NGC 4650A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

NGC 4650A
Image illustrative de l’article NGC 4650A
NGC 4650A vue par le télescope spatial Hubble[1].
Découverte
Désignations ESO 322-69
PGC 042951
PRC A-5
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite 12h 44m 49,069s[2]
Déclinaison −40° 42′ 51,28″[2]
Vitesse radiale 2 837 km/s[2]
Distance 115 millions d'années-lumière (35 Mpc)[3]
Magnitude app. 13,9[4]
Dimensions app. 1,6 × 0,8 minute d'arc[4]
Constellation Centaure

Localisation dans la constellation : Centaure

(Voir situation dans la constellation : Centaure)
Centaurus IAU.svg
Caractéristiques
Type Galaxie à anneau polaire

NGC 4650A est une galaxie à anneau polaire située dans le constellation du Centaure à environ 115 millions d'années-lumière (35 Mpc) de la Voie lactée. C'est l'une des plus emblématiques galaxies ayant cette structure atypique, dont on dénombre une centaine d'occurrences. L'origine de cette morphologie particulière n'est d'ailleurs pas pleinement comprise. Elle pourrait être le fruit d'une collision de galaxies intervenue dans un passé suffisamment lointain, sans doute plus d'un milliard d'années. Le disque jaunâtre est constitué d'une population uniforme de vieilles étoiles rouges d'au moins 3 à 5 milliards d'années[3] peut-être issues de l'une de ces galaxies en interaction, tandis que l'anneau bleuâtre est constitué d'étoiles plus jeunes de type OB formées il y a moins d'un milliard d'années.

L'anneau polaire ne montre aucune structure spirale identifiable et ne s'inscrit visiblement pas dans un plan, puisque des étoiles se forment au-dessus du plan médian d'un côté et en dessous de ce plan de l'autre côté. Il contient beaucoup de gaz froid, contrairement au disque principal qui en est quasiment dépourvu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) HubbleSite – 6 mai 1999 « Internet Voters Get Two Galaxies in One from Hubble ».
  2. a b et c (en) NGC 4650A sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  3. a et b (en) J. S. Gallagher, L. S. Sparke, L. D. Matthews, L. M. Frattare, J. English, A. L. Kinney, E. Iodice et M. Arnaboldi, « Wide Field Planetary Camera 2 Observations of the Polar Ring Galaxy NGC 4650A », The Astrophysical Journal, vol. 568, no 1,‎ , p. 1999-209 (lire en ligne) DOI:10.1086/338762
  4. a et b (en) NASA/IPAC EXTRAGALACTIC DATABASE « NGC 4650A »