Lamath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lamath
Lamath
Église Saint-Étienne.
Blason de Lamath
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Intercommunalité Communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat
Maire
Mandat
Bernard Genay
2020-2026
Code postal 54300
Code commune 54292
Démographie
Population
municipale
195 hab. (2018 en augmentation de 7,14 % par rapport à 2013)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 50″ nord, 6° 27′ 01″ est
Altitude Min. 220 m
Max. 280 m
Superficie 5,6 km2
Élections
Départementales Canton de Lunéville-2
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Lamath
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Lamath
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lamath
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lamath

Lamath est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennes mentions : la Marz (1178), la Mars (1296), La Mairs (1315), Lamay (1476), La Max (1497), La Mais (1502), La May (1516), Lamays (1523), La Mays (1558), La Maix (1600), La Marth (1606), La Maith (1651), La Math ou la Maix (1779)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

1315 : Burnikes de Riste reprend en fief-lige les château et ban de Lunéville, Mont, Mortagne, Xermaménil, La Maire (Lamath), Rehainviller, Einville Etc.

1882 : le Ministre des travaux publics autorise l'exploitation de la ligne de chemin de fer de Lunéville à Gerbéviller ayant une station à Lamath[2]. Cette ligne fonctionnera pendant 100 ans.

1914 : Monsieur Midon, Maire de Lamath et deux autres habitants sont arrêtés par les Allemands et emmenés au fort von der Tann de Ingolstadt en Bavière[3]. Quatre habitants sont fusillés[4]. Le général allemand Eugen Clausz sera mis en cause pour "les crimes de Franconville, Moriviller et Lamath commis le ". Le nom de cet officier figure dans la "Liste des personnes désignées par les Puissances alliées pour être livrées par l'Allemagne en exécution des articles 228 à 230 du traité de Versailles".

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie-école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 23 mai 2020)
Bernard Genay[5],[6]
Réélu pour le mandat 2020-2026
  Cadre de la fonction publique

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2018, la commune comptait 195 habitants[Note 1], en augmentation de 7,14 % par rapport à 2013 (Meurthe-et-Moselle : +0,03 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
167157213219225226246256258
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
236225214201213193178183186
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
214197175166161177192173134
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2018
115131141175182200184197195
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La gare vers 1966.
La gare vers 1966.
  • Église XVIIIe : statues.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lamath Blason
Blasonnement : de gueules à deux bars adossés d’argent accompagnés d’une crosse en chef et de trois cailloux à dextre, senestre et en pointe le tout d’or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe, Imprimerie impériale, Paris, 1862.
  2. « La Liberté », sur gallica.bnf.fr, quotidien, (consulté le 23 juin 2019)
  3. « Paris-Midi », sur gallica.bnf.fr, quotidien, (consulté le 23 juin 2019)
  4. « Le Figaro », sur gallica.bnf.fr, quotidien, (consulté le 23 juin 2019)
  5. « Résultats des élections municipales 2020 - Maire sortant », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le 11 août 2020)
  6. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 11 août 2020)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.