Lythronax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lythronax argestes

Lythronax
Description de cette image, également commentée ci-après
Reconstitution des squelettes de
Lythronax (A) et de Teratophoneus (B).
Les os retrouvés sont en orange.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Clade Coelurosauria
Super-famille  Tyrannosauroidea
Famille  Tyrannosauridae
Sous-famille  Tyrannosaurinae

Genre

 Lythronax
Loewen et al., 2013

Espèce

 Lythronax argestes
Loewen et al., 2013

Lythronax est un genres de dinosaures théropodes de la famille des Tyrannosauridae. Il a vécu durant le Crétacé supérieur, dans la partie inférieure du Campanien, il y a quelque 80 millions d'années dans ce qui est maintenant le sud de l'Utah[1]. Il est ainsi le plus ancien des Tyrannosauridae connus, un peu plus vieux que ses proches parents nord-américains Teratophoneus, Gorgosaurus et Daspletosaurus[1],[2].

Une seule espèce est rattachée au genre : Lythronax argestes, décrite par Mark Loewen et ses collègues en 2013[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Lythronax, « roi du sang », est formé des mots grecs λύθρον (lythron), « sang », et ἄναξ (anax), « roi ». L'épithète spécifique ἀργεστής (argestes), utilisé par le poète Homère comme l'épithète du vent du sud, fait allusion à la localisation du fossile découvert, dans le sud-ouest des États-Unis[3],[4].

Découverte[modifier | modifier le code]

Crâne reconstitué de Lythronax.
Crâne de Lythronax reconstitué à l'aide d'un scanner numérique.

Lythronax est connu grâce à un spécimen découvert dans le sud de la Laramidia, cette grande île qui couvrait l'actuelle partie occidentale du continent nord-américain. Cet individu fait partie de la collection du Musée d'histoire naturelle de l'Utah (en) à Salt Lake City. L'holotype UMNH VP 20200 a été trouvé dans la localité type UMNH VP1501 de la formation Wahweap (en), au Monument national de Grand Staircase-Escalante (GSENM), dans le comté de Kane, dans le sud de l'Utah. Il a été découvert en 2009 dans la partie inférieure de la couche intermédiaire de cette formation, dans des sédiments continentaux vieux d'environ 80 millions d'années[5],[6]. D'après sa position stratigraphique, L. argestes est le plus ancien des Tyrannosauridae jamais découverts[1]. Jusqu'à sa découverte, les grands tyrannosaures passaient pour être apparus il y a quelque 75 millions d'années, alors que Lythronax existait déjà depuis environ 5 millions d'années[7].

Description[modifier | modifier le code]

Lythronax est connu d'après un squelette partiel. Ses caractères distinctifs comprennent un nombre réduit d'alvéoles dentaires dans le maxillaire, un bord concave du dentaire, une grande épine neurale sur ses vertèbres cérébrales et une partie arrière du crâne bien développée. Les os trouvés de l'holotype sont le maxillaire droit, les deux os nasaux, l'os frontal droit, l'os jugal gauche, l'os carré gauche, le pleurosphénoïde droit, le palatin droit, le dentaire gauche, le splénial gauche, le surangulaire gauche, le préarticulaire gauche, une côte dorsale, un arc hémal ou chevron, les deux os pubiens, le tibia et la fibula gauches et les métatarses gauches II et IV. D'après cet assemblage, ces os fossiles proviendraient d'un seul animal adulte[1].

Les comparaisons avec les autres Tyrannosauridae portent à croire que Lythronax aurait mesuré environ 8 mètres de long et pesé quelques 2,5 tonnes. Son crâne de grande taille portait de nombreuses dents acérées[8].

Contrairement au museau long des espèces de dinosaures vivant dans le nord de la Laramidia[9], le museau de Lythronax est relativement court, puisqu'il fait moins des deux tiers de la longueur totale du crâne. Le crâne dans son ensemble est très large, sa largeur étant égale à 40 % de sa longueur. Il ressemble beaucoup par sa morphologie à ceux de Tyrannosaurus et de Tarbosaurus. Son maxillaire robuste présentait une denture hétérogène, ses cinq premières dents étant bien plus grosses que les six autres. La morphologie du reste du squelette ressemble à celle des autres Tyrannosauridae[1].

Paléobiogéographie[modifier | modifier le code]

Auparavant, les paléontologues pensaient qu'il y avait eu de multiples échanges de Tyrannosauroidea entre l'Asie et l'Amérique du Nord et que diverses formes étaient passées d'un continent à l'autre par ce qu'on appelle actuellement l'Alaska et le détroit de Béring. Les nouveaux travaux laissent toutefois penser que presque tous les Tyrannosauroidea d'Asie font partie d'une seule lignée. En Amérique du Nord, les Tyrannosauroidea du Nord et ceux du Sud, dont Lythronax fait partie, ont connu des radiations évolutives distinctes[8].

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Vision[modifier | modifier le code]

Lythronax avait un museau court et étroit, un large crâne à l'arrière et les yeux orientés vers l'avant. Grâce à cette anatomie, le dinosaure devait avoir une vision stéréoscopique et percevoir ainsi la profondeur. T. rex avait une anatomie semblable selon Loewen[10]. De plus, l'arrière ramassée de sa tête lui permettait d'avoir une vision étendue[7].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Selon Irmis, les dents de L. argentes n'étaient pas tout à fait aussi grosses que celles de T. rex, mais étaient comme des couperets à viande en forme de banane, dentées comme un couteau-scie, solides. Elles servaient non seulement à couper la chair, mais aussi à infliger des dommages et à écraser des os[11].

Classification[modifier | modifier le code]

Lythronax argestes appartient à la famille des Tyrannosauridae, famille de grands cœlurosauriens, dont la plupart des genres connus proviennent de l'Amérique du Nord et de l'Asie. En 2013, Loewen et ses collègues conduisent une analyse phylogénétique détaillée de 303 caractéristiques du crâne et de 198 caractéristiques du reste du squelette. Elle permet de classer cette espèce et Teratophoneus parmi les Tyrannosaurinae. Lythronax est un groupe frère d'un clade composé tant des taxons Tarbosaurus et Tyrannosaurus du Maastrichtien que de Zhuchengtyrannus du Campanien supérieur[1]. Voici le cladogramme établi par Loewen et al. en 2013[1] :

Tyrannosauridae


Gorgosaurus



Albertosaurus



Tyrannosaurinae


Daspletosaurus





Teratophoneus




Bistahieversor




Lythronax




Tyrannosaurus




Tarbosaurus



Zhuchengtyrannus











Suite à la description d'un nouveau genre de tyrannosaurinés en 2014, Nanuqsaurus, découvert en Alaska[12], et à une grande synthèse phylogénétique de l'ensemble des Tyrannosauroidea connus, par Stephen Brusatte et Thomas Carr en 2016, la position de Lythronax a légèrement évolué au sein des tyrannosaurinés. Il y est placé dans une position à peine plus basale, comme montré par leur cladogramme ci-après[2] :

Tyrannosauridae
Albertosaurinae

Gorgosaurus Gorgosaurus flipped.png



Albertosaurus Albertosaurus NT small.jpg



Tyrannosaurinae

Alioramini

Qianzhousaurus Qianzhousaurus.jpg




Alioramus remotus Alioramus Life Restoration flipped.jpg



Alioramus altai








Nanuqsaurus Nanuqsaurus 2.png



Teratophoneus TeratophoneusNV.jpg





Lythronax Lythronax by Tomopteryx flipped.png





Daspletosaurus torosus Daspletosaurus torosus steveoc flipped.jpg



Daspletosaurus horneri





Zhuchengtyrannus Zhuchengtyrannus magnus reconstruction.jpg




Tarbosaurus Tarbosaurus Steveoc86 flipped.jpg



Tyrannosaurus Tyrannosaurus rex by durbed.jpg









Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) M. A. Loewen, R. B. Irmis, J. J. W. Sertich, P. J. Currie et S. D. Sampson, « Tyrant Dinosaur Evolution Tracks the Rise and Fall of Late Cretaceous Océans », PLoS One, vol. 8, no 11,‎ , e79420 (DOI 10.1371/journal.pone.0079420)
  2. a et b (en) Stephen Brusatte et Thomas D. Carr, « The phylogeny and evolutionary history of tyrannosauroid dinosaurs », Scientific Reports, no 20252,‎ (DOI 10.1038/srep20252)
  3. Maxime Lambert, « Le Lythronax, le plus vieil ancêtre du Tyrannosaurus rex jamais découvert », sur maxisciences.com, (consulté le 9 novembre 2013)
  4. (en) « 'Gore King of the Southwest', Lythronax argestes », Natural History Museum of Utah, (consulté le 22 novembre 2013)
  5. (en) Brady McCombs, « New dinosaur that predates T. rex found in Utah », Associated Press,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Alok Jha et David Hone, « 'King of Gore' joins T. rex family tree », sur The Guardian, (consulté le 6 novembre 2013)
  7. a et b Maxime Lambert, « Le Lythronax, le plus vieil ancêtre du Tyrannosaurus rex jamais découvert », sur http://www.maxisciences.com/, (consulté le 21 décembre 2015)
  8. a et b (en) « T. rex gets a new relative: Lythronax argestes, gore king of the south », sur Walking with dinosaurs, David Hone (consulté le 6 novembre 2013)
  9. (en) « Avant le T. rex, il y avait le Lythronax », sur 20minutes.fr, (consulté le 9 novembre 2013)
  10. (en) « New Dinosaur Species, Lythronax Argestes, Discovered In Utah », sur LiveScience, Stephanie Pappas (consulté le 8 novembre 2013)
  11. (en) « King of gore dinosaur was the 'bad grandpa' of tyrannosaurs », sur Los Angeles Times, Geoffrey Mohan (consulté le 8 novembre 2013)
  12. (en) A. R. Fiorillo et R. S. Tykoski, « A Diminutive New Tyrannosaur from the Top of the World », PLoS ONE, vol. 9, no 3,‎ , e91287 (DOI 10.1371/journal.pone.0091287, lire en ligne)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lythronax » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]