Karakou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Karakou
MayAR.jpg

Karakou traditionnel

Caractéristiques
Type
Costume maghrébin (d), vesteVoir et modifier les données sur Wikidata
Matière
Velours
Origine

Le karakou est un costume traditionnel algérien, plus précisément algérois, apparu au XIXe siècle [1]que certaines algéroises continuent à porter dans leur vie quotidienne[2],[3]. Le karakou est l'évolution de la ghlila, un vêtement déjà connu au XIVe siècle. Il représente la tenue incontournable des mariées algéroises portée pendant leur fete. Le karakou, veste souvent en velours et travaillé avec du fil d'or appelé majboud ou fetla, est la partie haute d'un ensemble Qwiyat[4]. Le bas quant à lui est un pantalon (seroual) qui peut être seroual chelka (droit avec des fentes sur les côtés) ou alors seroual mdouer (bouffant)[5].

Un foulard à franges est attaché aux cheveux grâce à des pinces ou à un nœud. Ce foulard est appelé M'harma (dite M'harmete el ftoul car ses franges sont roulées à la main) que les jeunes filles mettaient de côté pour mettre en valeur leur longue chevelure. Certaines femmes algéroises portaient également une toque appelée chachia ou tarbouche en velours alors que cette dernière était seulement destinée aux hommes. Les femmes l'ont arboré dans un style plus raffiné pour montrer l'égalité entre les hommes et les femmes dans le style des costumes[6].

Le karakou est maintenant un habit traditionnel porté lors des mariages algériens et ce dans tout le territoire national et hors de l'Algérie. Il est devenu un incontournable du trousseau de la mariée.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Isabelle Paresys, Paraître et apparences en Europe occidentale du Moyen Âge à nos jours, Presses Univ. Septentrion, (ISBN 9782859399962, lire en ligne)
  2. Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Alger 2012-2013 (avec cartes, photos + avis des lecteurs), Petit Futé, (ISBN 2746963779 et 9782746963771, lire en ligne)
  3. Djamila Henni-Chebra et Christian Poché, La danse dans le monde arabe ou l'héritage des Almées, Paris, L'Harmattan, , 170 p. (ISBN 2-7384-4350-8, lire en ligne)
  4. L'artisanat algérien, , page 52
  5. « Le karakou algérois : vêtement d’apparat des élégantes algéroises », sur dziriya.net, (consulté le 6 avril 2018)
  6. Leyla Belkaïd, Algéroises: histoire d'un costume méditerranéen, Aix-en-Provence, Édisud, , 185 p. (ISBN 9782857449188, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Khit er rouh