Olivier Galzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Olivier Galzi
Naissance (46 ans)
Tunis (Tunisie)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Journaliste
Médias
Télévision I-Télé (2010-2017)
France 2 (1998-2010)

Olivier Galzi, né le à Tunis en Tunisie, est un journaliste français de télévision.

De 1998 à 2010, il travaille sur France 2 où il est l’un des présentateurs des journaux de Télématin et l'un des présentateurs-remplaçants du journal de 20 heures. Il travaille ensuite de 2010 à 2017 sur i>Télé, présentant notamment les soirées en semaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Ancien élève du Lycée Mistral à Avignon, puis de la licence Information et communication de l'université d'Avignon et des Pays de Vaucluse, il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Grenoble puis de l’École nationale d'administration publique à Québec.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière au Canada en 1993. Il travaille sur différents médias, de la télé (flashs info) à la radio (Radio Canada) en passant par la presse écrite (La Presse).

De retour en France en 1995, il anime, sur La Cinquième, Ma souris bien-aimée, un magazine portant sur les nouvelles technologies et le multimédia. En 1996, Olivier Galzi réalise pendant 3 mois des reportages pour ABC à Miami. À l'issue de cette pige, il devient journaliste dans le service « Économie et Informations générales » de la rédaction de France Télévisions.

1998 - 2010 : présentateur sur France 2[modifier | modifier le code]

En 1998, Olivier Galzi devient le présentateur des journaux télévisés de 7 h et 8 h dans l'émission Télématin sur France 2. Occasionnellement, il réalise aussi des reportages pour Envoyé spécial ou des directs pour France 2 lors des soirées électorales[précision nécessaire].

De l'été 2005 à l'été 2008, il est le présentateur-remplaçant du journal de 13 h. À l’été 2007, il assure également le remplacement de Laurent Delahousse, présentateur des journaux du week-end. À partir de et la création de Télématin, le samedi, Olivier Galzi présente la « revue de presse des hebdos ». Il présente le journal de 7 h et 8 h en alternance avec Nathanaël de Rincquesen et la revue de presse en alternance avec Patrice Romedenne. Il devient parallèlement le remplaçant de David Pujadas à la présentation du journal de 20 h en semaine, succédant à Françoise Laborde[1]. À l'été 2009, il est annoncé comme futur présentateur de l'émission Faut pas rêver sur France 3[2] puis finalement écarté[3].

2010-2017 : présentateur sur CNews (ex-iTélé)[modifier | modifier le code]

À la fin de l'été 2010, il quitte France 2 pour rejoindre la chaîne d'information en continu i>Télé et présenter La Matinale de l'info de h à h[4], avec : Amandine Bégot (les JT), Thierry Fréret (la météo), Olivier Le Roll (le sport), Capucine Graby (le économie), Robert Ménard et Claude Askolovitch (la politique).

À la rentrée de septembre 2011, Denis Girolami, venu de RTL, lui succède à la présentation de la matinale d'i>Télé[5] : Olivier Galzi présente les soirées du week-end de 18 h à h[6]. À partir d'octobre 2011, Olivier Galzi présente aussi un magazine de décryptage de la campagne pour l'élection présidentielle française de 2012, CQFD – Ce qu'il fallait décrypter, le samedi de 10 h 15 à 11 h[7]. En 2012, il anime aussi les soirées électorales de la chaîne[8].

À la rentrée 2012, Olivier Galzi succède à Victor Robert à la présentation de La Grande Édition[9], avec Maya Lauqué[10], de 22 h à minuit.

À la rentrée 2016, son émission Galzi jusqu'à minuit est élargie de 21h à 23h30 toujours en collaboration avec Soizic Boisard pour la présentation des journaux[11].

En juillet 2017, Olivier Galzi quitte CNews[12].

Engagement[modifier | modifier le code]

De 2007 à 2009, puis à nouveau à partir de 2011, il préside le Press club de France[13].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Claude Chermann et Olivier Galzi, Tout le monde doit connaître cette histoire, Paris, Éditions Stock, coll. « Documents », , 288 p. (ISBN 9782234063754)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Laborde écartée du 20h de Fr2 / Galzi nouveau joker », sur le blog de Jean-Marc Morandini, .
  2. Julien Thomas, « Olivier Galzi animera Faut pas rêver » sur programme-tv.net, 11 juin 2009.
  3. « Olivier Galzi ne rêvera pas », TV Magazine, 28 août 2009.
  4. Julien Lalande, « Olivier Galzi quitte France 2 pour i>Télé », sur Ozap.com, .
  5. Julien Mielcarek, « Olivier Galzi remplacé à la matinale d'i>Télé », sur PureMédias, .
  6. Julien Bellver, « Olivier Galzi le week-end sur i-TELE », sur ozap.com, .
  7. Julien Bellver, « "CQFD", la nouvelle émission politique d'i-TELE », sur ozap.com, .
  8. Enguérand Renault, « Pionniers d'un monde nouveau », .
  9. Paule Gonzales, « La chaîne d'info i-Télé parie sur le décryptage », sur lefigaro.fr, .
  10. Alexandre Raveleau, « Amandine Bégot et Jérôme Bermyn à la Matinale d’I>Télé », sur toutelatele.com, .
  11. « Rentrée CNEWS – Newsroom », sur news-room.fr (consulté le 14 août 2016).
  12. Pierre Dezeraud, « Olivier Galzi quitte CNews » sur PureMédias, 8 juillet 2017
  13. Press Club de France, « Historique », sur pressclub.fr (consulté le 21 septembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]