n°17, février/mars 1986, page 8.
  31. a et b Théoric n°24, octobre 1986, page 22.
  32. a et b Théoric n°16, janvier/février 1986, page 9.
  33. Théoric n°24, octobre 1986, page 20.
  34. a b c d e f et g Théoric n°24, octobre 1986, page 21.
  35. Théoric n°24, octobre 1986, page 19
  36. a b et c Godefroy Troude, « Serveur Minitel Pinky », sur www.troude.com, (consulté le 22 novembre 2019).
  37. « Oric Atmos : Historique », Canard PC Hardware, Presse Non-Stop, no 6 HS,‎ , p. 26 (ISSN 2264-4202)
  38. a b et c Jonathan Haworth, « Oric, l'histoire sans fin (page 8) », sur oric.free.fr (consulté le 22 novembre 2019).
  39. Théoric n°5, février 1985, page 10.
  40. « Oric, l'histoire sans fin - Le chant du cygne ? », sur oric.free.fr (consulté le 10 avril 2021).
  41. a et b Jonathan Haworth, « Oric, l'histoire sans fin (page 9) », sur oric.free.fr (consulté le 22 novembre 2019).
  42. Théoric n°9, juin/juillet 1985, page 11.
  43. « Defence-Force: Oric user manuals », sur www.defence-force.org (consulté le 22 novembre 2019).
  44. « CEO Mag nº190 », sur www.oric.org (consulté le 22 novembre 2019).
  45. Le nom Stratos avait été déposé en France par l'ancien importateur Oric "A.S.N." qui n'ayant pu racheter Oric International considérait que l'Oric était mort et bloquait le renouveau de la marque par son repreneur Eureka source.
  46. a et b Jonathan Haworth, « Oric, l'histoire sans fin (page 10) », sur oric.free.fr (consulté le 22 novembre 2019).
  47. Théoric n°19, avril/mai 1986, page 3.
  48. a b c d et e Jonathan Haworth, « Oric, l'histoire sans fin (page 11) », sur oric.free.fr (consulté le 24 novembre 2019).
  49. Le manuel d'utilisation du Telestrat est daté d'avril 1986 dans sa version 1.2.
  50. Théoric n°24, Octobre 1986, page 27.
  51. Théoric n°25, novembre 1986, page 5.
  52. Théoric n°25, novembre 1986, page 8.
  53. Annoncé dans Théoric n°18, mars/avril 1986, pages 5 et 6. Testé dans Théoric n°20, mai/juin 1986, page 7.
  54. Le manuel de l'extension RAM, conçu et réalisé par Fabrice Broche, est daté de 1987.
  55. Théoric n°31, mai 1987, test page 19.
  56. 39 rue Victor Massé 75009 Paris.
  57. a b c d e et f Théoric n°24, octobre 1986, page 26.
  58. a et b « Coupez les fils avec votre Oric », sur www.oric.org (consulté le 6 avril 2021).
  59. « CEO-Mag n°199 », sur www.oric.org (consulté le 15 avril 2021).
  60. (en) « The Oric Phoenix page », sur oric.free.fr (consulté le 14 avril 2021).
  61. « oric phoenix - Forum », sur www.silicium.org (consulté le 14 avril 2021).
  62. « New Oric Found ! Oric Phoenix 256 K », sur forum.defence-force.org (consulté le 14 avril 2021).
  63. a b et c Interview Fabrice Francès, Radio FMR, 2018.
  64. a b et c Vieumikro - Fabrice Francès présente l'Oric Phoenix, 2018
  65. Le Stratsed peut théoriquement gérer jusqu'à 960 Ko par disquette, sur des lecteurs au format Shugart 3", 3,5" ou 5"1/4.
  66. Ceo-mag N°156, avril 2003.
  67. a b c d e f g h et i « Matériel - MUSEPAT », sur sites.google.com (consulté le 4 avril 2021).
  68. Théoric n°2, page 26.
  69. Théoric n°2, page 28.
  70. a et b Théoric n°2, page 9.
  71. Théoric n°5, février 1985, page 54.
  72. Théoric n°2, page 14.
  73. a et b Théoric n°2, page 10, Autour de l'Oric.
  74. (en) « World of Spectrum - Personal Computer News Issue:52 Page:53 », sur World of Spectrum (consulté le 7 avril 2021).
  75. a b et c « Oric et Telestrat », sur www.ti99.com (consulté le 4 avril 2021).
  76. Théoric n°5, février 1985, page 46, Les imprimantes.
  77. Photo de l'imprimante sur le site johnpap.net.
  78. Théoric n°4, décembre 1984, page 55.
  79. Théoric n°36, novembre 1987, page 7.
  80. Théoric n°4, décembre 1984, page 32.
  81. « Modem Digitelec DTL 2000 », sur cpcrulez.fr (consulté le 4 avril 2021).
  82. « Interface Minitel Oric », sur forum.system-cfg.com (consulté le 4 avril 2021).
  83. Théoric n°19, page 20, "Oric à la Une" Téléchargeable ici
  84. Théoric n°4, décembre 1984, page 46.
  85. a b c d et e Publicité revendeur Ordividuel, Théoric n°19, page 39 Téléchargeable ici
  86. Théoric n°2, page 43.
  87. Théoric n°25, décembre 1986, page 8.
  88. (en) « 1337 », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  89. (en) « 1815 », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  90. (en) « 3D Fongus », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  91. (en) « 3D Invaders », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  92. (en) « 3D Maze », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  93. (en) « 3D Munch », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  94. (en) « Acheron's Rage », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  95. (en) « Africa », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  96. (en) « Arsène Lapin », sur www.oric.org (consulté le 14 avril 2021)
  97. (en) « Atlantis », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  98. (en) « Atmon », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021)
  99. (en) « Attack of the Cybermen », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  100. (en) « Bataille Navale », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  101. (en) « Bombyx », sur www.oric.org (consulté le 14 avril 2021)
  102. (en) « Bozy Boa », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  103. (en) « Breakout », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  104. (en) « Bricky », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  105. (en) « Businessman », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  106. (en) « Calcul mental », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021)
  107. (en) « Canada », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  108. (en) « Carn-3 », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  109. (en) « Carnaval », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  110. (en) « Casse Briques », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  111. (en) « Categ-oric », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  112. (en) « Centipede », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  113. (en) « Challenge voile », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  114. (en) « Chase », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  115. (en) « Chef », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  116. (en) « Chess (IJK) », sur www.oric.org (consulté le 15 avril 2021).
  117. (en) « Tansoft Chess », sur www.oric.org (consulté le 15 avril 2021).
  118. (en) « Tansoft Chess II », sur www.oric.org (consulté le 15 avril 2021).
  119. (en) « Cobra », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  120. (en) « Cobra Pinball », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  121. « Cobra Pinball », sur cpcrulez.fr (consulté le 17 avril 2021).
  122. Théoric n°9, juin-juillet 1985, page 40, "L'Oric fait du cinéma". A noter que, lors de la rédaction de l'article, le film était en cours de tournage sous le nom "Le scientifique", avant d'être diffusé sous son nom définitif "Spécial Police".
  123. (en) « Concours Hippique », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  124. (en) « Cosmos 1999 », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  125. (en) « Cribbage », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  126. (en) « Crocky », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  127. (en) « Crypt Show », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  128. (en) « Damae », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  129. (en) « Dambuster », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  130. (en) « Damsel In Distress », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021)
  131. (en) « Dangereusement vôtre », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  132. (en) « Dedal », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  133. Théoric n°3, page 55.
  134. (en) « Dernier métro », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  135. (en) « Defence Force », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  136. « Defence Force (1983) », sur www.senscritique.com, (consulté le 17 avril 2021).
  137. (en) « Detective Story », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  138. (en) « Dico 5 », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  139. (en) « Digger », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  140. (en) « Doggy », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  141. (en) « Don Juan », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  142. (en) « Don Juans et Dragueurs », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  143. (en) « Don't Press the Letter Q », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  144. (en) « Dracula's Revenge », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  145. (en) « Driver », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  146. (en) « Echecs », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  147. (en) « Esquive », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  148. (en) « Elektro Storm », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  149. (en) « Fantasy Quest », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  150. (en) « Fireflash », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  151. (en) « Formule 1 », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  152. (en) « Frelon », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021).
  153. (en) « Galaxians », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  154. (en) « Galaxion », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  155. (en) « Galaxie », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  156. (en) « Galaxy 5 », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  157. (en) « Ghost Gobbler », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  158. (en) « Ghostman », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  159. (en) « Glouton », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  160. (en) « Godill'Oric », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  161. (en) « Gravitor », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  162. (en) « Harrier Attack », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  163. (en) « Hellion », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021)
  164. (en) « Hopper », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  165. (en) « Hu*bert », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  166. (en) « Hyper Master Mind », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  167. (en) « Ice Giant », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  168. (en) « Insect Insanity », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  169. (en) « Intertron », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  170. (en) « Invaders », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  171. (en) « Jogger », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  172. (en) « L'Aigle d'Or », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021).
  173. (en) « La chenille infernale », sur www.oric.org (consulté le 14 avril 2021)
  174. (en) « La Cité de Cristal », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  175. (en) « La cité maudite », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  176. (en) « La flute Inca », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  177. (en) « La quête des anneaux », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  178. (en) « La Tour Fantastique », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  179. (en) « Lancelot », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  180. (en) « Le diamant de l'Ile Maudite », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  181. (en) « Le Fer d'Amnukor », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  182. (en) « Le Général », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  183. (en) « Le Magot », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  184. (en) « Le manoir du Dr Genius », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  185. (en) « Le masque d'or », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  186. (en) « Le millionaire », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  187. (en) « Le mystère de Kikekankoi », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  188. (en) « Le protector », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  189. (en) « Le rendez-vous de la terreur », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  190. (en) « Le retour du Dr Genius », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  191. (en) « Le Sceptre d'Anubis », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  192. (en) « Le secret de Kaipur », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  193. (en) « Le secret des Pharaons », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  194. (en) « Le tour du monde en 80 jours », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  195. (en) « Le Trésor du Pirate », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  196. (en) « Le trésor du Tarakunda », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  197. (en) « Le trident de Neptune », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  198. (en) « Les aventures de Lilla et Jacky », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  199. (en) « Light Cycle », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  200. (en) « Loki », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  201. (en) « Lone Raider », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  202. « Loritel », sur dcmoto.free.fr (consulté le 15 avril 2021).
  203. (en) « Lotoriciels », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  204. (en) « Manic Miner », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  205. (en) « M.A.R.C. », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  206. (en) « Macadam Bumper », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  207. (en) « Méfies-toi de Méphisto », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  208. (en) « Meurtre à grande vitesse », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  209. (en) « Monopolyc », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  210. (en) « Montségur », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  211. (en) « Morpion 10*10 », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  212. (en) « Morpion 3D », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  213. (en) « Mushroom Mania », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  214. (en) « Nessy », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  215. (en) « Oric Munch », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  216. (en) « Oric Parchen », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  217. (en) « Orion », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  218. (en) « Painter », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  219. (en) « Panic », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  220. (en) « Pasta Blasta », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021)
  221. (en) « Pengoric », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  222. (en) « Planète bleue », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021)
  223. (en) « Playground 21 », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  224. (en) « Power Maze of Agrenon », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  225. (en) « Psychiatric », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  226. (en) « Puissance 4 », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  227. (en) « Plouf », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  228. (en) « Probe 3 », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021)
  229. (en) « Quack a Jack ! », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  230. (en) « Rabbit », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  231. (en) « Rainbow Warrior », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  232. (en) « Rat Splat », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  233. (en) « Reverse », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  234. (en) « Reversi Champion », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  235. (en) « Ringo », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  236. (en) « Rolland Garros », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  237. (en) « Scuba Dive », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  238. (en) « Scorbutt », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  239. (en) « Simulateur de vol », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  240. (en) « Skramble », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  241. (en) « Sorvivor », sur www.oric.org (consulté le 13 avril 2021)
  242. (en) « Space Crystal », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  243. (en) « Space Mission », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  244. (en) « Spooky Mansion », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  245. (en) « Stanley », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  246. (en) « Star », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  247. (en) « Star Fighter », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  248. (en) « Starter 3D », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  249. Théoric n°30, avril 1987, page 9.
  250. (en) « Stratmon », sur www.oric.org (consulté le 10 septembre 2020).
  251. (en) « Stratools », sur www.oric.org (consulté le 1er juin 2020).
  252. Note de l'auteur, Damien Ponnelle.
  253. (en) « StratDisk », sur www.oric.org (consulté le 10 septembre 2020).
  254. (en) « Strip 21 », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  255. (en) « Styx », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  256. (en) « Super Advanced Breakout », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  257. (en) « Super Jeep », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  258. (en) « Super Meteors », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  259. (en) « Teknis », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  260. (en) « Tendre poulet », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  261. (en) « Terrific Terra Invaders », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  262. (en) « The Hobbit », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  263. (en) « The House of Death », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  264. (en) « The Nowotnik Puzzle », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  265. (en) « The Ultra », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  266. (en) « Third World War », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  267. (en) « Titan », sur www.oric.org (consulté le 14 avril 2021)
  268. (en) « Transylvania », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  269. (en) « Trick Shot », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  270. (en) « Tyrann », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  271. (en) « Ultima Zone », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  272. « Une Affaire en Or », Tilt, no 18,‎ .
  273. (en) « Video Flipper », sur www.oric.org (consulté le 16 avril 2021)
  274. (en) « Vision », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  275. (en) « Vocer 4 », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  276. (en) « Warlord », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  277. (en) « Waydor », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  278. (en) « Xenon 1 », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  279. « Xenon 3 (1985) », sur www.senscritique.com, (consulté le 5 avril 2021).
  280. (en) « Yam », sur www.oric.org (consulté le 17 avril 2021)
  281. (en) « Zebbie », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  282. (en) « Zodiac », sur www.oric.org (consulté le 18 avril 2021)
  283. (en) « Zorgon's Revenge », sur www.old-computers.com (consulté le 5 avril 2021).
  284. Vanryb, Bruno (1957-2019). Auteur du texte, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  285. Mac Lean, Ian (1946-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  286. Gueulle, Patrick, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  287. a b c d e f g et h "Oric à la Une", Théoric n°19, page 33 Téléchargeable ici
  288. « Defence-Force: Oric basic books », sur www.defence-force.org (consulté le 17 avril 2021).
  289. Astier, Jean-Yves, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  290. « Amazon.fr - Mieux programmer sur Oric 1 et Atmos - Archambault, Michel - Livres », sur www.amazon.fr (consulté le 1er avril 2021).
  291. Jacob, Edgar. Auteur du texte, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  292. Darbois, François. Auteur du texte, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  293. Kosniowski, Czes, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  294. Ewbank, Kay. Auteur du texte, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  295. Henrot, Marcel, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  296. Broche, Fabrice, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  297. Théoric n°19, page 55 Téléchargeable ici
  298. Levrel, Michel, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  299. Schulz, Rémy, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  300. Vignet, Cyril, « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  301. « Elekture », sur Elektor (consulté le 5 avril 2021).
  302. (en) « Defence-Force: Micr'Oric (Oric related magazines) », sur www.defence-force.org (consulté le 6 avril 2021).
  303. (en) « Defence-Force: Theoric (Oric related magazines) », sur www.defence-force.org (consulté le 6 avril 2021).
  304. (en) « Defence-Force: CEO Mag (Oric related magazines) », sur www.defence-force.org (consulté le 6 avril 2021).
  305. « Magazine Oric », sur ceo.oric.org (consulté le 6 avril 2021).
  306. Théoric n°9, juin-juillet 1985, page 40, "L'Oric fait du cinéma".
  307. a b et c « Emulation Tangerine Oric-1 et Atmos - Liste des Emulateurs Tangerine Oric-1 et Atmos », sur Emu-France (consulté le 15 décembre 2020)
  308. (en) « TomHarte/CLK », sur GitHub (consulté le 29 avril 2021).
  309. « Émulateurs Oric pour MacOS », sur Planet Emulation (consulté le 6 avril 2021).
  310. « Émulateurs MESS pour MacOS », sur Planet Emulation (consulté le 29 avril 2021).