Alexandre-Guillaume Chotin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre-Guillaume Chotin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Alexandre-Guillaume Chotin juriste, historien, est né à Tournai le [1]. Il meurt à Bruxelles, le [2].

Il entame des études en droit à l'Université de Gand. Il y décrocha son doctorat le en défendant sa thèse: Crimine Raptus[3]. Il sera ensuite professeur de langues anciennes et assumera les fonctions de Juge de paix. Il sera membre de différentes sociétés savantes (dont la Société historique et littéraire de Tournai).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Histoire de Tournay et du Tournésis depuis les temps reculés jusqu'à nos jours, Massart et Janssens, Tournai, 1840.
  • Expéditions maritimes de Charles-Quint en Barbarie, Bruxelles, Tournai, 1849.
  • Études étymologique sur les noms des villes, bourgs, villages et hameaux de la province de Hainaut, Casterman, Paris, Tournai, 1858.
  • Notices et annotations des mémoires sur le siège de Tournay (1581) de Philippe Warny de Wisenpierre, Société de l'Histoire de Belgique, Bruxelles, 1860.

traduit du néerlandais[modifier | modifier le code]

Simon Stijl, Origine et prospérité des Pays-Bas, Brest van Kempen, Bruxelles, 1828.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Société historique et archéologique de Tournai, Mémoires de la Société historique et archéologique de Tournai, Volumes 17 à 18, 1882.
  2. Société des sciences, des arts et des lettres du Hainaut, Mémoires et publications de la Société des sciences, des arts et des lettres du Hainaut, Maison Léon Lasseau., 1891
  3. A.-G. Chotin, Crimine Raptus, Casterman-Dieu, Tournay, 1825.