Sverre Brodahl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sverre Brodahl
Image illustrative de l’article Sverre Brodahl
Contexte général
Sport Combiné nordique et ski de fond
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Nationalité Norvège
Naissance
Lieu de naissance Haugsbygd
Décès (à 89 ans)
Lieu de décès Hønefoss
Club Fossekallen IL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 1
Championnats du monde 0 2 0

Sverre Brodahl (né le 26 janvier 1909 et décédé le 2 novembre 1998) est un ancien fondeur et spécialiste du combiné nordique norvégien. Dans sa carrière, Sverre Brodahl a remporté à quatre reprises, la Kongepokal (deux fois en 1937, une fois en 1938 et une fois en 1940). Il est le frère de Trygve Brodahl.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a créé avec Ivar Alme dans le milieu des années 30 la société Alme & Brodahl (no)[1]. En 1935, il termine deuxième du relais[2].

En 1936, il est le troisième relayeur du 4 × 10 kilomètres[3]. Il prend le relais avec une minute et vingt trois secondes d'avance sur la Suède et deux minutes sur la Finlande[3]. Dès le départ, il bute sur une bosse, chute et se claque le mollet[3]. Malgré tout, il réalise le deuxième temps des troisièmes relayeurs et il permis à la Norvège de garder la tête[3]. Cependant, dans le dernier lais, le Finlandais Kalle Jalkanen doubla le dernier relayeur norvégien Bjarne Iversen et la Norvège dû se contenter de la médaille d'argent[4].

Malgré un petit dossard[5],[6], il réalise le sixième temps parmi tous les participants dont le troisième des combinés[7]. Lors du saut, il parvient à conserver cette troisième place[8],[9].

Épuisé, il décide de ne pas participer au 50 km[10]. Son frère le remplace[11].

Résultats[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Les Jeux Olympiques comptent également comme championnats du monde sauf pour le combiné nordique.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Festival de ski d'Holmenkollen[modifier | modifier le code]

  • Il a remporté la compétition en 1937.

Jeux du ski de Lahti[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monique Berlioux, Des jeux et des crimes : 1936 Le piège blanc olympique, Paris, Atlantica, (ISBN 2-758800-02-0) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Références[modifier | modifier le code]