Szombathely

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Szombathely
Szombathely
Vue aérienne
Blason de Szombathely
Drapeau de Szombathely
(Voir carte Hongrie administrative)
Szombathely
(Voir carte Hongrie topographique)
Szombathely
Administration
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Comitat
(megye)
FLAG-Vas-megye.svg Vas
(Transdanubie occidentale)
District
(járás)
Szombathely
Rang Ville de droit comital et siège du comitat
Bourgmestre
(polgármester)
Dr. Puskás Tivadar (Fidesz-KDNP)
(2014-2019)
Code postal 9700
Indicatif téléphonique (+36) 94
Démographie
Population 78 407 hab. ()
Densité 804 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 14′ 06″ nord, 16° 37′ 19″ est
Superficie 9 752 ha = 97,52 km2
Divers
Collectivités des minorités Tsiganes, Croates, Allemands, Slovènes (1er janv. 2011)
Identités ethniques
(nemzetiségi kötődés)
Hongrois 95,2 %, Tsiganes 0,4 %, Croates 0,5 %, Allemands 0,8 %, Slovènes 0,1 % (2001)
Religions catholiques 76,3 %, grecs-catholiques 0,3 %, réformés 2,7 %, évangéliques 3,5 %, autres confessions 0,4 %, sans religion 6,0 % (2001)
Liens
Site web www.szombathely.hu
Sources
Office central de statistiques (KSH)
Élections municipales 2014

Szombathely ([som.bɒt.hɛj], autrefois en français Sabarie[1]) est une ville de Hongrie située près de la frontière autrichienne, dans le comitat de Vas, dont elle est le chef-lieu. Fondée à l'époque romaine sous le nom de Sabaria[2] parfois francisé en Savarie, c'est l'une des plus anciennes villes de la Hongrie moderne. Saint Martin y serait né en 316.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon plusieurs historiens, Savaria aurait d'abord été un camp romain édifié lors de l'occupation des deux Pannonies vers 9 apr. J.-Chr., mais on ne sait pratiquement rien des premiers temps de cette colonie, et le site n'a pas, à ce jour, révélé davantage de vestiges pré-romains[3]. Il est plus vraisemblable que la ville se soit constituée comme étape de la route de l'ambre sous le règne de l’empereur Tibère (entre 14 et 37 apr. J.-Chr.), puis a prospéré grâce à cette fonction sous le règne de l'empereur Claude (41–54 apr. J.-Chr.) pour acquérir, à une date indéterminée, le statut de colonia : Colonia Claudia Savaria[4],[5],[6].

Savarie est citée au livre III de l’Histoire naturelle de Pline l'Ancien[2],[7] ; plus tard, la variante Sabarie s'est imposée[8]. Szombathely est donc très vraisemblablement la plus ancienne colonie romaine de la province de Pannonie[9] et donc de la Hongrie actuelle. Sous le règne de l'empereur Trajan (98–117), Savarie devient la capitale de la province de Pannonie supérieure[3] et elle conservera ce statut – même lorsque la province sera rebaptisée « Pannonie Première » (Pannonia prima) jusqu'à la chute de l'empire romain d'Occident.

En 303, dans le cadre des persécutions, l'évêque de Siscia Quirinus y est exécuté publiquement. Selon Grégoire de Tours, c'est quelques années plus tard (en 316 ou 317) que naît dans cette ville de marche Martin de Tours ; mais cette gloire est aussi revendiquée par l'abbaye territoriale de Pannonhalma, car elle s'est édifiée non loin d'un ancien village qui s'appelait lui aussi Savaria[10]. Au IVe siècle la ville passe sous domination hunnique tandis que ses habitants (surtout Ostrogoths à ce moment) se replient vers des régions plus sûres de l'Empire et sont remplacés, en 454, à la chute de l'Empire des Huns, par les Vandales puis, peu après, par les Lombards. À cela s'ajoute que le 7 septembre 456, ce qui restait de la ville romaine fut largement détruit par un tremblement de terre.

Au VIe siècle, ce sont les Slaves et les Avars qui peuplent la cité et ses alentours. En 791 les Francs remplacent les Avars comme suzerains des princes slaves, et pour finir en 895 ce sont les Magyars qui prennent possession de la cité et l'appellent Szombathely. Sur le plan religieux, lorsque les Magyars se convertissent au catholicisme, la ville fait partie du domaine temporel des évêques de Győr. Elle obtient une charte urbaine en 1407 et devient chef-lieu du comitat de Vas en 1578. Alors que les Ottomans occupent la majeure partie de l'Europe centrale, la région au nord du lac Balaton reste dans le Royaume de Hongrie (1538–1867). Elle est pillée en 1605 par le capitaine haïdouk Gergely Némethy. La ville sera de nouveau dévastée par un incendie le 3 mai 1716.

Plaque commémorant le martyre de Quirin de Siscia, rue Óperint.

Jusqu'en 1918, Szombathely fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), dans la province de Hongrie en 1850[11]; après le compromis de 1867, évidemment dans la Transleithanie, au Royaume de Hongrie.

Personnalités de Szombathely[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Szombathely est jumelée avec[12] :

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. F. Schnakenburg, Dictionnaire orthographique de géographie universelle ancienne et moderne et de noms propres de personnes, Leipsic [sic], Jean Ambroise Barth, , « Stein am Anger », p. 137
  2. a et b cité par Pline l'Ancien dans son Histoire naturelle vers 77 de notre ère : III, 146
  3. a et b D’après Péter Kiss, Réka Mladoniczki, Jörg Scheuerbrandt et Eszter Harsányi, Im Auftrag des Adlers. A római sas szolgálatában. Publius Ferrasius Avitus., , catalogue de l'exposition germano-hongroise (ISBN 978-3-00-037759-4), « Die Colonia Claudia Savaria von der Mitte des 1. bis zum 3. Jh. n. Chr. Colonia Claudia Savaria a Kr. u. 1. sz. közepe és a 3. sz. között. », p. 41.
  4. D’après László Barkóczi et András Mócsy, Die römischen Inschriften Ungarns (RIU). Savaria, Scarbantia und Limes-Strecke ad Flexum-Arrabona., Amsterdam, Adolf M. Hakkert, , p. 13.
  5. D’après Endre Tóth, Von Augustus bis Attila., Stuttgart, Musée du Limes d'Aalen. Konrad Theiss Verlag,, (ISBN 3-8062-1541-3), « Römische Straßen in Ungarn. », p. 55 et suiv.
  6. Cf. Elmar Csaplovics, Zur Topochronologie der Landschaft um den Neusiedler See bis zum Ende des 16. Jahrhunderts., Amt der Burgenländischen Landesregierung, (ISBN 3-901517-50-2), p. 37.
  7. Cf. Elmar Csaplovics, Zur Topochronologie der Landschaft um den Neusiedler See bis zum Ende des 16. Jahrhunderts., Amt der Burgenländischen Landesregierung, (ISBN 3-901517-50-2), p. 57.
  8. C'est la forme employée par Grégoire de Tours à la fin du VIe siècle.
  9. D’après Manfred Kandler, Das Auxiliarkastell Carnuntum, Forschungen 1977–1988., Vienne, Österreichisches Archäologisches Institut, , p. 138.
  10. D’après Szilveszter Sólymos, Pannonhalma. Ein Reiseführer., abbaye de Pannonhalma, (ISBN 978-963-9053-86-1), p. 7.
  11. Handbook of Austria and Lombardy-Venetia Cancellations on the Postage Stamp Issues 1850-1864, by Edwin MUELLER, 1961.
  12. Testvérvárosok