Guide du typographe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guide du typographe
règles et grammaire typographique pour la préparation, la saisie, la mise en pages des textes et leur correction
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Genre Code typographique
Distinctions Les plus beaux livres suisses 1993
Éditeur Association suisse des typographes, Groupe de Lausanne
Lieu de parution Lausanne
Date de parution Première édition 1943
Nombre de pages 84
ISBN 9782970103202

Le Guide du typographe, initialiement intitulé Guide du typographe romand, est un code typographique suisse, publié par le groupe de Lausanne de l'Association suisse des typographes depuis 1943.

Description[modifier | modifier le code]

Elaboré dès la fin des années 1930, à Lausanne, par des professionnels de l'industrie de l'imprimé (opérateurs de machines Linotype et Monotype), le Guide du typographe romand est un ouvrage de référence destiné à « harmoniser la façon d'orthographier et de composer les textes » au sein des imprimeries[1]. Avec la parution de la sixième édition, publiée en 2000, le titre est simplifié pour devenir le Guide du typographe.

Éditions[modifier | modifier le code]

Le Guide du typographe connaît régulièrement de nouvelles éditions révisées. L'éditeur reste le Groupe de Lausanne de l'Association suisse des compositeurs à la machine (ASCM), qui devient en 1984 l'Association suisse des typographes (AST)[2].

Chaque édition est supervisée par une commission de quatre à cinq membres, qui révise et actualise les contenus, en tenant compte des nouvelles avancées du métier de l'imprimé. La conception de la 3e édition, publiée en 1963, « avait exigé cent quarante séances de la commission rédactionnelle[1] ».

En 2015 est publiée la 7e édition[3]. Pour cette édition, la commission de rédaction est composée de Marc Augiey, Joseph Christe, Chantal Moraz, Roger Chatelain (ce dernier a été le concepteur typographique des trois éditions précédentes).

Édition Année Pages Comité de rédaction Notes
1re 1943 88[1] Etienne Quaglia, Henri Parisod, Gustave Gerber, Albert Mark, Edgar Perrenoud[1] Sous-titré « Choix de règles typographiques[1] ».
2e 1948 112[1]
3e 1963 176[1] Gaston Corthésy, Henri Parisod, Gustave Gerber, Etienne Quaglia, Charles Umiglia[1] Refonte graphique, réalisée par Albert Javet[1]. Préface de Claude Bron.
4e 1982 176[1] Édition « brune ». Nouvelle mise en page, qui ne conserve que les familles de caractères (Univers). Conception typographique réalisée par Roger Chatelain[1].
5e 1993 216[1] Gaston Corthésy, Charles Umiglia, Bernard Porchet, Roger Chatelain[1] Édition « grise ». Apparition de deux nouveaux chapitres : « Principes typographiques » et « Lexique ». Cette édition est primée au Concours des plus beaux livres suisses[1].
6e 2000 260[1] Olivier Bloesch, Gaston Corthésy, Roger Chatelain, René Belakovsky[1] Édition « rouge ». Le titre devient Guide du typographe (sans le « romand »). Ajout de paragraphes concernant l'informatique, l'internet et la téléphonie. Tirage de 10 000 exemplaires[3].
7e 2015 308 Marc Augiey, Joseph Christe, Chantal Moraz, Roger Chatelain[3] Édition à couverture verte (ISBN 9782970103202).

Réception critique[modifier | modifier le code]

Selon Jacques André, le Guide fait partie des quatre ouvrages de référence en français avec le Code typographique, le Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale et Le Ramat de la typographie ; il précise que : « Ces divers ouvrages sont, au niveau du détail, souvent incohérents, voire contradictoires. Un auteur a essayé d’en faire à la fois une analyse critique et une synthèse basée sur des principes globaux et non sur une collection de règles éparses. Son œuvre posthume et inachevée, a été mise récemment sur le web : Jean-Pierre Lacroux, Orthotypographie, 2007[4]. »

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Roger Chatelain 2003, p. 20.
  2. « ARCI & AST », sur www.arci.ch (consulté le 18 août 2017) : « L'Association suisse des typographes est issue de la fusion entre l'Association suisse des compositeurs à la machine (ASCM) et l'Union éducative des typographes suisses (UEAG) en 1984. »
  3. a, b et c « Graphê | Le Guide du typographe a fait peau neuve ! », sur typo-graphe.com (consulté le 18 août 2017).
  4. Jacques André, Petites leçons de typographie, Rennes, Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (IRISA) / Le Jobet, version 1990 ; mise à jour du 6 janvier 2017, 50 p. (lire en ligne [PDF]), p. 46-47.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]