Matthew Raymond-Barker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matthew Raymond-Barker
Description de cette image, également commentée ci-après

Matthew Raymond-Barker en 2012

Informations générales
Surnom Matt
Nom de naissance Matthew Raymond-Barker
Naissance (26 ans)
Londres, Angleterre, Royaume-Uni.
Activité principale Chanteur
Genre musical Pop, variétés.
Années actives 2011 - présent
Labels Sony Music
Site officiel [1]

Matthew Raymond-Barker, né le à Londres (Angleterre), est un chanteur britannique, surtout connu en France.

Il remporte la deuxième saison de l'émission X Factor en France et empoche par conséquent le gain promis au vainqueur, soit la signature d'un contrat avec la maison de disques Sony Music.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matthew William Raymond-Barker est le fils unique de Karen (née Jacobs), et William Francis Raymond-Barker.

Il participe d'abord au X Factor britannique, dont il est éliminé lors du premier jour du « bootcamp », l'équivalent de l'épreuve des 3 jours dans l'émission française[1].

Étudiant en français et espagnol à l'Université de Bath, il part étudier 6 mois à l'université Toulouse II-Le Mirail afin de parfaire son français. Avant de passer le casting de X Factor, à Montpellier, il prévoyait de partir pour un autre échange de 6 mois à Mexico[2].

X Factor[modifier | modifier le code]

Matthew Raymond-Barker se présente aux castings X Factor à Montpellier.

C'est après avoir revisité durant 11 semaines les titres d'artistes comme Bruno Mars, Kesha, Michael Jackson, Daniel Balavoine, Madonna, Coldplay, Amel Bent, Taio Cruz, Tété, Kings of Leon, Ophélie Winter, Sinéad O'Connor, Eminem, Rihanna, Christophe Maé, Beyoncé, Cyndi Lauper, U2, Ben l'Oncle Soul, Jessie J et Robbie Williams que Matthew Raymond-Barker remporte l'émission le 28 juin 2011.

Lors de la finale, c'est au côté de sa coach Véronic DiCaire, qu'il apprend sa victoire face à l'autre finaliste, Marina D'Amico. Matthew Raymond-Barker interprète alors la chanson qui deviendra son premier single : Vivre ou survivre de Daniel Balavoine. Celui-ci est en téléchargement légal depuis le 2 juillet 2011.

Les primes de Matthew Raymond-Barker[modifier | modifier le code]

Semaine Chanson Artiste Résultat
Semaine 1 19/04/11 "Supreme" Robbie Williams Sauvé
Semaine 2 26/04/11 "Price Tag" Jessie J Sauvé
Semaine 3 03/05/11 "Soulman" Ben l'Oncle Soul Sauvé
Semaine 4 10/05/11 "Man in the Mirror" Michael Jackson Sauvé
Semaine 5 17/05/11 "One" U2 Sauvé
Semaine 6 24/05/11 "Time After Time" Cyndi Lauper Sauvé
"Ma philosophie" Amel Bent Sauvé
Semaine 7 31/05/11 "Single Ladies (Put a Ring on It)" Beyoncé Knowles Sauvé
"Ça fait mal" Christophe Maé
Semaine 8 07/06/11 "Nothing Compares 2 U" Sinéad O'Connor Ballotage /
Sauvé par les juges 3-0
"Dieu m'a donné la foi" Ophélie Winter
"Use Somebody" Kings of Leon
Semaine 9 14/06/11 "À la faveur de l'Automne" Tété Sauvé
"Dynamite" Taio Cruz
Semaine 10 (Demi-finale) 21/06/11 "Like a Prayer" Madonna Sauvé
"Viva la Vida" Coldplay
"Ne retiens pas tes larmes" Amel Bent
Semaine 11 (Finale) 28/06/11 Medley "Love the Way You Lie" /
"Don't Stop the Music" / "Tik Tok"
Eminem / Rihanna / Kesha Gagnant
"Man in the Mirror" Michael Jackson
"Vivre ou survivre"
(Premier single du vainqueur)
Daniel Balavoine
  • Lors du quart de finale, Matthew, opposé à Marina D'Amico, Sarah Manesse et Maryvette Lair, décide de présenter au public À la faveur de l'automne de Tété et Dynamite de Taio Cruz.

Après X Factor[modifier | modifier le code]

Son single Vivre ou survivre entre à la 94e place du top singles français avec 780 ventes dans le classement du 8 juillet 2011. Son premier album, One, sort en novembre 2012, uniquement en digital. Cependant, moins de 500 exemplaires sont vendus en 2012 [3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Titre Album Détails Album Ventes
One 500[3]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Single Classement des ventes Album
FRA
[4]
BEL (WAL)
[5]
2011 Vivre ou survivre 94 23
2011 Trash (Tout le Monde Jump sur le Bar) One
2012 City Lights

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]