Emil Ruder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruder.
Emil Ruder
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
BâleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Emil Ruder (1914–1970), typographe suisse et graphiste, qui avec Armin Hofmann participa à la fondation de la Schule für Gestaltung Basel ((en français : « école de design de Bâle »)) et du style graphique connu comme le style suisse.

Ruder était un contributeur et un éditeur du Typografische Monatsblätter. Il est le créateur des couvertures pour tous les numéros édités en 1961, puis occasionnellement jusqu'en 1967. Ruder publia une grammaire basique de la typographie intitulée Emil Ruder: Typography. Le texte fut publié en allemand, anglais et français, par l'éditeur suisse Arthur Niggli en 1967. Le livre popularisa et propagea le style suisse, et devient un texte de base pour les programmes de graphisme et de typographie en Europe et en Amérique du Nord. En 1962 il participa à la fondation du International Center for the Typographic Arts (ICTA) ((en français : « centre international pour les arts typographique »)) à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1929 à 1933, Emil Ruder effectue un apprentissage de compositeur. De 1941 à 42, il est étudiant à la Kunstgewerbeschule de Zurich, dirigée alors par Johannes Itten. En 1942, âgé de 28 ans, il est nommé enseignant de typographie à l'Allgemeine Gewerbeschule de Bâle. En 1947, il est nommé chef du département des arts décoratifs. En 1965, il est nommé directeur de l'établissement.[1]

Style suisse[modifier | modifier le code]

Le style suisse fut défini par l'utilisation de polices d'écriture sans-serif, et l'emploi d'une grille pour structure, produisant une mise en page asymétrique. Ruder commença à l'enseigner en premier en 1942 à la Allgemeine Gewerbeschule de la ville suisse de Bâle. En 1948 Ruder rencontra l'artiste-peintre Armin Hofmann. Ruder et Hoffman commencèrent une longue période de collaboration. Leur enseignement atteignit une réputation internationale au milieu des années 1950. Au milieu des années 1960, leurs cours durent maintenir une longue liste d'attente.[2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Typographie – Typography, A. Niggli, Teufen,  1967

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Helmut Schmid, Ruder typography, Ruder philosophy, Zurich, Lars Müller Publishers, (ISBN 9783037785416, OCLC 987736139, lire en ligne), p. 14
  2. Claude-Alain Kleiner, Un oeil, des oeils : Jean Mentha, une vie de typographe, Hauterive, Ed. Attinger, , 143 p. (ISBN 9782940418848), p. 32 :

    « Conforté dans son intention de suivre l'Ecole de Bâle (Allgemeine Gewerbeschule Basel), Jean adresse [en 1961] un courrier dans ce sens au directeur Emil Ruder qui lui répond en l'assurant d'une place en 1968 seulement. »

Liens externes[modifier | modifier le code]