Micrathena gracilis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Micrathena gracilis
Description de cette image, également commentée ci-après
Micrathena gracilis
Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Araneidae
Genre Micrathena

Espèce

Micrathena gracilis
(Walckenaer, 1805)

Synonymes

  • Epeira gracilis Walckenaer, 1805
  • Plectana reduviana Walckenaer, 1841
  • Acrosoma matronale C. L. Koch, 1844
  • Epeira rugosa Hentz, 1850
  • Micrathena sexacantha Franganillo, 1930
  • Micrathena nigrior Chamberlin & Ivie, 1936

Micrathena gracilis est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre aux États-Unis, au Mexique et en Amérique centrale[1],[2].

Aux États-Unis, elle a été observée au Massachusetts, au Rhode Island, au Connecticut, dans l'État de New York, au New Jersey, en Pennsylvanie, au Maryland, en Virginie, en Virginie-Occidentale, en Ohio, au Michigan, en Indiana, en Indiana, au Illinois, au Wisconsin, en Iowa, au Nebraska, au Kansas, au Missouri, au Kentucky, au Tennessee, en Caroline du Nord, en Caroline du Sud, en Géorgie, en Floride, en Alabama, au Mississippi, en Louisiane, en Arkansas, en Oklahoma et au Texas[3].

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette araignée vit dans des zones recouvertes par la broussaille[4].

Description[modifier | modifier le code]

Micrathena gracilis
Micrathena gracilis

Les mâles mesurent de 4,2 à 5,1 mm et les femelles de 7,0 à 10,8 mm[5].

Les femelles présentent un abdomen bulbeux couvert de dix épines[4].

Les mâles sont très différents des femelles, le dimorphisme sexuel est fort. Ils sont généralement deux fois plus petits que les femelles, ils ont moins d'épines, leur abdomen est plus plat et leur teinte plus claire[6]. Même si les mâles produisent de la soie, elle est principalement utilisée dans le rituel d'accouplement.

Les pattes sont noires pour les deux sexes[4].

Cette espèce est complètement inoffensive pour l'homme.

Reproduction et comportement[modifier | modifier le code]

Seules les femelles tissent les toiles. À la tombée de la nuit, l'araignée mange sa toile qu'elle reconstruit le lendemain. Les proies sont principalement des moucherons et des moustiques mais de petites guêpes et des coléoptères se prennent aussi dans la toile : la lenteur de Micrathena gracilis permet à de nombreux insectes de s'échapper[7]. Quand elles sont dérangées par une menace quelconque ou par leurs prédateurs (oiseaux, crapauds, grenouilles, lézards), les femelles émettent un léger bourdonnement[7]. Les mâles se tiennent généralement à l'écart[8].

Les mâles qui trouvent une toile s'y accrochent par un fil de soie puis prennent la femelle par surprise : l'accouplement se révèle souvent fatal pour eux. Micrathena gracilis éclot au printemps dans une apparence similaire à celle des adultes mais n'atteignent véritablement la taille adulte qu'en juillet. Après la croissance de l'été, la femelle dépose ses œufs dans une poche de soie[8]. Ils restent relativement inactifs pendant les mois d'hiver. La durée de vie d'un spécimen est d'environ un an.

Toile[modifier | modifier le code]

Partie centrale d'une toile de Micrathena gracilis.

Cette araignée tisse une toile modérément grande et étroitement enroulée dans les broussailles : elle mesure 34 cm de diamètre avec 44 rayons[5].

La toile est tissée à environ 2 m du sol[4].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Walckenaer, 1805 : Tableau des aranéides ou caractères essentiels des tribus, genres, familles et races que renferme le genre Aranea de Linné, avec la désignation des espèces comprises dans chacune de ces divisions. Paris, p. 1-88.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Levi, 1985 : The spiny orb-weaver genera Micrathena and Chaetacis (Araneae: Araneidae). Bulletin of the Museum of Comparative Zoology, vol. 150, no 8, p. 429-618 (texte intégral).
  3. northamericanspiders
  4. a b c et d (en) « Illinois Spider Collection : Micrathena gracilis », sur museum.state.il.us (consulté le 5 octobre 2014)
  5. a et b Levi, 1978 : The American orb-weaver genera Colphepeira, Micrathena and Gasteracantha north of Mexico (Araneae, Araneidae). Bulletin of the Museum of Comparative Zoology at Harvard College, vol. 148, p. 417-442 (texte intégral).
  6. (en) « Species Micrathena gracilis - Spined Micrathena », sur bugguide.net, (consulté le 5 octobre 2014)
  7. a et b (en) « Spined Micrathena Micrathena gracilis », sur fcps.edu (consulté le 5 octobre 2014)
  8. a et b (en) « Spined Micrathena - Micrathena gracilis », sur cirrusimage.com (consulté le 5 octobre 2014)