Dryptosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dryptosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de Dryptosaurus.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Clade Coelurosauria
Super-famille  Tyrannosauroidea
Famille  Dryptosauridae

Genre

 Dryptosaurus
Marsh, 1877

Nom binominal

 Dryptosaurus aquilunguis
(Cope, 1866)

Synonymes

Dryptosaurus (du grec « drypto », « déchirer » et « sauros », « lézard ») est un genre éteint de Tyrannosauroidea primitifs qui a vécu dans ce qui est maintenant l'est de l'Amérique du Nord durant le Maastrichtien, à la fin du Crétacé supérieur. Un célèbre tableau de Charles R. Knight, peint en 1896, en a fait l'un des dinosaures les plus largement connus, en dépit du peu de restes retrouvés. Le nom spécifique de l'espèce type, aquilunguis, dérive du latin et signifie « qui a des griffes comme un aigle ».

Description[modifier | modifier le code]

Squelettes reconstitués (interprétatifs) d'un combat entre deux Dryptosaurus,
au Musée d’État du New Jersey (en),
dans la même posture que celle de la peinture de Charles R. Knight en 1897 (voir ci-dessous).
Peinture du combat entre deux Laelaps, aujourd'hui Dryptosaurus, par Charles R. Knight en 1897.

Dryptosaurus mesurait environ 6,50 mètres de long, 1,80 mètre de haut au niveau des hanches et pesait environ 1,2 tonne. Comme son cousin Eotyrannus, il avait les bras assez longs et terminés par trois doigts. Chacun de ces doigts était terminé par un ongle long de 25 centimètres analogue à une griffe d'aigle[1], d'où son nom d'espèce.

Découverte et espèces[modifier | modifier le code]

En 1866, un squelette incomplet (ANSP 9995) a été trouvé dans le New Jersey par des travailleurs dans une carrière à la partie supérieure de la formation de la Nouvelle-Égypte[1]. Le paléontologue Edward Drinker Cope décrivit les restes et nomma la créature Laelaps (« vent d'orage », du nom de Lélaps, un chien qui dans la mythologie grecque n'avait jamais laissé échapper une proie lorsqu'il était à la chasse)[2]. Laelaps a été l'un des premiers dinosaures décrits en Amérique du Nord (après Hadrosaurus, Aublysodon et Trachodon). Par la suite, on a découvert que le nom Laelaps avait déjà été donné à un genre d'acariens, et celui qui fut le rival de Cope tout au long de sa vie, Othniel Charles Marsh, changea le nom en Dryptosaurus en 1877.

Au XIXe siècle, de nombreuses espèces de théropodes découverts en Amérique du Nord sont rattachés au genre Dryptosaurus (souvent Laelaps), avant d'être reclassés dans des genres différents. Une seconde espèce est parfois reconnue aujourd'hui : D. macropus. Connu par une partie de patte arrière trouvée dans la formation de Navesink (probablement à peu de la même époque que la formation de New Eagle), Joseph Leidy classa initialement le spécimen dans le genre Coelosaurus. Plus tard, Cope constata qu'il fallait le nommer Laelas macropus, le différenciant de l'échantillon déjà connu sous le nom Dryptosaurus par ses orteils. Par la suite, la plupart des scientifiques ont conclu qu'il appartenait bien probablement au genre Coelosaurus mais, en 2004, le paléontologue R. Thomas Holtz l'a classé comme genre indéterminé des Tyrannosauroidea, peut-être à rattacher au genre Dryptosaurus[3]. En 2017, Chan-gyu Yun définit le genre Teihivenator et classe les restes fossiles dans l'espèce Teihivenator macropus[4].

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Bien qu'il s'agisse certainement d'un carnivore, la rareté des dinosaures du Crétacé connus sur la côte Est des États-Unis rende difficile la détermination du régime alimentaire de Dryptosaurus[1]. On sait que les hadrosauridés vivaient à la même époque et au même endroit que Dryptosaurus, sur l'île-continent des Appalaches, et ils ont peut-être joué un rôle de premier plan dans son alimentation. Les nodosaures étaient également présents, bien que moins susceptibles d'être chassés à cause de leur blindage[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Dryptosaurus a été classé successivement dans un certain nombre de familles de théropodes. Initialement considéré comme un mégalosauridé par Cope, il a ensuite été affecté à sa propre famille, les Dryptosauridae, par Marsh en 1890.

Les études phylogénétiques menées dans les années 1990 ont montré qu'il s'agissait d'un coelurosaurien, même si sa place exacte au sein de ce groupe restait incertaine[5]. En 2005, la découvert d'un fossile presque complet d'un nouveau genre, Appalachiosaurus, proche parent de Dryptosaurus a clairement démontré qu'il s'agissait d'un genre basal de la super-famille des Tyrannosauroidea[6], ce qui a été confirmé par les études phylogénétiques des années 2010[7],[8].

Dryptosaurus était le seul grand carnivore connu dans l'Est américain avant la découverte d’Appalachiosaurus[6].

Cladogrammes[modifier | modifier le code]

L'analyse phylogénétique (maximum de parcimonie) des Tyrannosauroidea, réalisée en 2016 par Stephen Brusatte et Thomas Carr, montre la position de Dryptosaurus au sein de cette super-famille[8] :

Tyrannosauroidea
Proceratosauridae


Kileskus



Proceratosaurus



Guanlong Guanlong wucaii by durbed flipped.jpg



Yutyrannus Yutyrannus huali.png



Sinotyrannus S. kazuoensis restoration (flipped).jpg






Dilong Dilong paradoxus VQER 35.JPG





Stokesosaurus Stokesosaurus by Tom Parker.png



Juratyrant



Eotyrannus





Xiongguanlong




Dryptosaurus Dryptosaurus by Durbed.jpg




Raptorex




Appalachiosaurus Appalachiosaurus montgomeriensis flipped.jpg




Bistahieversor


Tyrannosauridae

Albertosaurinae



Tyrannosaurinae











Le cladogramme de 2013, établi par Loewen et ses collègues en 2013, était assez semblable[7] :

Tyrannosauroidea
Proceratosauridae


Proceratosaurus bradleyi



Kileskus aristotocus



Guanlong wucaii





Sinotyrannus kazuoensis




Juratyrant langhami



Stokesosaurus clevelandi







Dilong paradoxus




Eotyrannus lengi




Bagaraatan ostromi




Raptorex kriegsteini




Dryptosaurus aquilunguis





Alectrosaurus olseni



Xiongguanlong baimoensis





Appalachiosaurus montgomeriensis





Alioramus altai



Alioramus remotus




Tyrannosauridae











Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) "Dryptosaurus." In: Peter Dodson & Brooks Britt et al.. The Age of Dinosaurs. Publications International, LTD. p. 112-113. (ISBN 0-7853-0443-6)
  2. (en) E. E. Cope, « Discovery of a gigantic dinosaur in the Cretaceous of New Jersey », Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 18,‎ , p. 275-279.
  3. (en) T.R. Holtz (2004). Tyrannosauroidea. Pp. 111-136 in Weishampel, Dodson and Osmolska (eds). The Dinosauria (second edition). University of California Press, Berkeley.
  4. (en) Chan-gyu Yun, « Teihivenator gen. nov., A new generic name for the Tyrannosauroid Dinosaur "Laelaps" Macropus (Cope, 1868; preoccupied by Koch, 1836) », Journal of Zoological and Bioscience Research, vol. 4, no 2,‎ (DOI 10.24896/10.24896/jzbr.2017422, lire en ligne)
  5. (en) Ken Carpenter, Dale A. Russell, Donald Baird et R. Denton, « Redescription of the holotype of Dryptosaurus aquilunguis (Dinosauria: Theropoda) from the Upper Cretaceous of New Jersey », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 17, no 3,‎ , p. 561–573 (DOI 10.1080/02724634.1997.10011003, lire en ligne)
  6. a et b (en) Carr, T.D., Williamson, T.E. et Schwimmer, D.R., « A new genus and species of tyrannosauroid from the Late Cretaceous (middle Campanian) Demopolis Formation of Alabama », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 25, no 1,‎ , p. 119–143 (DOI 10.1671/0272-4634(2005)025[0119:ANGASO]2.0.CO;2)
  7. a et b (en) M.A. Loewen, R.B. Irmis, J.J.W. Sertich, P. J. Currie et S. D. Sampson, « Tyrant Dinosaur Evolution Tracks the Rise and Fall of Late Cretaceous Oceans », PLoS ONE, vol. 8, no 11,‎ , e79420 (DOI 10.1371/journal.pone.0079420)
  8. a et b (en) Stephen Brusatte et Thomas D. Carr, « The phylogeny and evolutionary history of tyrannosauroid dinosaurs », Scientific Reports, no 20252,‎ (DOI 10.1038/srep20252)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Dryptosaurus » (voir la liste des auteurs).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]