NGC 4523

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGC 4523
Image illustrative de l’article NGC 4523
La galaxie spirale barrée NGC 4523
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Chevelure de Bérénice
Ascension droite (α) 12h 33m 48,0s[1]
Déclinaison (δ) 15° 10′ 06″ [1]
Magnitude apparente (V) 14,1[2]
14,4 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 15,44 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,9 × 1,8[2]
Décalage vers le rouge 0,000874 ± 0,000013[1]
Angle de position 45°[2]

Localisation dans la constellation : Chevelure de Bérénice

(Voir situation dans la constellation : Chevelure de Bérénice)
Coma Berenices IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 262 ± 4 km/s[4]
Distance 16,700 ± 7,704 Mpc (∼54,5 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SAB(s)m[1] SAB(s)m?[6] SBm[7],[2]
Dimensions 29 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) Heinrich d'Arrest[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 41746
UGC 7713
MCG 3-32-68
DDO 135
IRAS 12313+1526
CGCG 99-89
VCC 1524 [2]
Liste des galaxies spirales barrées

NGC 4523 est une galaxie spirale barrée de type magellanique. Elle est située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice à environ 54 millions d'années-lumière. NGC 4523 a été découvert par l'astronome prussien Heinrich d'Arrest en 1865.

La classe de luminosité de NGC 4523 est V et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé[1].

Avec une brillance de surface égale à 15.44 mag/am2, on peut qualifier NGC 3464 de galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness). Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant.

Distance de NGC 4523[modifier | modifier le code]

La vitesse radiale de 262 km/s de cette galaxie est faible et on ne peut employer la loi de loi de Hubble pour calculer sa distance. Le résultat donne 3,66 ± 0,31 Mpc (∼11,9 millions d'a.l.)[9].

À ce jour, cinq mesures mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) ont été réalisées et elles donnent une distance moyenne de 16,700 ± 7,704 Mpc (∼54,5 millions d'a.l.)[5]. Trois estimations de la distance de NGC 4523 sont basées sur la loi de Tully-Fisher et les valeurs obtenues vont de 16,8 à 27,1 Mpc. Les deux autres estimations sont basées sur l'observation des étoiles les plus brillantes de la galaxies. L'une de ces estimations donne une distance improbable de 6,4 Mpc (article non disponible!) et l'autre une valeur moyenne de 13,2. Cette étude est basée sur l'observation des étoiles supergéantes jaunes et bleues. Les valeurs obtenues pour leur distance vont de 11 à 15 Mpc[10].

Bien que NGC 4523 ne figure dans aucun groupe des sources consultées, sa désignation VCC 1524 (Virgo Cluster Catalogue) indique qu'elle fait partie de l'amas de la Vierge[11].

Supernova[modifier | modifier le code]

La supernova SN 1999gq a été découverte le 23 décembre dans NGC 4523 par Papenkova et Li dans le cadre du programme LOSS (Lick Observatory Supernova Search) de l'Observatoire de Lick[12]. Cette supernova était de type II[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 4523 (consulté le 21 août 2020)
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 4500 à 4599 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 20 août 2020)
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 21 août 2020)
  7. (en) « NGC 4523 sur HyperLeda » (consulté le 21 août 2020)
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho
  10. T. Shanks, N. R. Tanvir, J. V. Major, A. P. Doel, C. N. Dunlop et R. M. Myers, « High-resolution imaging of Virgo cluster galaxies. II. Detection of the brightest stars in NGC 4523. », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 256,‎ , p. 29P-32P (DOI 10.1093/mnras/256.1.29P, Bibcode 1992MNRAS.256P..29S, lire en ligne)
  11. B. Binggeli, A. Sandage et G.A. Tammann, « Studies of the Virgo cluster. II. A catalog of 2096 galaxies in the Virgo cluster area. », Astronomical Journal, vol. 90,‎ , p. 1681-1758 (DOI 10.1086/113874, Bibcode 1985AJ.....90.1681B)
  12. (en) « IAUC 7337: 1999go; 1999gp; 1999gq; V1494 Aql » (consulté le 21 août 2020)
  13. (en) « TRANSIENT NAME SERVER, SN 1999gq » (consulté le 21 août 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 4515  •  NGC 4516  •  NGC 4517  •  NGC 4518  •  NGC 4519  •  NGC 4520  •  NGC 4521  •  NGC 4522  •  NGC 4523  •  NGC 4524  •  NGC 4525  •  NGC 4526  •  NGC 4527  •  NGC 4528  •  NGC 4529  •  NGC 4530  •  NGC 4531