NGC 4605

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 4605
Image illustrative de l’article NGC 4605
La galaxie spirale barrée NGC 4605
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Grande Ourse
Ascension droite (α) 12h 39m 59,4s[1]
Déclinaison (δ) 61° 36′ 33″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,3[2]
10,9 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,18 mag/am2[a]
Dimensions apparentes (V) 5,9 × 2,4[2]
Décalage vers le rouge 0,000454 ± 0,000010[1]
Angle de position 125°[2]

Localisation dans la constellation : Grande Ourse

(Voir situation dans la constellation : Grande Ourse)
Ursa Major IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 136 ± 3 km/s [b]
Distance 4,882 ± 0,737 Mpc (∼15,9 millions d'a.l.)[3]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(s)c pec[1] SBc? pec[4] SBc/P[2] SBc[5]
Dimensions 27 000 a.l.[c]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[4]
Date [4]
Désignation(s) PGC 42408
UGC 7831
MCG 10-18-74
CGCG 293-31
KARA 543
IRAS 12378+6152 [2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 4605 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation de la Grande Ourse à environ 16 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 4605 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1790.

NGC 4605 par le télescope spatial Hubble.
NGC 4605 en ultraviolet par GALEX.

La classe de luminosité de NGC 4605 est III et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé[1].

Distance de NGC 4605[modifier | modifier le code]

La vitesse radiale de 136 km/s de cette galaxie est faible et on ne peut employer la loi de loi de Hubble pour calculer sa distance. Le résultat donne 1,90 ± 0,17 Mpc (∼6,2 millions d'a.l.)[d]. Heureusement, plus d'une dizaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) ont été réalisées. La distance moyenne obtenue est égale à 4,882 ± 0,737 Mpc (∼15,9 millions d'a.l.)[3]

Groupe de M81 et matière noire[modifier | modifier le code]

Selon le site du télescope spatial Hubble, NGC 4605 fait partie du groupe de M81[6]. C'est aussi l'avis de Karachentsev et Kaisin dans un article publié en 2007[7], mais NGC 4605 n'apparaissait pas dans l'article publiée par Karachentsev en 2005[8]. La base de données NASA/IPAC mentionne la possible appartenance de NGC 4605 à un groupe en se basant sur un article de de Vaucouleurs publié en 1975[1]. Le groupe de M81 fait partie de l'amas de la Vierge, l'un des amas du superamas de la Vierge dont fait aussi partie le Groupe local[6].

Le groupe de M81 est connu pour contenir des galaxies inhabituelles dont plusieurs proviennent de collisions entre les galaxies. La forme assez irrégulière de NGC 4605 cadre bien avec la famille des galaxies perturbées du groupe de M81[6]. Que NGC 4605 appartienne à ce groupe ou non, elle est l'une des galaxies suffisamment rapprochées pour permettre la résolution de ses étoiles par les grands télescopes. Elle est donc utilisée par les astronomes pour tester nos connaissances sur la naissance et l'évolution des étoiles. NGC 4605 est aussi utilisé comme terrain d'essai pour l'étude de la matière noire[6]. Les observations de NGC 4605 montrent que la façon dont la matière noire se propage dans son halo n'est pas tout à fait conforme à ce que prédisent ces modèles[6],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  2. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  3. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  4. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 4605 (consulté le 17 septembre 2020)
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 4600 à 4699 »
  3. a et b « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 17 septembre 2020)
  4. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 17 septembre 2020)
  5. (en) « NGC 4605 sur HyperLeda » (consulté le 17 septembre 2020)
  6. a b c d et e (en) « Hubble Space Telescope, The scale of the Universe » (consulté le 17 septembre 2020)
  7. Igor D. Karachentsev et Serafim S. Kaisin, « A View of the M81 Galaxy Group via the Hα Window », The Astronomical Journal, vol. 133, no 5,‎ , p. 1883-1902 (DOI 10.1086/512127, Bibcode 2007AJ....133.1883K, lire en ligne [PDF])
  8. (en) I. D. Karachentsev, « The Local Group and Other Neighboring Galaxy Groups », The Astronomical Journal, vol. 129, no 1,‎ , p. 178-188 (lire en ligne) DOI:10.1086/426368
  9. (en) Alberto D. Bolatto, Joshua D. Simon, Adam Leroy et Leo Blitz, « The Density Profile of the Dark Matter Halo of NGC 4605 », The Astrophysical Journal, vol. 565, no 1,‎ , p. 238-243 (DOI 10.1086/324596, lire en ligne [PDF])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 4597  •  NGC 4598  •  NGC 4599  •  NGC 4600  •  NGC 4601  •  NGC 4602  •  NGC 4603  •  NGC 4604  •  NGC 4605  •  NGC 4606  •  NGC 4607  •  NGC 4608  •  NGC 4609  •  NGC 4610  •  NGC 4611  •  NGC 4612  •  NGC 4613