Académie des beaux-arts de Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’art
Cet article est une ébauche concernant l’art.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'académie des beaux-arts de Vienne.

L'académie des beaux-arts de Vienne (en allemand : Akademie der bildenden Künste Wien) est une institution fondée en 1692 à Vienne (Autriche) par le peintre autrichien Peter Strudel comme académie privée des peintres de la Cour. Elle est devenue université d'État en 1998.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée en 1692 par Peter Strudel, l'académie ferme ses portes après sa mort, en 1714. En 1725, l'Empereur romain germanique Charles VI la fait rouvrir le 20 janvier, sous la direction du peintre baroque français Jacob van Schuppen.

En 1772, de nouvelles réformes réorganisent la structure organisationnelle de l'enseignement des arts. L'ensemble des écoles artistiques sont alors unifiées sous la direction de l'Académie des Arts des Beaux-Arts.

En 1872, l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche approuve la loi faisant de l'Académie des Beaux-Arts, l'autorité suprême des Arts en Autriche.

En 1907, puis en 1908, le jeune Adolf Hitler tente par deux fois de s'inscrire à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne.

Au cours de l'Anschluss de 1938 à 1945, l'Académie est contrainte de réduire fortement le nombre de ses employés juifs. Après la Seconde Guerre mondiale, l'Académie est rouverte et, en 1955, elle est rendue autonome. En 1998, elle est devenue université d'État tout en conservant son nom d'origine. Elle est actuellement la seule université autrichienne qui n'a pas le mot «université» rattaché à son nom.

Quelques élèves et professeurs[modifier | modifier le code]

Salle d'études de l'Académie des beaux-arts de Vienne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]