Richard Beer-Hofmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Richard Beer-Hofmann
Richard Beer-Hofmann (1866–1945) 1927 © Georg Fayer (1892–1950) OeNB 10450755.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Paula Beer-Hofmann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Miriam Beer-Hofmann (d)
Naemah Beer-Hofmann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Richard Beer-Hofmann
Signature
Wien Akademisches Gymnasium.jpg
Plaque commémorative
Villa de Beer-Hofmann à Währing (1905).

Richard Beer-Hofmann (né le à Vienne et mort le à New York) est un poète et dramaturge autrichien, membre du mouvement Jeune Vienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa mère décède prématurément et Richard Beer-Hofmann est élevé par la famille de sa tante à Brno et Vienne.

Dans les années 1880, il étudie le droit à Vienne et obtient son doctorat en 1890. À cette époque il se lie d'amitié avec Hugo von Hofmannsthal, Hermann Bahr et Arthur Schnitzler avec lesquels il participe au mouvement littéraire Jeune Vienne.

Il commence par écrire des Novella, puis des nouvelles et de la poésie. Dans les années 1920, et jusqu'en 1932, il travaille comme directeur de théâtre pour le metteur en scène Max Reinhardt.

En 1939, il émigre à New York après Zurich alors que son travail est banni en Autriche et en Allemagne. En 1945, il devient citoyen américain et meurt la même année.

Richard Beer-Hofmann a reçu plusieurs prix littéraires, comme le Volks-Schillerpreis en 1905 et un prix de l'Académie américaine des arts et des lettres en 1945. La fondation Beer-Hofmann est créée en 1946 à New York.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions françaises de textes de Beer-Hofmann[modifier | modifier le code]

  • Richard Beer-Hofmann, Maître et serviteur des ombres (poèmes, aphorismes, fragments en prose, conférences et discours), traduit de l'allemand et présentés par Jean-Yves Masson et Fedora Wesseler (édition bilingue), collection "Neige", Éditions Arfuyen, Paris-Orbey, 2014.

Études[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]