Migaama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue
Cet article est une ébauche concernant une langue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Migaama
mìgáàmá
Pays Tchad
Région Guéra
Nombre de locuteurs 20 000 (en 2000)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mmy
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF mmy

Le migaama (ou dyongor) est une langue tchadique parlée au Tchad, dans le département de Guéra, au Sud-Est de Mongo.

Classification[modifier | modifier le code]

Le migaama fait partie des langues tchadiques orientales. Les langues tchadiques sont une des branches de la famille afro-asiatique.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent l'inventaire phonémique du migaama tel qu'il est parlé à Baro: les voyelles[2] et les consonnes[3]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieures Centrales Postérieures
Fermées   i [i]    ii  []   u [u]  uu []
Mi-fermées   e [e]  ee []   o [o]  oo []
Ouvertes   a [a]  aa []

Consonnes[modifier | modifier le code]

  Labiales   Dentales   Alv.-palat.   Rétroflexes   Palatales   Vélaires
Occlusives sourdes   p [p]   t [t]   ty []   k [k]
sonores   b [b]   d [d]   dy []   g [g]
implosives   ɓ [ɓ]   ɗ [ɗ]   ɗy [ɗʲ]
Fricatives sourdes   s [s]
sonores   z [z]
Nasales   m [m]   n [n]   ny []
Liquides   l [l]
Roulées   r [r]   r̰ (ɽ) [ɽ]
Semi-voyelles  w [w]  y [j]

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le migaama est une langue à tons qui oppose deux tons, un ton haut et un ton bas. De plus, on trouve des tons modulés[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Fédry, 1977, p. 93.
  3. Fédry, 1977, p. 90.
  4. Fédry, 1977, p. 97.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fédry, Jacques, Aperçu sur la phonologie et la tonologie de quatre langues du groupe « mubi-karbo » (Guéra) (Dangaléat-Est, Dangaléat-Ouest, bidiyo, dyongor), dans Études phonologiques tchadiennes (Jean-Pierre Caprile, Éd.), p. 87-112, Paris, SELAF, 1977, (ISBN 2-85297-019-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]