Loire-les-Marais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Loire-les-Marais
Loire-les-Marais
Mairie de Loire-les-Marais.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Rochefort
Intercommunalité Communauté d'agglomération Rochefort Océan
Maire
Mandat
Eric RECHT
2020-2026
Code postal 17870
Code commune 17205
Démographie
Gentilé Loirains
Population
municipale
393 hab. (2017 en augmentation de 13,91 % par rapport à 2012)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 59′ 39″ nord, 0° 55′ 47″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 27 m
Superficie 12,46 km2
Élections
Départementales Canton de Tonnay-Charente
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Loire-les-Marais
Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Loire-les-Marais
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Loire-les-Marais
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Loire-les-Marais
Liens
Site web loire-les-marais.fr

Loire-les-Marais est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Loirains ou Loiréins et les Loiraines ou Loiréines[1].

Loire les Marais est une petite commune à proximité immédiate de la ville historique de Rochefort, dans un environnement préservé.

Située dans un ancien golfe de la côte charentaise, progressivement asséché au fil du temps et des travaux de drainage, la commune fait partie intégrante du Marais de Rochefort. A ce titre, la commune est établie sur l'une des anciennes îles (altitude 10-25 m) que compte son territoire.

Le Marais de Rochefort est une zone d'intérêt écologique reconnu, qui possède une intéressante richesse floristique et faunistique et accueille de nombreux migrateurs tout au long de l'année, ce qui a conduit à son classement en zone Natura 2000. La commune a d'ailleurs accueilli l'un des tout premiers nids de cigognes de Charente Maritime, dispose d'une population importante et a fait de la cigogne son emblème.

La commune se trouve également à proximité immédiate de Rochefort (6 km), du nouvel hôpital (5,3 km) et des zones d'activités commerciales de Rochefort Nord (9 km) ou de Tonnay-Charente (8 km) avec un accès direct aux principaux axes de circulation vers La Rochelle ou Saintes (30-40 min), Royan, l'île d'Oléron ou l'île de Ré (45-55 min), Poitiers ou Bordeaux (1h30) et un accès privilégié à la gare TGV de Surgères (20 min). 

Commune de zone rurale à dominante agricole (cultures et élevages bétail et chevaux), elle ne compte pas moins de 15 petites entreprises de production ou de services pour une population en croissance d'environ 300 habitants, qui trouve là un cadre de vie et d'activité de valeur.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Loire-les-Marais[2]
Ciré-d'Aunis
Breuil-Magné Loire-les-Marais[2] Muron
Rochefort Tonnay-Charente

Histoire[modifier | modifier le code]

La châtellenie appartient en 1367 à Guillaume de Mareuil, puis, en 1457, à Jehan Conte. En 1594, Noëmie Conte l'apporte en mariage à Pierre Isle de la Matassière, dont la descendance la conservera jusqu'à la fin du XVIIe siècle.

AdministrationObtenez de l’aide pour modifier[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Patrick Renaud-Roudeau    
2001 2020 Michel Lagrèze   Retraité Fonction publique
2020 En cours Eric RECHT   E-Commerçant
Les données manquantes sont à compléter.

Michel Lagrèze a présenté sa lettre le démission de maire le . Cette démission intervient à la suite d'une proposition du maire de créer un poste en CAE (Contrat aidé d'accompagnement à l'emploi) pour laquelle le maire a été mis en minorité lors du conseil municipal, et à la suite de laquelle il a quitté la salle en annonçant sa démission[3].

À la suite d'une pétition signée par plus de 90 % des habitants, le maire a repris ses fonctions[réf. nécessaire]. Il a été réélu aux dernières élections.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2017, la commune comptait 393 habitants[Note 1], en augmentation de 13,91 % par rapport à 2012 (Charente-Maritime : +2,48 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
222149180215342223242217223
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
211214198210195209214179190
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
172182154144170162181151187
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
168172165268314326333343382
2017 - - - - - - - -
393--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  • "Histoire des Isle 1336-1979", J.-F.Bascans, tapuscrit, Paris, 1980.

Liens externes[modifier | modifier le code]

..