Ninetto Davoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Davoli.
Ninetto Davoli
Description de cette image, également commentée ci-après
Ninetto Davoli en 2014 à Venise.
Naissance (69 ans)
San Pietro a Maida, Calabre
Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie italienne
Profession acteur
Films notables Le Décaméron
Œdipe roi
Les Contes de Canterbury

Ninetto Davoli, né le à San Pietro a Maida dans la province de Catanzaro en Calabre (Italie), est un acteur italien. Il est notamment apparu dans les œuvres de Pier Paolo Pasolini dont il fut l'amant et l'acteur fétiche. Il s'est tracé une trajectoire non seulement au cinéma, mais également au théâtre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ninetto Davoli naît en Calabre mais sa famille déménage rapidement à Rome dans le bidonville de Borghetto Prenestino, à Via Praenaestina.

Il rencontre Pier Paolo Pasolini en 1964 et entame une relation amoureuse avec lui, alors qu'il a 15 ans et Pasolini 42. Leur relation dure jusqu'en 1973, avant que Davoli se marie, rupture que Pasolini ne supporte pas. Néanmoins, les deux hommes restèrent très proches et liés, vivant ensemble jusqu'à la mort de Pier Paolo Pasolini le . C'est Davoli qui fit d'ailleurs l'identification du corps.

Si sa carrière connaît un déclin en termes de reconnaissance après la mort de Pasolini, Ninetto Davoli continue de jouer, aussi bien au cinéma qu'à la télévision ou au théâtre. En 2014, il apparaît dans le film racontant les derniers jours de son amant, simplement intitulé Pasolini. Cette même année, il reçoit le ruban d'argent pour l'ensemble de sa carrière.

En 1971, dans Le Décaméron.

Depuis la mort de Pasolini, Ninetto Davoli montre toujours son attachement à son amant défunt, que ce soit dans des films ou des interviews :

« Parfois je me demande ce qu'aurait été ma vie si je ne l'avais pas rencontré. Je serai aujourd'hui un simple menuisier, et je ne sais pas dans quelle direction serait allée ma “réserve de joie sans fin”, comme il écrivait. Il m'a tout appris. Il m'a appris à vivre, à apprécier les belles choses et à les distinguer des laides. Il m'a toujours emmené avec lui, il m'a raconté des histoires qui font rire et des histoires qui font peur. Il m'a donné la lumière : il a comme éclairé une chose noire. Je rêve toujours de lui. Je rêve qu'on est en train de travailler. Je lui dis : “Tu es mort, tu n'es plus là.” Et il me répond avec un sourire : “Mais qui te l'a dit ? Tu ne vois pas que je suis ici ?” Toujours le même rêve. Tout le monde le dit : je suis la seule personne qu'il ait vraiment aimé. Il l'a écrit lui-même : tout de suite après sa mère, c'est moi qui venait […][2],[3]. »

Davoli vit aujourd'hui avec sa femme et ses deux filles à Rome.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En 1974, dans Les Mille et Une Nuits.
Ninetto Davoli en Othello dans le segment Che cosa sono le nuvole? de Caprice à l'italienne en 1968.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ninetto Davoli entend toujours la voix de Pasolini », sur humanite.fr, (consulté le 2 janvier 2015).
  2. « Pasolini - Œdipe-Roi - 1967 - Ninetto Davoli », sur lettresvolees.fr (consulté le 18 juin 2017).
  3. « Ninetto et Pier Paolo », France Culture,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]