Miskolc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miskolc
Centre-ville de Miskolc
Centre-ville de Miskolc
Blason de Miskolc
Drapeau de Miskolc
(Voir carte Hongrie administrative)
Miskolc
(Voir carte Hongrie topographique)
Miskolc
Administration
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Comitat
(megye)
Drapeau de Borsod-Abaúj-Zemplén Borsod-Abaúj-Zemplén
(Hongrie septentrionale)
District
(járás)
Miskolc
Rang Ville de droit comital et siège du comitat
Bourgmestre
(polgármester)
Ákos Kriza (Fidesz-KDNP)
(2014-2018)
Code postal 3500–3549
Indicatif téléphonique (+36) 46
Démographie
Population 159 554 hab. ()
Densité 674 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 15″ nord, 20° 47′ 30″ est
Superficie 23 666 ha = 236,66 km2
Divers
Collectivités des minorités Bulgares, Tsiganes, Grecs, Croates, Polonais, Allemands, Ruthènes, Serbes, Slovaques, Ukrainiens (1er janv. 2011)
Identités ethniques
(nemzetiségi kötődés)
Hongrois 95,7 %, Tsiganes 2,2 %, Grecs 0,1 %, Allemands 0,3 %, Slovaques 0,3 % (2001)
Religions catholiques 42,3 %, grecs-catholiques 6,7 %, réformés 22,5 %, évangéliques 1,4 %, autres confessions 1,1 %, sans religion 14,9 % (2001)
Liens
Site web www.miskolc.hu
Sources
Office central de statistiques (KSH)
Élections municipales 2014

Miskolc ([ˈmiʃkolts], en slovaque : Miškovec) est une localité de Hongrie, ville de droit comital et chef-lieu du district de Miskolc et du comitat de Borsod-Abaúj-Zemplén. Elle est située dans le nord-est du pays, à l'est du Bükk et au nord de l'Alföld. Sa population s'élevait à 169 226 habitants en 2010.

Miskolc a un passé fortement lié aux industries lourdes mais également à son rôle de carrefour culturel et commercial entre la grande plaine hongroise et l'arc nord-est des Carpates.

Site[modifier | modifier le code]

Miskolc occupe une position de carrefour entre différentes régions géographiques : à l'est du massif du Bükk, dans la vallée des rivières Sajó, Hejő et Szinva, au nord de l'Alföld.

Les limites administratives de la ville dessinent un périmètre d'une surface totale de 236,68 km², dont la zone la plus urbanisée représente 58,02 km². Miskolc a intégré progressivement de nombreuses localités situées dans son aire urbaine (Diósgyőr et Hejőcsaba en 1945 ; Görömböly, Szirma et Hámor en 1950 ; Bükkszentlászló en 1981).

La déclivité est progressive, la différence de niveau entre le point le plus haut et le point le plus bas est d'environ 800 mètres. Le point culminant de Miskolc est le Borovnyák-tető (945 m) et le point le plus bas se situe dans le lit du Sajó (110–120 m).

Nom et attributs[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Miskolc tire son nom du clan Miskóc, une des branches du clan Bors. La première occurrence connue du toponyme remonte à la Gesta Hungarorum (« que nunc uocatur miscoucy », 1173).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Miskolc Blason '
Détails Officiel
Alias
Alias du blason de Miskolc
Blasonnement inconnu

Armes avec ornements extérieurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Miskolc est une ville très ancienne, les recherches archéologiques montrent des traces paléolithiques, prouvant une occupation humaine depuis 70 000 ans. Ses premiers occupants connus furent les Cotini, une tribu celte.

L'occupation hongroise débuta à la fin du IXe siècle. La ville prit le nom du clan Miskóc et la première mention de cette appellation remonte aux années 1210. Le clan Miskóc céda sa domination quand le roi Charles Ier étendit sa puissance face à Máté Csák.

En 1946, le 30 juillet et le 1er août, soit après la Seconde Guerre mondiale, des difficultés économiques et un antisémitisme latent parmi certains habitants aboutissent au pogrom de Miskolc. Ces émeutes anti-juives conduisent à la mort d'un juif accusé de pratiquer le marché noir et d'un policier juif, tous deux lynchés par la foule. Elles firent également un blessé[1].

Équipements[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Miskolc comporte une université (Miskolci Egyetem).

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La ville est dotée d'un tramway comportant deux lignes.

Économie[modifier | modifier le code]

Bien que Miskolc soit généralement considéré comme une cité industrielle, et bien que le développement principal soit lié à l'industrialisation pendant la période socialiste, l'industrie (y compris la métallurgie) a une longue histoire avec la ville.

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Quartiers et localités associées[modifier | modifier le code]

Les quartiers de Miskolc sont les suivants :

De nombreuses localités ont été rattachées administrativement à Miskolc après la Seconde Guerre mondiale. Situées en grande périphérie, leur urbanisation n'est parfois pas continue avec celle de la ville.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

La plupart des édifices notables de Miskolc se situe sur l'artère commerçante Széchenyi István út (plus connue sous ses surnoms Széchenyi utca ou Fő utca), ainsi que dans un rayon d'un kilomètre. Il en va notamment de l'architecture civile, au premier rang de laquelle l'Hôtel de ville, la Gare de Miskolc-Tiszai ou encore le Théâtre national. On trouve également dans l'hyper-centre (quartier Belváros) les principaux lieux de culte de Miskolc, tels les temples réformé et luthérien, l'imposante église paroissiale ou encore la Synagogue de Kazinczy utca. L'on dénombre également dans ce secteur de nombreux hôtels particuliers, palais et boutiques, témoins du passé commerçant glorieux de la ville : les maisons Grünfeld, Majzler et Weisz, le Palais forestier, le Palais Weidlich, la boutique Ecker-Klein-Sugár ou encore les hôtels particuliers Almássy et Dőry.

Deux églises notables se situent à proximité immédiate de Belváros : le temple réformé gothique construit sur les pentes de l'Avas et que l'on peut voir d'Erzsébet tér, ou encore le Temple plancher (Deszkatemplom), une église en bois construite dans un style transylvanien. Miskolc compte d'autres édifices notables en grande périphérie : le Château de Diósgyőr et l'Hôtel du Palais de Lillafüred à l'ouest de la ville.

Espaces et sites naturels[modifier | modifier le code]

On peut également citer les Thermes troglodytiques de Miskolctapolca

Relations internationales[modifier | modifier le code]

La ville de Miskolc est jumelée avec[2] :

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Applebaum, Anne (2012). Iron curtain : the crushing of Eastern Europe, 1944-1956 (1st United States ed.). New York: Doubleday. pp. 138–139. (ISBN 9780385515696).
  2. Testvérvárosok

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]