Lac-Sainte-Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une municipalité du Québec
Cet article est une ébauche concernant une municipalité du Québec.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Marie.
Lac-Sainte-Marie
Image illustrative de l'article Lac-Sainte-Marie
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Outaouais
Subdivision régionale La Vallée-de-la-Gatineau
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Gary Lachapelle
2013-2017
Constitution
Démographie
Gentilé Marilacois, oise
Population 617 hab. (2014)
Densité 3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 57′ 00″ Nord 75° 57′ 00″ Ouest / 45.950005, -75.950005
Superficie 20 562 ha = 205,62 km2
Divers
Code géographique 83020
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Lac-Sainte-Marie

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Lac-Sainte-Marie

Lac-Sainte-Marie est une municipalité du Québec située à 60 km au nord de Gatineau dans la région administrative de l'Outaouais. Elle fait partie de la MRC de la région de La Vallée-de-la-Gatineau au Québec (Canada). Son territoire s'étend sur 240,37 km2 sur lequel est situé un grand lac portant le même nom. La municipalité est plus connu pour ses attraits touristiques tel que la station de ski Mont Sainte-Marie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La municipalité du Lac-Sainte-Marie était autrefois un endroit désigné pour l’exploitation forestière et l’agriculture. Ce n’est qu’à partir de 1928 lors de la construction du barrage hydro-électrique Paugan que le lac s’est inondé et est ainsi devenu tel qu’on le connait aujourd’hui [1]. Outre l’agriculture et l’exploitation forestière, la municipalité du Lac-Sainte-Marie est aujourd’hui connue et fréquentée majoritairement pour ses activités de plein air et de villégiature.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la municipalité aura changé à maintes reprises durant son histoire.En effet, la municipalité était autrefois appelé Hincks, en l’honneur de Francis Hincks , le co-premier ministre du Canada-Uni. La municipalité du Lac-Sainte-Marie doit son nom actuel entre autres au premier colon marilacois nommé Jean-Marie Léveillé. Sa mère était une pionnière du village bien connue [2].

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
492 488 647 611 -
(Sources : Recensement du Canada)

Attraits touristiques[modifier | modifier le code]

Le lac au centre de la municipalité est entouré de chalet et de maison, il est à lui seul un attrait très prisé. En plus, la municipalité du Lac-Sainte-Marie offre plusieurs activités touristiques dans sa région. Le Centre de ski Mont-Sainte-Marie est l’un des attraits principal. Le mont de 1 250 pieds offre des pistes de ski de différents niveaux en plus d’un parc à neige durant la saison hivernale [3]. Durant les saisons plus chaudes, il est possible de faire de la randonnée à pied et d’ainsi monter jusqu’au sommet [4]. La municipalité accueille aussi le Golf Mont Sainte-Marie , un parcours de 18 trous [5]. La municipalité se joint au ministère des ressources naturelles et de la faune afin de participer à l'ensemencement des lacs pour la pêche. Elle propose aussi des sites de camping sur les berges du lac [1].

 Église du Lac-Sainte-Marie
Église du Lac-Sainte-Marie, 1947.


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Gracefield Notre-Dame-du-Laus Rose des vents
Kazabazua N
O    Lac-Sainte-Marie    E
S
Low Denholm Bowman

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Municipalité de Lac-Sainte-Marie, (n.d). Notre Histoire. Récupéré le 21 octobre 2015 du site de l’organisme : http://www.lac-sainte-marie.com/fr/budget_et_taxes_de_lac-sainte-marie.php
  2. Commission de Toponymie Québec, (n.d). (2015, mise à jour) Lac Sainte-Marie. Récupéré le 20 octobre 2015 du site de l’organisme : http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/toposweb/fiche.aspx?no_seq=33337
  3. Tourisme de la Vallée de la Gatineau (n.d). Golf, ski, pêche, camping : Une destination quatre-saisons. Récupéré le 20 octobre 2015 du site de l’organisme : http://www.tourismevalleedelagatineau.com/index.php/fr/lac-sainte-marie
  4. Mont-Sainte-Marie, (nd.).La montagne, récupéré du site le 20 octobre 2015 http://montstemarie.com/fr/la-montagne/
  5. Golf Mont Sainte-Marie. (nd.) Récupéré du site le 4 novembre 2015 http://golfmontste-marie.com/en/index.php

Sources[modifier | modifier le code]