Thomson MO6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thomson MO6
MO6.jpg
Caractéristiques
Développeur
Fabricant
Type
Date de sortie
Fin de production
Environnement
BASIC 1.0 et BASIC 128 de Microsoft
Alimentation
Intégrée (220 V ; 50 Hz ; consommation : 24 W sans extension)
Processeur
Motorola 6809E à 1 MHz
Stockage

Lecteur de cassette
Lecteur de cartouche Mémo5

Lecteurs de disquette externes
Mémoire

RAM : 128 Ko

ROM : 64 Ko
Écran
Résolution

8 modes graphiques, 4096 couleurs

  • 160 × 200, 16 couleurs
  • 160 × 200, 4 pages superposées, 5 couleurs
  • 160 × 200, 4 pages, 2 couleurs
  • 320 × 200, 16 couleurs avec contraintes de proximité
  • 320 × 200, 4 couleurs, non contraint
  • 320 × 200, 2 pages superposées, 3 couleurs
  • 320 × 200, 2 couleurs, 2 pages
  • 640 × 200, 2 couleurs
Entrées

Clavier mécanique intégré (69 touches, dont 10 de fonction)
Crayon optique
Souris

Manette de jeu
Connectivité

À droite :

  • Connecteur DIN (crayon optique)
  • 2 manettes de jeu (ou souris)
  • Sortie UHF PAL (modèles export uniquement)

À l'arrière :

Dimensions
87 × 362 × 315 mm (H. × L. × P.)
Masse
kg
Prédécesseur
Produits connexes

Le Thomson MO6 est un micro-ordinateur 8 bits commercialisé par la SIMIV (aussi connue comme Thomson Micro-Informatique) de septembre 1986 à 1989. Le MO6 est une machine entièrement blanche avec un magnétophone intégré et un clavier mécanique Azerty de 69 touches, dont 10 touches de fonction.

Le Thomson MO5NR (NR : NanoRéseau), conçu en 1985, est en fait un MO6 intégré dans un boitier de Thomson MO5E, sans lecteur de cassette, mais doté d'une interface nanoréseau en interne. Il a été créé à la suite de l'association de Léanord et Thomson Micro-Informatique.

En Italie, Olivetti a commercialisé le MO6 sous le nom Olivetti Prodest PC128 ; cette version au boitier gris clair possède une ROM en italien et un clavier Qwerty[1]. Cet ordinateur ne doit pas être confondu avec l'Olivetti Prodest PC128S, qui est un Acorn BBC Master Compact[2].

Les nombreux périphériques pour Thomson MO6 étaient pour la plupart compatibles avec l'ensemble de la gamme Thomson.

Description[modifier | modifier le code]

En 1986, le MO6 était vendu 2 690 FF, soit environ 690  en 2016[3].

D'un point de vue sonore, le MO6 est doté d'un générateur de son 1 bit et d'un convertisseur numérique-analogique (DAC) 6 bits. Pour étendre les possibilités de l'ordinateur, l'utilisateur peut y connecter une interface de numérisation, une interface RS232, des manettes de jeu, un boitier nanoréseau, des lecteurs de disquette (5"1/4, 3"1/2, ou Quick Disk — cf. QDD —).

Le MO6 est essentiellement compatible avec son prédécesseur, le MO5. Toutefois, son électronique plus moderne, qui permet de gérer plus de mémoire et de nouveaux modes graphiques, limite la compatibilité effective ; en pratique, la plupart des logiciels écrits pour le MO5 fonctionnent (exemple d'exceptions : les jeux Mandragore et Oméga Planète Invisible).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yann Garret, « MO6, TO8, TO9+. Thomson présente sa nouvelle gamme. », Science & Vie Micro, no 31,‎ , p. 106-107 (ISSN 0760-6516)
  • Mathieu Brisou, « Le Thomson toujours trois fois. », Tilt, no 34,‎ , p. 14-15

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]