L'Arbalète (train)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Arbalète
Image illustrative de l’article L'Arbalète (train)

Type 19571979 : TEE
19791987 : IC
19871997 : EC
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Départ Paris-Est
Terminus Zürich HB
Itinéraire BelfortBâle CFF
Longueur du parcours 615 km
Exploitant SNCF
CFF
Premier jour de circulation
Dernier jour de circulation
Matériel mis en jeu RGP TEE
RAm TEE I
Mistral 69
Écartement 1435 mm
Électrification 25 kV – 50 Hz
15 kV – 16,7 Hz

L'Arbalète était un train reliant la gare de Paris-Est à la gare centrale de Zurich. Il tenait son nom de l'arbalète de Guillaume Tell[1].

Trans Europ Express[modifier | modifier le code]

Itinéraire et points d'arrêts[modifier | modifier le code]

Horaires de l'Arbalète au service d'hiver 1971/72[2]

TEE 65 Pays Gare km TEE 64
17:30 Drapeau de la France France Paris-Est 0 12:45
21:55 Drapeau de la Suisse Suisse Bâle CFF 526 08:15
23:05 Drapeau de la Suisse Suisse Zürich HB 615 07:00

Numérotation[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

RGP[modifier | modifier le code]

Du au  : RGP1 X 2770 SNCF :

  • 1 rame double en livrée TEE rouge/crème Paris-Est ↔ Zürich HB
  • 1 rame triple en livrée verte/crème Paris-Est ↔ Bâle CFF
X 2770 XR 7770 XR 7770 XR 7770 X 2770
ParisZurich ParisZurich ParisBâle ParisBâle ParisBâle

RAm TEE I[modifier | modifier le code]

Du au  : RAm TEE I, sans distinction CFF ou NS.

Rm A WR At
ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich

Mistral 56[modifier | modifier le code]

Du au  : voitures Mistral 56, voiture-restaurant rouge au centre de la rame, et fourgon-générateur de type Mistral 56 peint en rouge, placé en tête de train en partant de Paris-Est. Traction assurée par :

CC 72000 Dx SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF Vr SNCF A8 SNCF A8 SNCF
ParisBâle ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich

Du au  : composition identique, mais la voiture-restaurant, placée à l'extrémité opposée au fourgon, reste à Bâle CFF. Sur parcours suisse, la rame est attelée avec 4 voitures de la DB, provenant du TEE Helvetia de/pour Hambourg.

CC 72000 Vr SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF Dx SNCF
ParisBâle ParisBâle ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisBâle
Re 4/4II Apmz DB Avmz DB ARDmz DB ARmz DB A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF A8 SNCF Dx SNCF
BâleZurich HamburgZurich HamburgZurich HamburgZurich HamburgZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich

Mistral 69[modifier | modifier le code]

Du au  : rame Mistral 69, avec fourgon générateur de type Mistral 69 placé en tête du train, derrière la CC 72000 dans le sens Zürich-Paris (pour éviter les fumées du groupe électrogène au départ de Zürich). Ce véhicule se retrouvait en queue du train au départ de Paris-Est, en direction de Zürich, côté heurtoirs.

Re 4/4II Apmz DB Avmz DB ARmz DB A8u SNCF A8tu SNCF A4Dtux SNCF
BâleZurich HamburgZurich HamburgZurich HamburgZurich ParisZurich ParisZurich ParisZurich

Restauration[modifier | modifier le code]

La restauration était assurée par la Compagnie des wagons-lits (CIWL)

L'après-TEE[modifier | modifier le code]

Dès le , il devient un InterCity, respectivement un train Rapide en France, assuré en matériel Corail avec CC 72000 entre Paris et Bâle. Par la suite, un changement de traction se fera à Belfort, ou Mulhouse, car l'accès des CC 72000 est interdit en gare de Bâle (non conformité anti-pollution)

Entre 1996 et 2007, le train sera reclassé en EuroCity et équipé entièrement en voitures CFF climatisées, tractées par une unité multiple (UM) de BB 67400 entre Paris et Mulhouse. La rame est complétée par une voiture-restaurant CFF équipée d'un pantographe pour l'alimentation de la cuisine et de la climatisation sur voie de garage (dispositif utilisé exclusivement sur les voies de garage suisses électrifiées en 15 kV – 16,7 Hz , mais interdit sur voies RFF électrifiées en 25 kV – 50 Hz).

BB 67400 BB 67400 Am Z1 Apm EC Apm EC WRm UIC-X Bpm EC Bpm EC Bpm EC Bpm EC Bpm EC Dms UIC-X
PEBS PEBS PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH
Re 4/4II A vu IV B vu IV B vu IV Am Z1 Apm EC Apm EC WRm UIC-X Bpm EC Bpm EC Bpm EC Bpm EC Bpm EC Dms UIC-X
BSZH BSZH BSZH BSZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH PEZH

L'EuroCity L'Arbalète disparaîtra définitivement de la grille-horaire de 2007, du fait de la mise en service du TGV-Est (1re phase). La liaison entre Paris-Est et Zürich HB sera effectuée par des TGV POS exploités par Lyria, circulant via la LGV Est européenne et Strasbourg-Ville.

L'itinéraire sera encore modifié le , lors de l'ouverture à l'exploitation de la LGV Rhin-Rhône. Dès cette date, plus aucun train direct ne reliera les gare de Paris-Est et de Zürich HB ; désormais, les TGV POS et Euroduplex pour Zurich quitteront Paris depuis la Gare de Lyon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. TEE, Centre for public relations UIC, Paris 1972, page 17
  2. Vorfahrt in Europa, Webeamt der DB, Frankfurt am Main 1971, table 12

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :