Lean IT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le lean IT est l'extension des principes du Lean au monde des systèmes d'information (développement, management de projets informatiques, infrastructures…). L’idée directrice, ici appliquée au monde des systèmes d'information, est l'élimination des pertes. On entend par pertes, le travail qui n'apporte aucune valeur métier à un produit ou à un service.

Historique[modifier | modifier le code]

  • Lean

le lean est un terme inventé à la fin des années 1980 par une équipe de chercheurs du MIT pour décrire le système de production de Toyota (TPS). Une définition en une phrase pourrait être : Générer la valeur ajoutée maximale au moindre cout et au plus vite.

Le système de production Toyota a été inventé dans les années 1950 dans l'entreprise du même nom. L'objectif initial était de réaliser un système de production ; opposé au modèle de production de masse américain (inspiré du Taylorisme et basé sur la standardisation et l'économie d'échelle) ; basé sur le "juste à temps" (les parties à assembler arrivent sur la chaine "justes" - sans défauts - et "à temps" - au moment exact où l'on en a besoin). Le TPS s'articule autour de l'idée d’identifier le client, la valeur ajoutée, et en déduction d'éliminer le gaspillage et les pertes. Ce système a évolué et propose de nombreux outils et concepts. Le TPS s'inspire largement des idées de William Edwards Deming.

William Edwards Deming, statisticien et théoricien du management américain a été envoyé au Japon après la seconde guerre mondiale pour participer à la reconstruction de l'économie du pays. Il a formé une génération d'entrepreneurs japonais à ses méthodes (principes de deming, roue de Deming) et a ainsi contribué au développement industriel spectaculaire du pays.

  • Lean IT

Le terme Lean est évoqué dans le contexte de l'industrie informatique en 2003 par Mary et Tom Poppendieck dans leur ouvrage « Lean Software Development: An Agile Toolkit ». Dans cet ouvrage Mary et Tom Poppendieck proposent une application des pratiques du lean pour le domaine des Systèmes d’Information (Développement logiciel, Infrastructures…).

Principes[modifier | modifier le code]

Les 5 principes du Lean énoncés par J.Womack et D. Jones dans Lean Thinking peuvent se décliner dans le domaine IT :

1. Identification des clients des processus IT (métiers, Maîtrise d’Ouvrage, Conseil d’Administration, clients finaux des produits et services de l’entreprise, …) et détermination de la valeur ajoutée du point de vue de ces clients : réponse aux attentes et besoins explicites et implicites, critères de performances et de disponibilité, différentiation avec les nouvelles technologies, respect des contraintes réglementaires et environnementales…

2. Définition de la chaîne de valeur ajoutée, ou appelée Value Stream Mapping (VSM) : la description, qualification et quantification en performance de chacune des étapes de ce processus sous la forme de chaîne de valeur (temps de traitement de chaque étape, délai entre 2 étapes, taux de transformation…)

3. Assurer le flux continu avec un mouvement continu des produits, services et informations de bout en bout en éliminant tout gaspillage

4. Passer du flux poussé au flux tiré (ou Pull) : le client devient demandeur, rien n’est fait en amont du processus tant que le client ne montre pas ses besoins en aval.

5. Afin de tendre vers la perfection : mise en œuvre d’une dynamique d’amélioration continue pérenne.

Démarche[modifier | modifier le code]

Une démarche Lean IT peut être déclinée sous 2 formes permettant la déclinaison de la stratégie de l’entreprise:

Soit sous la forme d’un programme d’amélioration de l’efficacité cohérent recouvrant la mise en œuvre d’un portefeuille de projets ou chantiers Lean IT d’amélioration adressant des processus stratégiques.

  • Ces projets vont recourir à différents outils du Lean (SIPOC, VSM, 5 pourquoi…), ce qui compte le plus n’étant pas les outils en tant que tels, mais bien la déclinaison des principes dans le contexte de l’entreprise.

Soit sous la forme d’une nouvelle organisation d’amélioration continue transverse, définissant les principales chaînes de valeur et processus de la direction SI, identifiant un pilote de processus par processus stratégique, et conduisant des chantiers d’amélioration

  • Sur la partie de gestion de projets de développement, cela peut se décliner par la mise en œuvre d’organisations agiles type Scrum
  • Dans le domaine de l’infrastructure, cela peut se traduire par la déclinaison de l’ITIL avec l'identification d'un responsable pour chacun des processus.

Lean IT et changement dans les organisations[modifier | modifier le code]

L'application des principes du lean, notamment l'amélioration continue du système, impose de profonds changements dans les organisations. La résolution des problèmes au plus près du terrain, impliquant les opérationnels tout autant que les responsables est un premier changement d'envergure, tant le changement est plutôt perçu dans les grandes organisations comme quelque chose de top-down, où peu d'autonomie est laissée au terrain dans la prise d'initiative.

Dans les organisations informatiques (Direction des Systèmes d'Information), déployer une démarche lean va également imposer le retour à des équipes pluri-disciplinaires (de la demande utilisateur à l'exploitation quotidienne du service), seul modèle capable de résoudre les problèmes en cycles courts[1]. Ce type d'organisation est en rupture avec l'organisation spécialisée du travail (recueil de besoins, spécifications, développement, intégration, qualification, exploitation) qui est la norme dans les DSI.

Au-delà de ces premiers renversements, l'idée d'amélioration continue nécessite un pacte social restaurant la confiance dans l'entreprise : l'amélioration générant des gains de productivité, si les ventes ne croissent pas, l'entreprise va surproduire, et être tentée par la suppression de postes là où précisément les meilleurs résultats ont été obtenus. Ce paradoxe a été expliqué par la métaphore de la "broken house" : l'amélioration continue et le respect sont deux piliers indissociables du "Toyota Way". Si l'on élude le respect, la maison est cassée.

Pour garantir les effets durables du lean, un Manifeste d'entreprise du type "supprimez votre poste, vous êtes promus", tel qu'exprimé dans l'Informatique Conviviale semble nécessaire pour engager les employés dans le cercle vertueux de la confiance.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]