NGC 4861

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 4861
Image illustrative de l’article NGC 4861
La galaxie spirale barrée NGC 4861
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Chiens de chasse
Ascension droite (α) 12h 59m 02,3s [1]
Déclinaison (δ) 34° 51′ 34″  [1]
Magnitude apparente (V) 13,5 [2]
14,1 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 15,57 mag/am2 [a]
Dimensions apparentes (V) 4,2 × 1,6 [2]
Décalage vers le rouge 0,002785 ± 0,000003 [1]
Angle de position 15° [2]

Localisation dans la constellation : Chiens de chasse

(Voir situation dans la constellation : Chiens de chasse)
Canes Venatici IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 835 ± 1 km/s  [b]
Distance 8,5 ± 1,5 Mpc (∼27,7 millions d'a.l.)[c]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(s)m?[1],[3] SBm[4],[2]
Dimensions 34 000 a.l. [d]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel [3]
Date [3]
Désignation(s) IC 3961
PGC 44536
UGC 8098
MCG 6-29-3
MK 59
1ZW 49
Arp 266
VV 797
KCPG 362A
CGCG 189-5
KUG 1256+351 [2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 4861 est une galaxie spirale barrée de type magellanique située dans la constellation des Chiens de chasse à environ 38 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 4861 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785. Cette galaxie a aussi été observée par l'astronome allemand Max Wolf le et elle a été inscrite à l'Index Catalogue sous la cote IC 3961[3].

NGC 4861 par le télescope spatial Hubble.

Près d'une dizaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge redshift) donnent une distance de 7,510 ± 4,664 Mpc (∼24,5 millions d'a.l.)[5], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[e].

Classification[modifier | modifier le code]

Même si l'on mentionne en certains endroits que son aspect, avec une tête lumineuse et une queue pâle, convient à une galaxie naine irrégulière[6],[7], toutes les autres sources consultées s'entendent sur la classification de cette galaxie, c'est une spirale barrée de type magellanique. Cette galaxie a peut-être l'aspect d'une galaxie irrégulière, mais avec une taille fort probablement supérieure à 23 000 années-lumière (voir prochaine section), il ne s'agit définitivement pas d'une galaxie naine.

Distance de NGC 4861[modifier | modifier le code]

Le calcul de sa distance en utilisant loi de Hubble donne une valeur de 11,7 ± 0,8 Mpc (∼38,2 millions d'a.l.)[e]. Il faut cependant souligner qu'avec une vitesse radiale de 835 km/s, le calcul de la distance à partir du décalage vers le rouge peut conduire à une valeur éloignée de la distance réelle, car la vitesse propre de la galaxie peut dans certains cas s'additionner (elle s'éloigne de la Voie lactée) ou se soustraire (elle s'approche) à la vitesse due à l'expansion de l'Univers.

À ce jour, huit mesures indépedantes du décalage donne un intervalle de distances allant de 3,72 à 17,8 Mpc[5]. Les trois mesures réalisées depuis 2009 donnent cependant des valeurs plus cohérentes de 7,31, 7,59 et 9,95 Mpc[5], pour une moyenne de 8,28 Mpc (27 Mal). On peut raisonnablement supposé que la distance de cette galaxie se situe entre 7 et 10 Mpc, soit à 8,5 ± 1,5 Mpc (∼27,7 millions d'a.l.)[c]. Sa taille maximale serait alors comprise entre 23 et 40 kal[d].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La classe de luminosité de NGC 4861 est V et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé. De plus c'est une galaxie à sursaut de formation d'étoiles[1].

NGC 4861 figurent dans l'atlas des galaxies particulières de Halton Arp sous la cote Arp 266[8]. Arp mentionne la présence d'un noeud brillant à l'extrémité sud de la galaxie.

Le noeud brillant est désigné Mrk 59 par la base de données Simbad[9], alors que cette désignation semble s'appliquer à toute la galaxie[2]. Cette désignation signifie qu'elle est inscrite dans le catalogue de Markarian et qu'elle brille dans le domaine de l'ultraviolet.

Groupe de NGC 5005[modifier | modifier le code]

Selon A. M. Garcia, NGC 4861 fait partie du Groupe de NGC 5005. Ce groupe de galaxies compte au moins 16 membres : NGC 5002, NGC 5005, NGC 5014, NGC 5033, NGC 5107, NGC 5112, IC 4182, IC 4213, UGC 8181, UGC 8246, UGC 8261, UGC 8303, UGC 8314, UGC 8315 et UGC 8323[10].

Abraham Mahtessian mentionne aussi l'existence de ce groupe, mais il n'y figure que quatre galaxies, soit NGC 5005, NGC 5014, NGC 5033 et IC 4213[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  2. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  3. a et b Les trois plus récentes mesures indépedantes du décalage vers le rouge
  4. a et b On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e  (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour PGC 83717 (consulté le 14 janvier 2021)
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 4800 à 4899 »
  3. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 14 janvier 2021)
  4. (en) « NGC 4861 sur HyperLeda » (consulté le 14 janvier 2021)
  5. a b et c « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 14 janvier 2021)
  6. (en) « Starbirth with a chance of winds? » (consulté le 5 janvier 2021)
  7. J. van Eymeren, M. Marcelin, B. S. Koribalski, R.-J. Dettmar, D. J. Bomans, J.-L. Gach et P. Balard, « A kinematic study of the irregular dwarf galaxy NGC 4861 using H I and H$\alpha $ observations », Astronomy & Astrophysics, vol. 505, no 1,‎ , p. 105-116 (DOI 10.1051/0004-6361/200911766, lire en ligne [html])
  8. Arp Halton, « Atlas of Peculiar Galaxies », Astrophysical Journal Supplement, vol. 14,‎ , table 1, p13 (DOI 10.1086/190147, Bibcode 1966ApJS...14....1A, lire en ligne)
  9. (en) « Mrk 59 -- Active Galaxy Nucleus » (consulté le 15 janvier 2021)
  10. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  11. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le 21 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 4853  •  NGC 4854  •  NGC 4855  •  NGC 4856  •  NGC 4857  •  NGC 4858  •  NGC 4859  •  NGC 4860  •  NGC 4861  •  NGC 4862  •  NGC 4863  •  NGC 4864  •  NGC 4865  •  NGC 4866  •  NGC 4867  •  NGC 4868  •  NGC 4869