NGC 4593

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 4593
Image illustrative de l’article NGC 4593
La galaxie spirale barrée NGC 4593
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Vierge
Ascension droite (α) 12h 39m 39,4s[1]
Déclinaison (δ) −05° 20′ 39″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,9[2]
11,7 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,53 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 3,9 × 2,9[2]
Décalage vers le rouge 0,009000 ± 0,000127[1]
Angle de position 114°[2]

Localisation dans la constellation : Vierge

(Voir situation dans la constellation : Vierge)
Virgo IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 2 698 ± 38 km/s [4]
Distance 37,7 ± 3,1 Mpc (∼123 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie (R)SB(rs)b[1],[6] SBb[2],[7]
Dimensions 139 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 42375
MCG -1-32-32
MK 1330
IRAS 12370-0504 [2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 4593 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation de la Vierge à environ 123 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Cette galaxie a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784.

NGC 4593 a été utilisé par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique (R')SB(rs)ab dans son atlas des galaxies[9],[10].

La classe de luminosité de NGC 4593 est II et elle présente une large raie HI. C'est aussi une galaxie active de type Seyfert 1[1]. De plus, c'est une galaxie dont le noyau brille dans le domaine de l'ultraviolet. Elle est inscrite dans le catalogue de Markarian sous la cote Mrk 1330 (MK 1330)[2].

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 34,688 ± 15,563 Mpc (∼113 millions d'a.l.)[11], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[5].

Image du télescope spatial Hubble[modifier | modifier le code]

NGC 4593 par le télescope spatial Hubble (Judy Schmidt).

Une magnifique image du centre de la galaxie a été réalisée par Judy Schmidt à partir des données captées par le télescope spatial Hubble. Au sujet du bulbe de la galaxie, elle écrit que deux larges bras spiraux se rejoingnent pour former un cercle faisant partie d'une immense barre[12]. En regardant l'ensemble de la galaxie, il y a une autre paire de bras spiraux qui se rejoignent presque, car un seul rejoint le centre de la galaxie où se trouve un noyau actif (AGN) intensément brillant comparé au reste de la galaxie[12]. Cette structure est très visible sur l'image du relevé Pan-STARRS. Cette partie de la galaxie est d'un bleu vif («very blue») en raison de la couleur choisie pour représenter les radiations ultraviolettes[12].

Un disque entourant le noyau[modifier | modifier le code]

Grâce aux observation du télescope spatial Hubble, on a détecté un disque de formation d'étoiles autour du noyau de NGC 4593. La taille de son demi-grand axe est égale à 880 pc (~2870 années-lumière)[13].

Trou noir supermassif et rayonnement X[modifier | modifier le code]

En utilisant une méhotde basée sur la réverbération de la lumière (Reverberation mapping (en)), des astronomes ont réussi à déterminer la masse du trou noir supermassif qui se trouve au centre de NGC 4593 avec une assez bonne précision. Le résultat obtenu donne une valeur de (9,8 ± 2,1) x 106 , soit une valeur approchant les 10 millions de masses solaires[14], un trou noir supermassif de masse relativement petite.

C'est la présence de ce trou noir entouré d'un disque d'accrétion qui est à l'origine des émissions de rayon X et du rayonnement UV ainsi que l'activité Seyfert de la galaxie[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 4593 (consulté le )
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 4500 à 4599 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. (en) « NGC 4593 sur HyperLeda » (consulté le )
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. Atlas des galaxies de Vaucouleurs sur le site du professeur Seligman, NGC 4593
  10. (en) « The Galaxy Morphology Website, NGC 4593 » (consulté le )
  11. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  12. a b et c (en) « Judy Schmidt »
  13. S. Comerón, J. H. Knapen, J. E. Beckman, E. Laurikainen, H. Salo, I. Martínez-Valpuesta et R. J. Buta, « AINUR: Atlas of Images of NUclear Rings », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 402#4,‎ , p. 2462-2490 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2009.16057.x, Bibcode 2010MNRAS.402.2462C, lire en ligne [PDF])
  14. Kelly D. Denney, Misty C. Bentz, Bradley M. Peterson et et al., « THE MASS OF THE BLACK HOLE IN THE SEYFERT 1 GALAXY NGC 4593 FROM REVERBERATION MAPPING », The American Astronomical Society, vol. 653, no 1,‎ , p. 152-158 (lire en ligne [html])
  15. I M McHardy, S D Connolly, K Horne et et al., « X-ray/UV/optical variability of NGC 4593 with Swift: reprocessing of X-rays by an extended reprocessor », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 480, no 3,‎ , p. 2881-2897 (DOI 10.1093/mnras/sty1983, lire en ligne [PDF])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 4585  •  NGC 4586  •  NGC 4587  •  NGC 4588  •  NGC 4589  •  NGC 4590  •  NGC 4591  •  NGC 4592  •  NGC 4593  •  NGC 4594  •  NGC 4595  •  NGC 4596  •  NGC 4597  •  NGC 4598  •  NGC 4599  •  NGC 4600  •  NGC 4601