Karl Gerstner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Karl Gerstner
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
BâleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
École de design de Bâle (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Maîtres
Emil Ruder, Fritz Bühler (d), Armin HofmannVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Distinctions
Royal Designers for Industry honoraire (d) ()
Swiss Grand Prix of Design ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par
Bibliothèque nationale suisse Cabinet des estampes (d) (CH-000958-7: GS-GERSTNER)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

Karl Gerstner, né le à Bâle et mort le dans cette même ville[2], est un graphiste, artiste et théoricien suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Couverture du numéro de la revue Werk, novembre 1955.

De 1945 à 1948, Karl Gerstner effectue un apprentissage dans le studio de Fritz Bühler à Bâle, tout en suivant des cours de graphisme à la Allgemeine Gewerbeschule, où Armin Hofmann et Emil Ruder figurent parmi ses enseignants[3],[4]. En 1949, Gerstner établit son studio de création graphique.

Travaux pour l'entreprise Geigy[modifier | modifier le code]

Dans les années suivantes, il réalise de nombreux travaux graphiques pour la société chimique Ciba-Geigy, qui emploie de nombreux élèves de l'école de Bâle. Il fait la connaissance de Markus Kutter, travaillant au sein du département de communication de Geigy, et qui deviendra son plus proche collaborateur. Il crée pour Geigy des brochures et annonces publicitaires au graphisme avant-gardiste.

Parmi les travaux réalisés pour Geigy figure un livre édité en 1958 pour le bicentenaire de l'entreprise, "Geigy 1758 bis 1939"[5].

En 1955, devenu à l'âge de 25 ans le plus jeune membre de l'association Werkbund, il se voit confier la réalisation d'un numéro spécial de la revue Werk, consacré à l'art graphique[6]. À cette occasion, il révise entièrement la maquette typographique du magazine. L'historien Richard Hollis considère qu'il s'agit d'un tournant: "Pour la première fois, le graphisme suisse est présenté dans le contexte du modernisme"[7].

1959 – 1962: Gerstner+Kutter[modifier | modifier le code]

En 1959, Gerstner est cofondateur avec Markus Kutter de l'agence Gerstner+Kutter, qui deviendra une influente agence de publicité et de communication. En tant que Gerstner+Kutter, ils conçoivent des identités graphiques pour des clients tels que le Bech Electronic Centre ou le constructeur de meubles Holzäpfel.

1962 – 1970: GGK[modifier | modifier le code]

En 1962, Gerstner et Kutter sont rejoints par Paul Gredinger, et l'agence se nomme désormais GGK. Une filiale est ouverte à Düsseldorf en 1968, pour plus de proximité avec leurs clients allemands.

TM-RSI 2.1972.

En 1970, Gerstner se retire de la gestion de l'agence, tout en travaillant sur certains mandats comme consultant indépendant, comme l'identité graphique de la compagnie aérienne Swissair, qu'il rafraîchit en 1981[8].

Activité artistique[modifier | modifier le code]

En parallèle, Gerstner se consacre à son activité artistique et continue de publier des livres. En 1972, un numéro spécial de la revue TM-RSI lui est consacré[9].

Gerstner participe à plusieurs éditions de la Documenta, et montre ses travaux dans des expositions personnelles au MoMA de New York[10] (1973), au Kunstmuseum Düsseldorf (1974), et au Musée d'art de Soleure[11] (1978).

Consécration[modifier | modifier le code]

En 2003, une rétrospective est montrée au Haus Konstruktiv de Zurich. En 2006, Gerstner lègue ses archives au Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale suisse[12]. En 2012, il est lauréat du Grand Prix Design de l'Office Fédéral de la Culture[13]. Karl Gerstner décède le 1er janvier 2017, âgé de 86 ans, à l'hôpital universitaire de Bâle[14].

Réalisation marquantes[modifier | modifier le code]

Design[modifier | modifier le code]

  • Design du livre Schiff nach Europa, un roman de Markus Kutter publié en 1957[15]. Primé au concours « Les plus beaux livres suisses »[16].
  • Design du magazine économique Capital, en 1962-63. Gerstner emploie une combinaison de cinq systèmes de grille, produisant un ensemble de 59 x 59 modules[17].
  • Identité visuelle pour la compagnie aérienne Swissair, en 1978[18]. Cette identité sera utilisée jusqu'en 2002.

Polices typographiques[modifier | modifier le code]

Gerstner Programm, dans sa recréation numérique par Stephan Müller pour Lineto.
  • Gerstner Programm, une fonte basée sur l'Akzidenz-Grotesk de la fonderie Berthold, développée entre 1964-67, pour le système de photocomposition Diatype[20]. La fonte fut dessinée par Christian Mengelt sous la supervision de Gerstner[21]. Une recréation numérique créée par Stephan Müller est publiée en 2017 par Lineto[22].

Livres[modifier | modifier le code]

  • (de) Karl Gerstner, Kalte Kunst? : zum Standort der heutigen Malerei, Teufen, Arthur Niggli GmbH,
  • (de + en + fr) Karl Gerstner et Markus Kutter, Die neue Graphik [The new graphic art. Le nouvel art graphique], Teufen, Arthur Niggli,
    Edition trilingue
  • Programme entwerfen [Designing Programmes], 1964, Teufen, Switzerland: Arthur Niggli.
  • Kompendium für Alphabeten: Systematik der Schrift von Karl Gerstner [Compendium for Literates - A System of Writing by Karl Gerstner], 1972, Teufen, Switzerland: Arthur Niggli.
  • Der Geist der Farbe: Karl Gerstner und seine Kunst [The Spirit of Colors: The Art of Karl Gerstner]. 1981. Stuttgart: Deutsche Verlags-Anstalt. (ISBN 978-3421060631).
  • Die Formen der Farben [The Forms of Color]. 1986. Frankfurt: Athenäum. (ISBN 978-3761084175).
  • Rückblick auf 5 x 10 Jahre Graphik Design etc., 2001, Hatje Cantz, (ISBN 978-3-7757-9058-1).
  • Rückblick auf sieben Kapitel konstruktive Bilder. Etc., 2003, Hatje Cantz, (ISBN 978-3-7757-9150-2).
  • (de) Marcel Duchamp : »Tu m’« : Rätsel über Rätsel, Hatje Cantz, , 56 p. (ISBN 978-3-7757-9126-7)

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1957: Première exposition personnelle de travaux artistiques, Club Bel Etage, Zurich.
  • Designing Programs/Programming Designs, exposition personnelle de Gerstner au Museum of Modern Art, New York. Du au [10].
  • Prinzip Seriell, Kunstmuseum Düsseldorf, - .
  • En 1978, exposition au Musée d'art de Soleure. Un catalogue de 96 pages est édité à cette occasion[11].
  • Color Forms, Galerie Denise Rene Hans Mayer, Düsseldorf, - .
  • Karl Gerstner – Künstler, Autor, Grafiker, rétrospective au Haus Konstruktiv, Zurich, - [23].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.helveticarchives.ch/detail.aspx?ID=222278 » (consulté le )
  2. (de) « Karl Gerstner ist tot », Basler Zeitung,‎ (lire en ligne)
  3. Katerina Vatsella, « Gerstner, Karl [Gerstner, Karl Wilhelm] - SIKART Lexikon zur Kunst in der Schweiz », sur www.sikart.ch, (consulté le )
  4. « Karl Gerstner », sur Lars Müller Publishers, (consulté le )
  5. (en) « Geigy 1758 bis 1939 », sur www.emuseum.ch (consulté le )
  6. (en) Richard Hollis, Swiss graphic design : the origins and growth of an international style, 1920-1965, New Haven (Conn.), Yale University Press, , 271 p. (ISBN 0-300-10676-9 et 9780300106763, OCLC 65221958, lire en ligne), p. 183
  7. (en) Richard Hollis, « The designer as programmer », Eye, vol. 11, no 43,‎ (lire en ligne)
  8. (de) « Swissair-Design - Das Design, das die Swissair abheben liess », sur Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), (consulté le )
  9. (en) Richard Hollis, « The designer as programmer », Eye,‎ (lire en ligne)
  10. a et b (en) « Designing Programs/Programming Designs: An Exhibition of Karl Gerstner | MoMA », sur The Museum of Modern Art (consulté le )
  11. a et b (de) Karl Gerstner, Karl Gerstner : [Ausstellung,] Kunstmuseum Solothurn, 19.11 bis 30.12.1978, Solothurn, Kunstmuseum Solothurn, , 96 p. (lire en ligne)
  12. Bibliothèque nationale suisse BN, « Archives Karl Gerstner », sur www.nb.admin.ch (consulté le )
  13. a et b « Swiss Federal Design Awards - Karl Gerstner », sur swissdesignawards.ch, (consulté le )
  14. « L'artiste bâlois Karl Gerstner s'éteint à 86 ans », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le )
  15. (de) « Schiff nach Europa », sur Triest (consulté le )
  16. (en-US) Sébastien Hayez, « Schiff nach Europa (Markus Kutter, 1957) », designers books,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. (en) Hans Rudolf Bosshard, « Design Systematics: The Grid », 100 Years of Swiss Graphic Design,‎ , p. 70
  18. (en) Barbara Junod, « Karl Gerstner's New Corporate Image for Swissair », 100 Years of Swiss Graphic Design,‎
  19. (en) Langenscheidt Corporate Design Manual, (lire en ligne)
  20. (de) Karl Gerstner, Programme entwerfen, Lars Müller Publishers, , p. 36-37
  21. (en) « Back to the Future - Gerstner Programm », sur lineto.com (consulté le )
  22. (en) « Karl Gerstner », sur luc.devroye.org (consulté le )
  23. (de) Museum Haus Konstruktiv team, « 2005 - 1995 2018 », sur www.hauskonstruktiv.ch (consulté le )
  24. Le Conseil fédéral, « Le fonds du graphiste Karl Gerstner est déposé à la Bibliothèque nationale suisse », sur www.admin.ch (consulté le )
  25. RSA, « Current Honorary Royal Designers - RSA », sur www.thersa.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]