NGC 4817

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 4817
Image illustrative de l’article NGC 4817
La galaxie elliptique 4817
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Chevelure de Bérénice
Ascension droite (α) 12h 56m 29,8s [1]
Déclinaison (δ) 27° 56′ 24″  [1]
Magnitude apparente (V) 14,7 [2]
15,7 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,19 mag/am2 [a]
Dimensions apparentes (V) 0,5 × 0,5 [2]
Décalage vers le rouge 0,022242 ± 0,000031 [1]
Angle de position N/A [2]

Localisation dans la constellation : Chevelure de Bérénice

(Voir situation dans la constellation : Chevelure de Bérénice)
Coma Berenices IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 6 668 ± 9 km/s  [b]
Distance 93,1 ± 6,5 Mpc (∼304 millions d'a.l.[c]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie elliptique
Type de galaxie E[1],[3] C[2] C?[4]
Dimensions 44 000 a.l. [d]
Découverte
Découvreur(s) Guillaume Bigourdan [4]
Date [4]
Désignation(s) PGC 83663
NPM1G +28.0248
DRCG 27-140 [2]
ABELL 1656:[D80] 140[1]
Liste des galaxies elliptiques

NGC 4817 est une galaxie elliptique (compacte?) située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice à environ 304 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 4817 a été découvert par l'astronome français Guillaume Bigourdan en 1885.

La désignation DRCG 27-140 est utilisée par Wolfgang Steinicke pour indiquer que cette galaxie figure au catalogue des amas galactiques d'Alan Dressler. Les nombres 27 et 140 indiquent respectivement que c'est le 27e amas de la liste, soit Abell 1656 (l'amas de la Chevelure de Bérénice), et la 140e galaxie de cet amas[5]. Cette même galaxie est aussi désignée par ABELL 1656:[D80] 140 par la base de données NASA/IPAC[1], ce qui est équivalent. Dressler indique que NGC 4817 est une galaxie elliptique de type E.

Notons NGC 4817 se situe dans la même région de la sphère céleste que les galaxies du groupe de NGC 4889. La distance des galaxies de ce groupe est égale à 101,1 ± 9,0 Mpc (∼330 millions d'a.l.), ce qui est comparable à la distance de NGC 4889. Toutes les galaxies du groupe de NGC 4889 sont également membre de l'amas de la Chevelure de Bérénice. NGC 4817 pourrait donc aussi être un membre de ce groupe, mais elle n'apparait pas dans la liste des galaxies retenues par Abraham Mahtessian dans un article publié en 1998[6].

Deux mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 122,500 ± 10,607 Mpc (∼400 millions d'a.l.)[7], ce qui est à l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[c].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La brilhttps://translate.google.ca/?hl=frlance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  2. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  3. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  4. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f  (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 4817 (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 4800 à 4899 »
  3. (en) « NGC 4817 sur HyperLeda » (consulté le )
  4. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  5. Alan Dressler, « A CATALOG OF MORPHOLOGICAL TYPES IN 55 RICH CLUSTERS OF GALAXIES », The Astrophysical Journal Supplement Series, vol. 42,‎ , p. 565-609 (DOI 10.1086/190663, Bibcode 1980ApJS...42..565D, lire en ligne [PDF])
  6. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le )
  7. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 4809  •  NGC 4810  •  NGC 4811  •  NGC 4812  •  NGC 4813  •  NGC 4814  •  NGC 4815  •  NGC 4816  •  NGC 4817  •  NGC 4818  •  NGC 4819  •  NGC 4820  •  NGC 4821  •  NGC 4822  •  NGC 4823  •  NGC 4824  •  NGC 4825