Josef Hoffmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant autrichien image illustrant un architecte
Cet article est une ébauche concernant une personnalité autrichienne et un architecte.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'architecte. Pour le pianiste, voir Josef Hofmann. Pour les articles homonymes, voir Hoffman.
Josef Hoffmann
Josef-Hoffmann.jpg

Josef Hoffman (1902).

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction
Médaille Rudolf Diesel (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvre réputée
Sanatorium Purkersdorf (d), palais StocletVoir et modifier les données sur Wikidata

Josef Hoffman ( à Pirnitz en Moravie aujourd'hui en République tchèque - à Vienne) était un architecte autrichien du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sanatorium Purkersdorf
Fauteuil Kubus

Il a fait ses études d'architecte à l'université de Vienne auprès entre autres de Felician Myrbach, avant de séjourner en Italie, ce qui lui a donné un style clair, géométrique, renforcé avec des ornements.

S'il fut le créateur de la Sécession viennoise avec Gustav Klimt, Josef Olbrich, Koloman Moser et Rudolph Bacher, entre autres, il représente la charnière entre l'Art nouveau et l'Art déco. Sans pour autant être en adéquation avec ces styles, Hoffmann est un architecte d'avant-garde qui influencera Robert Mallet-Stevens. Ruhlmann et Paul Poiret étudièrent à ses côtés.

Des illustrations représentant ses décorations d'intérieurs sont parues dans Ver sacrum, la revue du mouvement, dès 1900.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • August Sarnitz: Josef Hoffmann - En univers de la beauté. Cologne: Taschen, 2007, (ISBN 978-3-8228-5590-4).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :