Nanuqsaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nanuqsaurus hoglundi

Nanuqsaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Reconstitution de la tête de Nanuqsaurus hoglundi.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Clade Coelurosauria
Super-famille  Tyrannosauroidea
Famille  Tyrannosauridae
Sous-famille  Tyrannosaurinae

Genre

 Nanuqsaurus
Fiorillo & Tykoski, 2014

Nom binominal

 Nanuqsaurus hoglundi
Fiorillo & Tykoski, 2014

Nanuqsaurus (qui signifie « lézard ours blanc ») est un genre éteint de dinosaures théropodes tyrannosauridés carnivores de la formation de Prince Creek du Crétacé supérieur (début du Maastrichtien supérieur) de la côte nord de l'Alaska.

Nanuqsaurus a été décrit pour la première fois et nommé par Anthony R. Fiorillo et Ronald S. Tykoski en 2014 et l'espèce type est Nanuqsaurus hoglundi, connue seulement par des fragments de crâne[1].

Découverte[modifier | modifier le code]

Fossiles et dessins de l'holotype.
Les os découverts sont colorés en blanc sur le dessin du crâne.

En 2006, des fossiles d'un théropode de taille moyenne, d'une longueur de crâne estimée à environ 60-70 cm, ont été trouvés dans la carrière Kikak-Tegoseak, dans le district de la côte nord de l'Alaska. Ils ont d'abord été attribués au genre Gorgosaurus puis Albertosaurus[2]. Leur préparation dans le Perot Museum of Nature and Science (muséum d'histoire naturelle de Dallas) a permis d'y reconnaître un nouveau genre. Nanuqsaurus a été décrit et nommé par Anthony R. Fiorillo et Ronald S. Tykoski en 2014. L'espèce type est Nanuqsaurus hoglundi.

L'holotype, référencé DMNH 21461, a été trouvé dans une couche de la formation de Prince Creek, datée par datation radiométrique de 69,1 Ma (millions d'années). Il se compose de morceaux du crâne et des mâchoires : la branche nasale du maxillaire droit, un fragment du toit du crâne comprenant une partie des os pariétaux, des os frontaux et un latérosphénoïde droit, ainsi que l'avant du dentaire gauche[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom générique Nanuqsaurus est dérivé du l'Inupiak nanuq, qui signifie « ours blanc ». L'épithète spécifique hoglundi a été donné en l'honneur du philanthrope Forrest Hoglund.

Taille et signes distinctifs[modifier | modifier le code]

La longueur totale du Nanuqsaurus est estimée à environ 6 à 7 mètres, soit environ la moitié de celle d'un Tyrannosaurus rex[3].

Nanuqsaurus porte sur sa tête une crête d'une forme caractéristique qui montre que ce carnivore était étroitement apparenté au Tyrannosaurus rex. Un caractère distinctif (autapomorphie) du genre est la présence de deux toutes petites dents à l'avant du dentaire.

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Taille de Nanuqsaurus (A) comparée à celles d'autres théropodes.

Selon les paléontologues, il y a environ 70 millions d'années le nord de l'Alaska faisait partie d'un ancien sous-continent appelé Laramidia et subissait un climat froid et de longues périodes d'obscurité et de lumière, avec des saisons où la nourriture n'était pas facilement disponible. Il est probable que la disponibilité des proies augmentait brusquement pendant l'été mais diminuait dans le sombre hiver, ne laissant aux prédateurs que peu de choses à manger. Fiorillo, dans son étude publiée le 12 mars 2014 dans la revue PLOS ONE[1], a déclaré que ce manque de nourriture pourrait expliquer la taille anormalement petite de Nanuqsaurus hoglundi, puisqu'un gros animal ne peut survivre avec des ressources limitées[4].

La forme de son crâne suggère que son cerveau avait une zone particulièrement développée consacrée à l'odorat, ce qui semble indiquer que l'animal se fiait beaucoup aux odeurs pour chasser ses proies, comme Tyrannosaurus rex. Il est probable, en raison de sa taille et du climat, que Nanuqsaurus hoglundi était couvert d'une épaisse couche de plumes de duvet, comme certains autres tyrannosaures.

Classification[modifier | modifier le code]

Phylogénie[modifier | modifier le code]

Nanuqsaurus est classé parmi les Tyrannosaurinae, une sous-famille de tyrannosauridés comprenant Tyrannosaurus. Ses inventeurs, Fiorillo et Tykoski, l'ont considéré comme le groupe frère d'un clade contenant Tyrannosaurus, Tarbosaurus et Zhuchengtyrannus. Leur cladogramme ci-dessous montre cette position de Nanuqsaurus parmi les tyrannosauridés[1] :

Tyrannosauridae
Albertosaurinae

Albertosaurus



Gorgosaurus



Tyrannosaurinae


Daspletosaurus



tyrannosauridé de la Formation de Two Medicine





Teratophoneus




Bistahieversor




Lythronax




Nanuqsaurus





Tarbosaurus



Zhuchengtyrannus




Tyrannosaurus









En 2016, Stephen Brusatte et Thomas Carr ont effectué une analyse phylogénétique de l'ensemble des Tyrannosauroidea connus. Leur cladogramme ci-après, réalisé par la méthode de (maximum de parcimonie)[5] montre que Nanuqsaurus est toujours dans la sous-famille des tyrannosaurinés, mais éloigné des genres les plus évolués comme Tyrannosaurus ; il est en groupe frère avec le genre Teratophoneus découvert en Utah et ayant vécu environ 7 Ma (millions d'années) avant lui.

Tyrannosauridae
Albertosaurinae

Gorgosaurus Gorgosaurus flipped.png



Albertosaurus Albertosaurus NT small.jpg



Tyrannosaurinae

Alioramini

Qianzhousaurus Qianzhousaurus.jpg




Alioramus remotus Alioramus Life Restoration flipped.jpg



Alioramus altai








Nanuqsaurus Nanuqsaurus.jpg.png



Teratophoneus





Lythronax Lythronax by Tomopteryx flipped.png





Daspletosaurus torosus Daspletosaurus torosus steveoc flipped.jpg



Daspletosaurus horneri





Zhuchengtyrannus Zhuchengtyrannus magnus reconstruction.jpg




Tarbosaurus Tarbosaurus Steveoc86 flipped.jpg



Tyrannosaurus Tyrannosaurus rex by durbed.jpg









Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) A. R. Fiorillo et R. S. Tykoski, « A Diminutive New Tyrannosaur from the Top of the World », PLoS ONE, vol. 9, no 3,‎ , e91287 (DOI 10.1371/journal.pone.0091287, lire en ligne)
  2. (en) A. R. Fiorillo and R. A. Gangloff. 2001. Theropod teeth from the Prince Creek Formation (Cretaceous) of northern Alaska, with speculations on Arctic dinosaur paleoecology. Journal of Vertebrate Paleontology 20(4):675-682
  3. (en) « New Pygmy Tyrannosaur Found, Roamed the Arctic », sur nationalgeographic.com, (consulté le 14 mars 2014)
  4. [vidéo] (en) « Dinosaurs 101 », sur video.nationalgeographic.com (consulté le 14 mars 2014)
  5. (en) Stephen Brusatte et Thomas D. Carr, « The phylogeny and evolutionary history of tyrannosauroid dinosaurs », Scientific Reports, no 20252,‎ (DOI 10.1038/srep20252)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Nanuqsaurus » (voir la liste des auteurs).

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]