Thomson TO9+

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thomson TO9+
TO9.jpg
Développeur
Date de sortie
Fonctions
Type
Environnement
BASIC 1.0 et BASIC 512 de Microsoft
Entrées
Connectique

À l'avant de l'unité centrale :

  • Connecteur clavier
  • Connecteur crayon optique
  • 2 connecteurs manettes de jeu (ou souris)
  • Connecteur DIN (lecteur de cassette)

À l'arrière :

Écran
Caractéristiques
Alimentation
Intégrée (220 V ; 50-60 Hz)
Processeur
Motorola 6809E à 1 MHz
Mémoire

RAM : 512 Ko

ROM : 80 Ko
Stockage

Lecteur de cartouche Mémo7
Lecteur de disquette 3,5" (2 × 320 Ko)
Lecteur de cassette externe

Lecteurs de disquette externes (3"1/2 ou 5"1/4)
Mesures
Dimensions
105 × 440 × 300 mm (H. × L. × P.)

Le Thomson TO9+ est un ordinateur commercialisé à partir de 1986 par la SIMIV, une entreprise française également connue sous le nom de Thomson Micro-Informatique. Le TO9+ exploite la même électronique que le Thomson TO8 ou que le Thomson MO6, et possède les mêmes caractéristiques graphiques.

Le TO9+ succède au Thomson TO9 ; bien que très similaires extérieurement, ces deux modèles comportent beaucoup de différences techniques. Le TO9+ corrige les défauts du TO9, mais arrive tardivement sur un marché déjà conquis par les compatibles PC, l'Atari ST, l'Amiga, ou encore l'Amstrad CPC ; il s'est donc peu vendu. Le TO9+ est livré avec quatre logiciels (« Paragraphe », « Fiches et dossiers », « Multiplan », un logiciel de communication) fournis sur disquettes (le TO9 avait souffert de ses logiciels bogués installés en ROM).

Les périphériques pour Thomson TO9+ étaient pour la plupart compatibles avec l'ensemble de la gamme Thomson.

Description[modifier | modifier le code]

En 1986, le Thomson TO9+ était vendu 7 490 FF, soit environ 1 925  en 2016[1]. La version export du TO9+ se différencie de la version française par un clavier Qwerty, le modem remplacé par un port série RS-232 (25 broches), et la sortie Péritel RGB remplacée par un modulateur PAL.

Par ailleurs, les BASIC de Microsoft sont intégrés en ROM, le son est produit par un générateur de son 1 bit et convertisseur numérique-analogique (DAC) 6 bits, et le modem intégré (1200/75 bauds) peut faire office de Minitel.

Le clavier du TO9+ n'est pas interchangeable avec celui du TO9 : celui du TO9 possède un port spécial pour la souris, alors que celle du TO9+ se branche directement sur la prise de manette de jeu (à la manière de l'Atari ST). Il existe un prototype de clavier de TO9+ avec des touches de raccourcis BASIC.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yann Garret, « MO6, TO8, TO9+. Thomson présente sa nouvelle gamme. », Science & Vie Micro, no 31,‎ , p. 106-107 (ISSN 0760-6516)
  • Mathieu Brisou, « Le Thomson toujours trois fois. », Tilt, no 34,‎ , p. 14-15

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]